Fair-play financier : bonnes nouvelles pour le PSG

L'enquête de l'UEFA concernant le PSG et les transferts de Neymar et Mbappé avance positivement selon RMC. Certaines menaces sont déjà écartées, mais tout n'est pas encore réglé.


C’est l’épée de Damoclès qui trône sur la tête des dirigeants du Paris Saint-Germain : et si l’UEFA sanctionnait sévèrement le club de la capitale pour manquements au fair-play financier ? Le 5 octobre dernier, le président Nasser Al-Khelaïfi se rendait ainsi en Suisse, à Nyon, pour échanger avec les enquêteurs de l’ICFC (instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA). Le but était simple, défendre sa position, la nature des investissements massifs sur le mercato estival (transfert de Neymar et prêt avec obligation d’achat de Mbappé) et démontrer le respect du fair-play financier.
Aujourd’hui, selon les informations de RMC, il faut considérer que l’audition s’est très bien déroulée, à tel point qu’une deuxième réunion entre les deux parties pourrait bien être inutile. Le PSG avait ainsi apporté tous les documents requis, et l’organisme de contrôle aurait même déjà terminé la partie de l’enquête concernant les contrats de Neymar et Mbappé ! Selon une source proche de l’UEFA citée par la radio française, il n’y a pas de problème sur ce point précis.
Le mercato hivernal, coeur du problème

Cependant, l’enquête n’est pas terminée, et l’ICFC se pencherait plus particulièrement sur la capacité du PSG à récolter dans les prochains mois suffisamment de liquidités pour rester dans les clous du fair-play financier. Il faudrait, sur cette saison, augmenter les recettes de 80 M€. Et c’est là l’une des préoccupations principales de la direction parisienne, qui aimerait que l’enquête soit bouclée avant le mois de janvier, histoire de pouvoir vendre ses joueurs sans donner l’impression de les brader.
Par exemple, la vente de Di Maria au FC Barcelone lors du dernier jour du mercato aurait été compromise par l’existence de cette enquête. En effet, les dirigeants blaugranas ont refusé d’augmenter leur offre initiale pour cette raison, pensant que le PSG serait obligé d’accepter pour récupérer des liquidités... Le problème se posera forcément au mercato hivernal, si l’enquête est toujours en cours. Une chose est certaine, le PSG ne sera pas exclu de la Ligue des Champions cette saison, mais peut toujours craindre une sanction de ce type pour le prochain exercice.
Mardi 7 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :