FRONT ANTI APE ANTI CFA : L’impérialisme menace notre filière avicole Protégeons le poulet et les emplois sénégalais et soutenons le gouvernement



Le Front anti APE anti CFA a été informé par la Coalition Nationale NON AUX APE de la tenue du 25 au 27 Octobre 2017, à Genève, de la Rencontre de l’organisation mondiale du commerce (OMC) sur le mécanisme d’examen des politiques commerciales des pays membres de l’UEMOA. A travers cette rencontre, l’OMC qui est une institution au service des pays impérialistes  cherche à amener ses membres à respecter ses règles.
Depuis le 24 Novembre 2005, le Sénégal a interdit l’importation de produits avicoles et de matériel avicole usagé. Si cette interdiction pouvait se défendre en pleine épidémie de grippe aviaire, elle est devenue indéfendable pour le Brésil, les Etats-Unis, et l’Union Européenne qui font pression sur l’OMC afin que leurs produits avicoles accèdent au marché sénégalais.
Le Sénégal sera interpellé sur cette question. Les responsables de la direction du commerce extérieur ont déclaré ne pas être prêts à autoriser les importations de volaille.
Le Front anti APE anti CFA exprime son soutien total sur cette question au gouvernement du Sénégal.
La filière avicole sénégalaise est passée d’une production :
- de volailles de 6 millions en 2005 à 24 millions de têtes en 2013 ;
- d’œufs de consommation de 324 millions en 2005 à 519 millions en 2013
Mais toutes les études ont montré que la filière avicole sénégalaise ne peut soutenir la concurrence des filières avicoles brésilienne, étatsunienne, européenne. Mais également que ses performances ne sont pas l’expression d’une compétitivité véritable mais sont le résultat exclusif de la mesure d’interdiction des importations de produits avicoles.
Entre 2000 et 2005, le secteur avicole sénégalais a connu la fermeture de 75% des fermes avicoles et la perte d’environ 7.500 emplois. Pour le Front il ne saurait ni être question de jeter à la rue des milliers de pères, mères et soutiens de famille ni d’accroître la dépendance alimentaire du Sénégal.
Le poulet sénégalais dont le prix de revient unitaire moyen du kilogramme est de 1.700FCFA ne pourra pas concurrencer le poulet français à 521FCFA, le poulet hollandais à 498FCFA, le poulet brésilien à 354FCFA, le poulet états-unien à 345FCFA. La levée de l’interdiction des importations avicoles signera la mort de la filière avicole sénégalais.
C’est pourquoi le Front demande le maintien de l’Arrêté interministériel n°007717 du 24/11/2005 portant interdiction d’importer des produits avicoles et matériels avicoles usagés (Arrêté Ministère de l’Elevage – Ministère du Commerce).
Le Front demande à la Fédération des acteurs de la filière avicole (FAFA) de se mobiliser, de contribuer à l’information des sénégalais afin de faire face ensemble à cette grave menace sur nos emplois, sur notre poulet, sur notre souveraineté.
La Front invite le ministère du commerce à convier les différents acteurs soucieux de la protection de la filière avicole des résultats de la rencontre de Genève.
La Front anti APE anti CFA déclare qu’il fera bloc et mobilisera autour du gouvernement tant que celui-ci continuera à défendre la position patriotique de protection de la filière avicole sénégalaise.
 
Dakar, le 23 Octobre 2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lundi 23 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :