FONCTIONNEMENT DE «BBY», INVESTITURES POUR LES ÉLECTIONS DU HCCT : Le coup de gueule de l'architecte Ousseynou Faye

C’est un véritable coup de gueule que le leader du Mouvement pour la renaissance républicaine (M2r) a poussé hier, dans l’entretien qu’il nous a accordé. Ousseynou Faye fustige le fonctionnement de «Benno bokk yakaar» et appelle à sa réorganisation.


FONCTIONNEMENT DE «BBY», INVESTITURES POUR LES ÉLECTIONS DU HCCT : Le coup de gueule de l'architecte Ousseynou Faye
L'architecte Ousseynou Faye, Secrétaire général du Mouvement pour la renaissance républicaine (M2r), est très amer. Il a fait, hier, une sortie au vitriol, pour dénoncer la manière dont fonctionne la Coalition au pouvoir, "Benno bokk yakaar" (Bby), à laquelle sa formation fait partie intégrante.
La sentence de cet allié du chef de l'État par rapport au pôle présidentiel est implacable : "Le 'Benno' n'existe qu'au sommet, ça n'existe pas à la base. Et ça, ce n'est pas une bonne chose. C'est ça la vérité et rien d'autre".

«Le 'Benno' n'existe qu'au  sommet, ça n'existe pas  à la base»

Ousseynou Faye de renchérir dans les colonnes du Populaire : "J'attire l'attention du président de la République sur cet état de fait. Le 'Benno' au sommet ne peut pas le faire gagner. Macky Sall ne doit pas accepter d'être piégé. Je l'invite solennellement à faire en sorte que la base puisse véritablement jouer sa partition afin qu'il soit brillamment réélu. Tout le reste n'est que leurre". 
Le leader du M2r relève que de fortes divergences minent la Coalition présidentielle. A l'en croire, cette situation est due au fait que "le Benno n'est pas une réalité au niveau de la base". 
Le natif de Rufisque en veut pour preuve : "Les investitures pour les élections du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) sont très chaudes. Les gens sont en train de se battre partout, parce qu'il n'y a pas de 'Benno' à la base. Les gens ne se parlent pas. C'est le sommet qui décide de tout. Alors que ça devait être le contraire. Ceux qui sont au sommet tirent leur légitimité de la base".

«La réorganisation de 'Bby' est indispensable, pour ne pas dire vitale»

M. Faye suggère au Président Macky Sall de procéder rapidement à la réorganisation et à la structuration de "Bby" en vue des prochaines joutes électorales. 
"La réorganisation de 'Bby' est indispensable, pour ne pas dire vitale. De même que sa structuration. En sus de cela, j'estime que tous ceux qui se réclament alliés sincères du président de la République doivent se déterminer clairement et se retrouver autour de ce dernier pour travailler sur un programme clair, précis et réaliste. Les gens doivent être conséquents en cessant de faire dans le clair-obscur. Le Président doit également recadrer certains responsables de son parti. Si certains sont loyaux, d'autres n'ont aucune considération pour les alliés. Et cela dessert le chef de l'État", tonne-t-il sur le Populaire.

Le leader du M2r n'exclut  pas de quitter la tête de la  commission architecture  du département

Revenant sur les investitures pour les élections du Hcct, Oussyenou Faye dit être "choqué" par ce qui s'est passé à Rufisque dans les rangs de la Coalition "Bby". 
"Ils se sont retrouvés en catimini pour désigner les candidats, foulant aux pieds les directives du Président Macky Sall qui, lorsqu'il était venu à Rufisque, avait tenu un discours d'unité. Cela est inadmissible. Ils ont zappé certains leaders de partis alliés comme moi. Même des leaders incontournables de l'Apr n'ont pas été impliqués. Le M2r a osé aller seul aux dernières élections locales et a obtenu des conseillers", martèle M. Faye sur le Populaire.
Dépité par les "coups bas" qu'il dit recevoir, dans le cadre de "Bby", le chef de file du M2r n'exclut pas de démissionner de la présidence de la Commission architecture et valorisation du patrimoine du département de Rufisque. 
Mercredi 10 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :