Face à la réaction de l’église, Idy demande pardon et lève les malentendus


Face à la réaction de l’église, Idy demande pardon et lève les malentendus
Cher Hippolyte Seck

Vous avez  rappelé, à juste titre, que pendant des années, tous les matins, on me faisait réciter au collège Saint Gabriel de Thiés le "Notre Père" et le "Je Vous Salue Marie" qui ont fini par être gravés dans ma mémoire.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du mal.

(Car c'est à toi qu'appartiennent :
le règne la puissance et la gloire,
Aux siècles des siècles.
Amen.)

Le musulman que je suis demande au chrétien que vous êtes, enfant du Livre, comme moi, de lui pardonner s'il vous a offensé comme il vous pardonne, aussi, vos offenses. Je n'ai aucune gêne à réciter le "Notre Père" à cause du verset coranique qui dit:

"...invoquez Dieu comme vous invoquez vos pères, et plus ardemment encore..."

Et je n'ai donc aucune gêne à demander pardon à quiconque se sent offensé par moi et suis prêt à pardonner les offenses qui me sont faites.
Imaginer que je puisse comparer Jésus Christ à Karim Wade est un raccourci que seule l'émotion qui obstrue la raison autorise. Pour le musulman que je suis, Jésus fils de Marie, fortifié de l'esprit saint par son Seigneur, confirmateur des vérités divines antérieures et annonciateur de celles futures n'est certainement pas à comparer à Karim Wade.
Mais sa vie est une source d'inspiration permanente pour moi. Je la scrute sous tous les angles et  m'interroge en permanence sur les raisons qui ont poussé les rabbins et les riches commerçants de Jérusalem à aller le dénoncer auprès des autorités romaines qui ont fini par le crucifier. Et parmi les raisons que j'ai pu déceler, la menace de leur prendre leurs fidèles au moyen de miracles jusqu'alors attendus exclusivement de Dieu. Leurs dénonciations, bien évidemment à tort, et la crucifixion qui en a été la conséquence, bien évidemment à tort, suggère à tous les hommes et en particulier ceux d'Etat de prêter attention à ce qu'ils révèlent de leurs attributs car autour d'eux, ceux dont la manifestation desdits attributs menacent les intérêts ne manqueront pas de comploter contre eux comme le firent les rabbins de Jérusalem autour de Jésus. Tous les prophètes, d'Adam à Mouhammad, parce qu'ils montrent par leur vie et leur exemplarité les vertus qui doivent irriguer notre conduite, sont pour nous musulmans, des modèles à suivre.
Se référer à eux n'est pas en conséquence synonyme de se comparer à eux ni comparer qui que ce soit d'autre à eux. Je continuerai à faire référence à Jésus encore et encore en ce qu'il est un trésor de référence et de sagesse commun à nous tous.
Vous n'avez rien à craindre de moi. Ma responsabilité première d'homme politique et d'Etat est de rassembler le peuple sénégalais, de veiller à son unité et à son harmonie dans le respect de sa diversité. Le bien le plus précieux de notre peuple est sa stabilité qui découle de la paix et de l'harmonie entre ses diverses composantes. C'est bien pour cela que 95% de musulmans avec à leur tête leurs guides confrériques se sont choisis un chrétien comme premier Président de la république du Sénégal indépendant pendant 20 ans. Et un deuxième Président marié à une catholique. Le Sénégal n'a jamais connu de conflits ethniques, religieux ni de coup d'Etat militaire.
Il s'y ajoute qu'en terre d'islam le Prophète musulman a toujours assuré aux gens du Livre, juifs et chrétiens, une sécurité et une liberté de conscience. Retenez que dans ma propre famille et dans mon premier cercle d'amis, je compte beaucoup de chrétiens et nous nous assurons, mutuellement, paix, respect et sécurité.
Je vous salue, cher Hyppolite et vous demande fraternellement de prier pour moi et de transmettre  mon "Je Vous Salue Marie" à qui de droit.

Idrissa Seck 
Jeudi 31 Juillet 2014



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par CHS le 04/08/2014 14:41
c'est un cadavre politique qui cherche une résurrection qu'il n'aura jamais car les sénégalais ont compris que c'est un looser de la pire espèce

26.Posté par Benie de DIEU le 01/08/2014 17:20
La qualité, mieux que la quantité, fait la difference. Aux imbeciles, on répond par le silence !! Et Idrissa en est bien un ! Merci très cher Hyppolite ..

25.Posté par baymaud le 01/08/2014 11:48
JE N'AIME PAS LA DEMARCHE DE IDY
ABLAYE WADE REK MOKO KHAM
ABLAYE WADE MOKO REY
ET IL AVAIT RAISON.
DOF DOU WEER

24.Posté par Lynx le 01/08/2014 10:29
Idrissa Seck n'est qu'un hypocrite. Que disent le Coran,la Bible,et la Thora des hypocrites?
Tu ne mérites pas le pardon de l'Eglise parceque tu es un mécréant de la pire espèce . Ta haine viscérale contre Karim Wade te perdra a jamais.Tu as beau recruter des experts en communication mais tu t'eloigneras de plus en des coeurs des sénégalais; Chrétiens et Musulmans parceque ton hypocrisie se lit sur ton visage desque tu ouvres ta bouche.

23.Posté par panaf le 01/08/2014 09:19
Il n,avait pas à demander.c pas normal qu,il nous face reciter leurs priéres,moi,je l,ai tjrs refuser.c ns qui finançons leurs ecoles.

22.Posté par ousmane diop le 01/08/2014 08:20
tout bon croyant qu'une demande de pardon est toujours acceptée. de plus, celui qui veut etre pardonné commence par accepter de pardonner!

21.Posté par Touche pas à mon Jesus le 01/08/2014 07:03
Idy a recruté des commentateurs pour l'aider dans sa campagne de communication mais nul n'est dupe avec ces posts encenseurs.
Cette lettre de Idy est pire que les paroles initiales. Surfaite, hypocrite, absence de sincérité, mensonges... tout y est

Je suis catholique et je ne lui pardonne pas car il n'a pas demandé un pardon sincère. Il fait du rétro pedalage... je lui demande juste de ne plus parler de la bible. Si les musulmans le laissent jouer avec les versets du coran pour manipuler les masses c'est leur problème.

20.Posté par Liroudiane le 01/08/2014 03:20
A un des intellectuels sénégalais à qui je prête mon écoute : « Jamais, je ne suivrais les conseils de ceux qui me suggèrent d’abandonner mes versets »

Monsieur,
Vous avez qualifié ma communication de fantastique. Merci. Vous lui trouvez cependant une faiblesse : les versets.
Ce sont pourtant les Livres Saints qui fixent toutes les règles de ma communication.
Première règle : La vérité.
«Et ne me mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité. »
«Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et le voilà qui disparaît.»
Et dit : «la vérité est venue et le faux a disparu. Car le faux est destiné à disparaître.»
Deuxième règle : La clarté.
«Il lui a appris à s’exprimer clairement»
Troisième règle : Absence de passion.
«Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion».
Quatrième règle: Conformer ses actes à sa parole.
«O vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas?».
«C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas»
Cinquième règle : Accorder autant d’importance au style qu’au sens.
«Alif, Lam, Râ.C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens venant d’un Sage, parfaitement connaisseur.»
Sixième règle : Célérité dans la réaction.
«Et par ceux qui voguent librement, puis s’élancent à toute vitesse et règlent les affaires.»
Septième règle : diffusion efface.
«Par les vents qui éparpillent! Par les glisseurs agiles! Par les distributeurs selon un commandement !»
Me conseillez-vous encore, après cela, d’abonner mes versets, de fermer mes livres, de tourner le dos à «mon Seigneur le Très Noble, qui a enseigné par la plume, a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas »?
Désignez-moi des textes mieux écrits, mieux agencés et plus complets que la Thora, l’Evangile, les Psaumes, le Coran. Et nous discuterons de références. Je ne connais quant à moi aucun aspect de la vie, y compris la stratégie politique, qui échappe à ce qu’ils contiennent de science. Une science synthétique, à haute densité, réservée aux «Doués d’Intelligence»…Moïse, David, Jésus …Mouhammad…Science reçue et descendue, sous une forme parabolique, aisée à comprendre pour ceux à qui « il n’a été donné que peu de science ».
Lisez «La confrérie des Eveillés» de Jacques Attali. Et qu’Allah vous donne de comprendre.
Pour vous convaincre que jamais je ne suivrais les conseils de ceux qui me suggèrent d’abandonner mes versets, écoutez donc cette merveilleuse récitation:
«Ils ont failli te détourner de ce que Nous t’avions révélé… Et alors, ils t’auraient pris pour ami intime».
«Et si Nous ne t’avions pas raffermi, tu aurais bien failli t’incliner quelque peu vers eux.» «Alors Nous t’aurions certes fait goûter le double supplice de la vie et le double supplice de la mort; et ensuite tu n’aurais pas trouvé de secoureur contre Nous». (Sourate 17 Versets 73, 74, 75).
Ceux qui redoutent la référence aux Livres Saints comme une menace contre la tolérance, la laïcité, le libre arbitre, doivent se convaincre de ceci: Ceux à qui le Livre a été donné, sont ouvert à tous les messages, passés, présents et futurs. Ils respectent toutes les formes de foi.
Ecoutons ceci :
Dites : «Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes venant de leur seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à LUI nous sommes soumis». Ceci s’applique même aux messagers dont nous ne savons rien. «Et il y a des messagers dont Nous t’avons raconté l’histoire précédemment, et des messagers dont Nous ne t’avons point raconté l’histoire… ». (Sourate 4, Verset 164).
«A chacun une orientation vers laquelle il se tourne. Rivalisez donc dans les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous vers LUI».
Que dire de ceux qui ne croient en rien et qui s’inquiètent de leur liberté de rester Athées?
«Nulle contrainte en religion.» «Quiconque le veut, qu’il croie. Quiconque le veut qu’il mécroit».
L’intolérance est à chercher du côté de ceux qui veulent que les croyants se taisent, se cachent, ferment leurs Livres et se détournent de leurs versets.Que chacun s’exprime librement.
C’est cela la LIBERTE. C’est cela la LAÏCITE. La LAÏCITE, ce n’est pas l’absence de Foi. C’est la présence de toutes les Foi, y compris la Non-Foi.
Que l’on me comprenne bien. Si j’étais à Jérusalem, j’aurais d’avantage cité la Thora, à Rome davantage l’Evangile. Car à chaque peuple, il faut parler sa langue. Je respecte ceux qui citent davantage Marx, Aristote, Socrate, Platon, Montesquieu, Bouddha (également des références pour moi comme le sont Tintin et Titeuf). Cette lettre est le texte auquel je renvoie tous ceux que cette question préoccupent.

Idrissa Seck
Maire de Thiès
Ancien Premier Ministre

19.Posté par sene le 01/08/2014 02:37
ngoor ;si Idy le sait;c'est encore plus grave;en fait, vous ,ses partisans devez lui demander de cesser se croire plus érudit et intelligent que les sénégalais;nous savons et pouvons faire tellement de choses qu'il ignore!

18.Posté par Luffy le 01/08/2014 00:55
Bêtises, confusion, amalgame... Ce monsieur mélange tout et ne respecte rien. D'où, le musulman qu'il est, tire t-il la crucifixion de Jésus (PSL). Le CORAN dit " et à cause leur parole : "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager de Dieu"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué.
158. mais Dieu l'a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage." versets 157-158 sourate les femmes.

17.Posté par catholique le 31/07/2014 22:46
Réponse écoeurante! Pleine d'ironie
Personne ne fait réciter aux enfants musulmans les prières catholiques dans les écoles privées catholiques. Il leur est demandé de prier en silence selon leur foi. 
En tant que catholique, je n'accorde aucune foi à une demande de pardon qui commence par un tel mensonge très insidieux!

16.Posté par NGOOR123 le 31/07/2014 22:45
IDY SAIT TRÈS BIEN QUE JÉSUS N'A PAS ÉTÉ CRUCIFIE.

15.Posté par zoumba Sow le 31/07/2014 22:37
Très bonne réponse, qui rassure tout le monde.
Car bien que comprenant les élans du frère chrétien Hyppolite, je ne touvais pas insultant les propos de Idrissa Seck qui passe pour être un excellent stratège oral. La prétendue comparaison entre NOTRE prophète INSA IBN MARIAM et le Karim Wade tout de chair n'existe pas .... Du moins, elle n'aurait pas été voulue par I. Seck.
Je remercie et félicite tous deux, Idrissa Seck pour la réaction rapide et mesurée, Hyppolite pour l'affirmation de sa garde face à d'éventuelles dérives ...
Zoumba.

14.Posté par sene le 31/07/2014 22:07
POUR FAIRE PLAISIR AUX CHRETIENS,idy CONTREDIT LE CORAN: il affirme catégoriquement que JESUS a été crucifié;en fait,il doit tout simplement la fermer un tout petit peu;A trop parler,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

13.Posté par ton papa Macky Sall le 31/07/2014 21:31
A mon fils Idrissa Seck. tu dois stopper de vouloir arnaquer tout le monde avec les versets coraniques et maintenant la Bible. La religion n'est pas un jouet et tu joues beaucoup avec. Attention et dernier avertissement car çà risque de te faire mal. Très mal. A bon entenduer, salut. Ton papa Macky Sall

12.Posté par DRA le 31/07/2014 20:18
Lettre à la famille Seck,
A messieurs Hyppolite et Idrissa,

Cher Hyppollite, pardonnez à Idrissa car, je pense sincèrement qu'offenser les chrétiens, tel ne pourrait être son intention, même si j'avoue que parfois je ne comprends pas, comment un homme de sa trempe, au plan intellectuel comme politique puisse si souvent commettre de telles bourdes. Sans vouloir abuser du divan, les ratés de Idy avec le destin présidentiel me font parfois penser à de l'acte manqué. En effet, quand le chemin semble balisé pour le mener à l'avenue Roume, il pose souvent des actes qui vont l'éloigner de la voie royale. On se souvient de ses allers-retours chez Wade puis de son refus de battre campagne, en 2012, qui ont poussé un grand nombre de sénégalais avide de changement, à rejoindre Macky sall.

Aujourd'hui encore, voilà que la providence semble lui donner une seconde chance avec un régime aux abois et qui a l’avantage, pour Idy, d'embrigader toute la vieille garde politique ; celle là même qui a l'art d'obstruer les artères de l’opposition.

Mr Seck Idrissa, la voie est donc à nouveau libre, S'il vous plait le Sénégal a besoin de vous et ne peut plus se permettre un nouveau choix au pif. Aidez nous à dissiper cette interrogation qui parfois nous taraude: et si Idy refusait le pouvoir? Et oui, en effet. 2017 c'est demain. Et si le régime en place s'embourbe de jour en jour, on ne voit rien venir de l'opposition pour capter ce mécontentement et susciter un engouement populaire, prélude à une nouvelle alternance.

Mon Président (je l’espère en tout cas) sortez svp de Thiès et de Dakar, allez à la rencontre du Sénégal profond, fendez l'armure et exprimez votre amour pour les sénégalais de guet Ndar à Fongolimbi et de Bakel à Carabane. Prouvez leur, et vous en avez le talent, que vous êtes au dessus de tout régionalisme ou communautarisme qui menace l'unité de notre embryon d'état nation. Le cauchemar des minorités de la république c'est la tentation communautariste du gouvernement de la république. Le temps du mouvement est arrivé pour sauver le soldat Sénégal avant qu'il ne soit trop tard. A bon entendeur...

11.Posté par OUI-OUI le 31/07/2014 19:44
Idy a un vocabulaire dévergondé quand il parle des "outils" du Père. Comme si les outils étaient des bijoux. Je me demande quand est-ce qu'i ira faire un check- up à Thiaroye

10.Posté par abdou le 31/07/2014 19:33
Le président imaginaire du Sénégal comme la qualifié son ancien ministre Aliou SOW ne cessera de nous surprendre dans volonté coûte que coûte à être président du Sénégal. Et bizarrement il semble ne pas comprendre le sens des verset du saint coran sur prédestine. Macky qu'il l'ait voulu ou pas allait par A ou B être président. Yalla ko dogall. Il le sera tant le Bon Dieu le décidera. Geumeul Yalla. En voulant accélérer la cadence pour le départ de Macky tu accélérés la tienne pour l'éloignement du pouvoir que tu risques de ne jamais avoir. Wa salam

9.Posté par Libre et librement le 31/07/2014 17:59
Ô que c'est beau! Quand c'est bien dit , j'aime. Merci de pardonner en bon chrétien, mon cher, parce que Idy a demandé pardon. J'aime mon pays. Puisse ALLAH veiller sur les Sénégalais.

8.Posté par Smoothuk le 31/07/2014 17:22
Il n'ya plus rien a dire - SVP il faut clore ce malentendu, maintenant

1 2


Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016