Face au manque de civisme : Les ex inspecteurs de la jeunesse offrent Cheikh Amala Sy en modèle

L’absence de civisme inquiète les anciens inspecteurs de la jeunesse, qui organisent ce week-end des journées dédiées à Cheikh Amala Sy.


Face au manque de civisme : Les ex inspecteurs de la jeunesse offrent Cheikh Amala Sy en modèle
L’Association des inspecteurs de l’éducation populaire, de la jeunesse et des sports à la retraite (Anijes/r) a organisé hier, une conférence presse, pour parler des journées de souvenir consacrées à Cheikh Amala Sy qui se tiendront les 1er et 2 avril prochain à Dakar. Ce dernier est le père du président Mamadou Racine Sy. Il fut le premier inspecteur de l’éducation populaire, de la jeunesse et des sports.
Selon le secrétaire général Moussa Cissé, ces rencontres ont pour thème : «civisme développement et éducation populaire ». Parce que les organisateurs disent constater un manque de civisme au Sénégal. Et à travers cette initiative, ils veulent offrir à la jeunesse l’exemple d’un pionnier de l’inspecteur de l’éducation populaire qu’est Cheikh Amala Sy.
D’après M Cissé, les inspecteurs de l’éducation, même partis à la retraite ont leur mot à dire pour une bonne marche du secteur. D’ailleurs, ils veulent accompagner les structures ayant en charge des politiques de jeunesse.
Pour le 3ème vice-président de l’association, Meissa Diagne, la retraite est une autre activité de la vie. « Nous constatons qu’il y a des retraités bien traités et ceux qui sont mal traités », souligne-t-il.
Ces journées commencent ce 1er avril au King Fahd Palace rythmées par une exposition, des témoignages sur le parrain Cheikh Amala Sy dont l'Ecole nationale de formation hôtelière et touristique (Enfht) porte son nom. Le 2 va être le clou des journées avec un tournoi de lutte. M Sy est né le 16 novembre 1928 et a tiré sa révérence le 16 septembre 1976.
 
Mercredi 29 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :