FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE : « Les Sénégalaises et les Sénégalais ne veulent pas de ce référendum! »

Le Front patriotique pour la Défense de la République (FPDR) est convaincu d’une chose : la population ne veut pas du contenu du référendum proposé par le Président Macky Sall.


FRONT PATRIOTIQUE POUR LA DÉFENSE DE LA RÉPUBLIQUE : « Les Sénégalaises et les Sénégalais ne veulent pas de ce référendum! »
«Le Front Patriotique pour la Défense de la République se félicite de la constitution de la coalition du ‘’non au référendum de Macky Sall’’. Cette coalition est une première réponse du peuple à la mascarade que Macky Sall prépare le 20 mars 2016. Elle ne cesse de se massifier par l’adhésion d’un nombre toujours plus important de citoyens qui rejettent le reniement de la parole donnée.»
Dans un communiqué sanctionnant leur rencontre d’hier, Mamadou Diop Decroix et Cie d’ajouter : «Les Sénégalaises et les Sénégalais ne veulent pas de ce référendum où on dépense des milliards rien que pour leur faire valider la trahison. Les Sénégalaises et les Sénégalais tiennent à dire ‘NON’ dans l’urne. Macky Sall croit être en mesure de tromper le peuple en tentant d’organiser un référendum sans aucune transparence.»
«Comment peut-on organiser un référendum alors qu’à la date d’aujourd’hui personne ne connait la teneur et l’objet du projet soumis au vote des citoyens ? Comment peut-on à moins de trois semaines des élections ignorer les couleurs des bulletins pour le Oui et le Non ? Comment peut-on introduire, contrairement à la loi portant code électoral, l’idée de « courant » remplaçant partis et coalitions de partis ? Comment peut-on penser pouvoir admettre dans les bureaux de vote qu’un seul représentant du vote du « non » ?
Qui ne comprend pas que l’APR, avec Abdoulaye Daouda DIALLO, a déjà ourdi un plan machiavélique de bourrage des urnes pour proclamer une victoire du «Oui massif»? »
se demandent ces principaux responsables de l’opposition.
«Le Front avait déjà averti le peuple et tous les observateurs de l’incapacité du ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, responsable politique du parti présidentiel d’organiser des élections libres et transparentes. Les faits ci-dessus évoqués nous donnent raison», affirment-ils avant de terminer : «Le Front Patriotique tire à nouveau la sonnette d’alarme et récuse le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo totalement disqualifié pour organiser des élections libres, transparentes et crédibles. Le Front Patriotique constate avec indignation l’arrestation de partisans du « NON» dont le seul tort est d’expliquer aux populations les dessous et enjeux de ce que le pouvoir appelle désormais « les nouveaux droits » dont tout indique qu’ils constituent un tournant important dans la violation des valeurs fondatrices de notre nation. Là encore, la responsabilité de Abdoulaye Daouda Diallo est totalement engagée.»
Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :