Fâchée comme jamais, la Coalition du NON/GOR CA WAX JA récuse Abdoulaye Daouda Diallo et Doudou N'dir (Cena) de l’organisation d’élection


La Coalition du NON/GOR CA WAX JA  n’est pas tout contente du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Abdoulaye Daouda Diallo. Ce même mécontentement vaut aussi pour le Président de la Commission électorale nationale autonome (CENA), Doudou Ndir. 

La raison de ce courroux contre ces deux personnalités se trouve dans le «parti pris flagrant» d’Abdoulaye Daouda Diallo qui accuse-t-on du côté de la Coalition du NON, a prouvé «son incompétence, son incurie et sa carence à ne pas pouvoir organiser une élection normale. »

Pire, enfonce le Président de la commission électorale nationale du courant du NON/GOR CA WAX JA, Sada N'diaye, « le ministre de l’Intérieur était incapable d’être impartial ».  C’est pourquoi, parlant au nom de la Coalition du NON, il récuse « fortement le Ministre  en charge des élections et exige son remplacement par une personnalité neutre et impartiale. »

Exigeant dans la foulée la refonte totale du Fichier Electoral, dans le respect du calendrier républicain et l’utilisation d’une borne biométrique pour identifier les électeurs, le mandataire du PDS ne demande ni plus ni moins que le remplacement pur et simple et sans délai du Président de la CENA, Doudou Ndir.

Parce que, explique-t-il, ce dernier non content de manquer de réactivité quand il a été saisi par l’opposition, suite aux diverses irrégularités (enregistrement de plus de 287 000 mouvements, alors que la moyenne habituelle n’a jamais dépassé 60 000 nouvelles inscriptions par an), a commis des entorses aux dispositions de  l’article L7 qui prône l’intégrité morale, la neutralité et l’impartialité dans le choix des personnalités indépendantes qui doivent composer la CENA et ses démembrements : CEDA et DECENA.

Il citera ainsi la désignation de trois militants de l’APR  pour diriger la DECENA de la Zambie, ainsi que les votes enregistrés au niveau de certains pays avec des photocopies de CNI, de Passeports, de cartes consulaires, sans consensus avéré préalable, à Pointe Noire, au Congo Brazzaville.
Samedi 9 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :