FOOTBALL LEAKS : Le Trésor public espagnol prêt à enquêter sur Ronaldo

Le Trésor public espagnol va "réaliser les inspections opportunes" pour éclaircir la situation fiscale de Cristiano Ronaldo, a annoncé samedi le secrétaire d'Etat au Budget, au lendemain de révélations faisant état d'une dissimulation fiscale présumée de la part de l'attaquant portugais.


FOOTBALL LEAKS : Le Trésor public espagnol prêt à enquêter sur Ronaldo
Selon les informations diffusées vendredi par douze médias européens, dans une enquête conjointe baptisée "Football Leaks", Ronaldo est accusé d'avoir "dissimulé 150 millions d'euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les Iles vierges britanniques". 

"Les informations dont dispose le ministère du Budget correspondent à celles qui ont été portées à notre connaissance par les médias", a réagi samedi le secrétaire d'Etat José Enrique Fernandez de Moya au micro de la radio espagnole Cadena Cope. "Ce que je peux dire, c'est que l'administration fiscale est un organisme extrêmement professionnel et il va de soi qu'elle va réaliser les inspections qu'elle estime opportunes", a-t-il ajouté.

Invité à confirmer fermement si Ronaldo allait faire l'objet d'une enquête de la part du Trésor public, José Enrique Fernandez de Moya a répondu: "Comme nous le faisons avec l'ensemble des Espagnols". 

150 millions dans des paradis fiscaux
Les documents exploités par un consortium de médias, l'"European Investigative Collaborations" (EIC), montreraient comment Ronaldo "a encaissé, en toute discrétion, un total de 149,5 millions d'euros de revenus de sponsoring dans des paradis fiscaux ces sept dernières années". "Sur cette fortune, l'attaquant n'a payé que 5,6 millions d'euros d'impôts. Soit à peine 4%, et sans être poursuivi pénalement", a affirmé l'EIC. 

Cristiano Ronaldo "est à jour de ses obligations" a assuré samedi soir son agent Jorge Mendes, par un communiqué de sa société Gestifute qui publie un certificat en ce sens de l'administration fiscale espagnole datée du 30 novembre 2016. Mais dans la mention légale, on peut lire que ce certificat "est sans effet sur le résultat d'examen supplémentaire postérieur". 

Or le Trésor public espagnol a indiqué ce samedi qu'il va "réaliser les inspections opportunes". Ronaldo a "toujours été en règle, quel que soit le pays où il a joué (...) il a toujours agi de bonne foi en la matière et n'a jamais été en conflit avec les autorités fiscales", assure encore ce texte. 

Ces accusations sont tombées vendredi alors que Cristiano Ronaldo, grand favori pour le Ballon d'Or 2016, a joué samedi avec le Real Madrid face au FC Barcelone au Camp Nou (1-1) le clasico du Championnat d'Espagne, l'un des matches les plus attendus de la saison. Il n'a pas marqué.
Dimanche 4 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :