FUITE DE CAPITAUX SÉNÉGALAIS VERS LES PARADIS FISCAUX : Qui se cachaient derrière Dakar Development Limited et Dakar Marketing Company Inc ?

Avec le concours du Consortium international des journalistes d’investigation, Libération a pu remonter à deux sociétés détenues par des Sénégalais et impliquées dans les «offshore leaks» qui avaient mis sur la place publique un réseau mondial de blanchiment et de fraude grâce à l’utilisation de paradis fiscaux.


FUITE DE CAPITAUX SÉNÉGALAIS VERS LES PARADIS FISCAUX : Qui se cachaient derrière Dakar Development Limited et Dakar Marketing Company Inc ?
Alors que les «Panama papers » secouaient le monde et éclaboussaient des personnalités sénégalaises, Libération avait rappelé qu’il y’a eu pire avec les «swissleaks» ou «câbles suisses» dans lesquels 309 comptes liés à des Sénégalais ou à des sociétés basées au Sénégal figuraient dans les fichiers suisses de HSBC. Ces clients avaient planqué dans la banque 188,6 millions de dollars (108,5 milliards F Cfa) entre 1983 et 2006 dont 35,5 millions de dollars (20,4 milliards F Cfa) identifiés dans un seul compte dont on ignore, pour le moment, le propriétaire.
Avec le concours du Consortium international des journalistes d’investigations, Libération a pu découvrir que des Sénégalais étaient aussi impliqués dans le scandale «offshore leaks» né d’une vaste fuite de documents relatifs aux paradis fiscaux et à leur utilisation à des fins de fraude et de blanchiment de capitaux à travers le monde.
La première société identifiée est Dakar Development Limited logée au 3444 Road Town dans les Iles vierges britanniques. Il est pour le moment très difficile de remonter au bénéficiaire économique de cette compagnie puisque tout ce que l’on sait est que Dakar Development Limited a été montée par Portcullis Trust- Net pour des clients qui voulaient garder l’anonymat total. Si ces informations «confidentielles» se sont retrouvées sur la place publique, c’est justement parce que ce sont des salariés de Portcullis TrustNet et de Commonwealth Trust Limited qui les ont dérobées pour les remettre à des journalistes.
Curieusement, Dakar Development Limited, créée le 3 octobre 2002 a été liquidée tout récemment.
Pour effacer des traces ? On pourrait le penser, car c’est la même chose qui est arrivée à Dakar Marketing Company Inc montée par le cabinet Commonwealth Trust Limited à la demande de clients «anonymes».
Après avoir vu le jour le 13 août 2007, Dakar Marketing Company Inc a arrêté ses activités le 1er mai 2009 avant sa liquidation pure et simple. Selon les fichiers, elle était administrée depuis Unistrust Corporate Services Ltd, un mystérieux cabinet basé à Londres.
La grande question est maintenant de savoir qui sont les personnes qui se cachaient derrière ces deux entités offshore. Le Sénégal a signé une série d’accords avec l’OCDE pour chercher à y voir plus…
 
Vendredi 15 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :