Faible niveau d’intégration économique et de valeur ajoutée en Afrique : Le Maroc veut corriger la donne


C’est une lapalissade de dire que les pays du continent africain restent très peu connectés les uns avec les autres du point de vue économique et ont un niveau très faible de la valeur ajoutée dans l’interconnexion de leur tissu industriel.  Soucieux de corriger cet impair économique, le Royaume du Maroc s’est engagé dans une vaste opération de partenariat dite «Be to Be in Africa » pour booster et favoriser au mieux l’intégration et l’échange entre les opérateurs économiques marocains et le reste du continent.
Ainsi, après la Côte d’Ivoire et le Gabon, c’était au tour du Sénégal d’accueillir prés d’une centaine d’entreprises marocaines dans le cadre de la troisième édition de la mission d’affaires «Be to Be in Africa » dont le thème central est : «les écosystèmes industriels : Vers une nouvelle génération de partenariat ».
Selon la directrice générale de Maroc-Export, Mme Zahra Maafiri, « écosytèmes vise à apporter une réponse appropriée pour l’intégration des opérateurs économiques africains ». Il s’agira, ainsi, indique-t-elle de faire bénéficier aux entreprises privées d’un programme de rencontres et d’échanges pour étudier les pistes de partenariats et d’échanges possibles dans leurs domaines  respectifs.
Le Directeur de cabinet du ministre du Commerce, Augustin Yakhar Faye, après s’être félicité du dynamisme de la coopération entre le Sénégal et le Maroc a fortement salué cette initiative qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant pour les opérateurs économiques de nos deux pays. 
Jeudi 2 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :