FADA EGALE NE RECULE PAS : « Nous ne devons pas nous cacher derrière Wade…Si Wade se représente… »


FADA EGALE NE RECULE PAS : « Nous ne devons pas nous cacher derrière Wade…Si Wade se représente… »
Revendiquant mordicus son appartenance à « l’école de Wade », Modou Diagne Fada continue, tout de même, de clamer tout haut sa volonté de voir Wade passer le témoin à la tête du Pds. L’invité du Grand Jury dit refuser de laisser son parti entre les mains « d'un homme politique qui a dit qu’il n’a plus d’ambition politique ». Faisant allusion à Abdoulaye Wade, Fada invite ses pairs à prendre leurs responsabilités et à cesser de se cacher derrière la peur et le complexe. « Certains le pensent, mais n’ont pas le courage de le dire. Il y en a qui pensent que si Wade n’est là, ils cesseraient d’exister politiquement, leurs affaires ne marcheraient pas. Nous ne devons plus nous cacher derrière Wade…  Il n’y a aucun problème entre Wade et nous. Nous ne devons plus nous cacher derrière Wade… Dès la fin du pouvoir, s’il avait fait comme Diouf ( en partant) , le parti allait se disloquer…J’avais souhaité qu’il nous accompagne au moins un an avant de quitter la direction du parti » 
Le Président du conseil départemental de Bambey de souhaiter, par ailleurs, que le SG soit distingué du Candidat à la présidentielle. « Nous avons déjà un candidat. Cette question est derrière nous. Que les cartes soient vendues! Que les secteurs soient montés! Et qu’il en soit autant pour les secteurs et les fédérations. Que ces fédérations envoient des délégués pour l’élection du comité directeur ». Fada de s’étonner de la pléthore de membres qui composent l’actuel comité directeur du Pds avec plus de 400 personnes, alors que seuls 12 y siègent en temps normal.
 
Si Wade se représente…
Pour la conquête du poste de Secrétaire Général, Modou Diagne Fada est candidat. Il se d’ailleurs, prêt à affronter toute autre candidature. Mieux, il est même disposé à se ranger derrière le futur vainqueur au cas où il était vaincu. Toutefois, sa volonté d’aller aux élections a ses limites. « Si le Président Wade, qui dit qu’il n’a pas plus d’ambition formelle, se représente, je ne l’affronterai pas ». Autrement dit, au sein de la fronde, on semble être conscient que Wade peut revenir à la charge en postulant pour sa propre succession. Fada assure qu’il ne créera pas de parti auquel cas...
 
 
 
 
Dimanche 7 Juin 2015
Dakaractu




1.Posté par Mandel le 07/06/2015 14:06
Lui même a fait rentrer des femmes au comité directeur parce qu'elles étaient jolies.

2.Posté par anitakhadafiste le 07/06/2015 17:33
mandel tu vas nous tuer, ton commentaire e fait rire

3.Posté par PIMF le 08/06/2015 08:56
Fada n'est le Président Conseil départemental de Bambeye mais bien celui de Kébémer



Dans la même rubrique :