Faire de 2014, l'année du "PLEIN EMPLOI" autour du concept "SENEGAL TRAVAILLE" !


Faire de 2014, l'année du "PLEIN EMPLOI" autour du concept "SENEGAL TRAVAILLE" !
Dans le processus de mutualisation des structures étatiques chargées de promouvoir et de développer l'emploi au Sénégal, le gouvernement doit avoir un objectif précis. Un objectif exclusivement et précisément "axé sur les résultats".
Principalement, il s'agira de faire de 2014, l'année du "Plein Emploi". L'idée étant moins de mettre en place, seulement, une nouvelle structure issue de la fusion de structures ayant déjà atteint leurs limites ainsi que leur incapacité à ne plus faire de l'emploi des jeunes, un thème de campagne électorale. L'idée étant, tout au plus, de favoriser la création d'emplois et de richesses dans tout le Sénégal et de "faire du pays le nouvel eldorado du travail", à travers plusieurs secteurs d'activités.
Pour ce faire, j'ai identifié quatre projets qui peuvent générer des milliers d'emplois. - Le premier est une BANQUE DES COLLECTIVITÉS LOCALES qui, au bas mot, drainerait 14 mille emplois.
- Le deuxième projet est une AGENCE NATIONALE D'INFORMATIONS LOCALES qui, en plus d'impremieries qui lui seront annexées, ferait au moins 3 à 5 mille emplois.
- Le troisième est une SOCIÉTÉ DE RECYCLAGE DES DECHETS EN PLASTIQUE ET DE FABRICATION DE SACHETS EN PAPIER qui, au minimum, créerait 10 à 15 mille emplois.
- Le quatrième et dernier projet est un CENTRE D'APPELS DESTINÉ AUX SERVICES DOUANIERS, PORTUAIRES ET AEROPORTUAIRES qui, au moins, générerait mille à 2 mille emplois.
Quant au concept de "SENEGAL TRAVAILLE", il se veut plus qu'une simple alerte et une invite à l'émergence.
"SENEGAL TRAVAILLE" se veut plutôt le nom à donner à la nouvelle structure à mettre en place pour la promotion et le développement de l'emploi.
Vivement 2014, pour une année du "PLEIN EMPLOI" autour du concept "SENEGAL TRAVAILLE" !
                                                                                                                                                                                                                  Issa Thioro Gueye,
                                                                                                                                                                                                                                    Rufisque.
Lundi 23 Décembre 2013
Dakaractu




1.Posté par boulfale le 23/12/2013 15:26
Issa thioro tu es un blagueur, mais c le Sénégal on laisse les médiocres occuper les devant de la scène

2.Posté par copa le 23/12/2013 17:38
C tjrs bien d'essayer. Les idées sont à étudier minicieusement car je vois derrière des intentions Politiciennes. Ce sont des projets qui nécessitent bcp de sous. Nous sommes ds un pays où les gens ne paient pas d impôts. Comment financer ces prétentions. La première chose à faire au Sénégal est service informatique de l administration, qui ns permet de nous identifier, de savoir à temps réel la situation du pays dans tous domaines: administratif, social, fiscal, economique et surtout et surtout des normes et règlements qui nous permettent de pouvoir vivre sin discrimination ni corruption.... je veux être longs mais Le problème du sénégal est structurel....., l état doit faire confiance aux privées et assainir l environnement économique..-

3.Posté par Ibrahima NDIAYE le 24/12/2013 08:58
Bonjour Issa,


Je vous remercie pour votre initiative qui est à saluer, mais je vous conseille de ne pas oublier le volet formation, car sans formation aucune création d'emploi n'est durable. Cette initiative de l'état par exemple de favoriser le mobilier local pour équiper l'administration en est une, il faudra que dés à présent que le ministère de la formation professionnelle , dote de chaque région ou département d'un site d'apprentissage des métiers liés, au bois à l'acier et au béton , et je vous dis dans un avenir proche la question de l'emploi connaitra un début de solution.



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015