Expulsions scolaires liées au voile : l’Etat invité à ‘’prendre ses responsabilités’’


Expulsions scolaires liées au voile : l’Etat invité à ‘’prendre ses responsabilités’’
L’imam Alioune Badara Mbengue de la mosquée de l’Université Cheikh Anta Diop a appelé l’Etat, dimanche à Dakar, à ‘’prendre ses responsabilités’’ en veillant au respect des règles encadrant le fonctionnement des écoles, pour mettre fin aux expulsions scolaires motivées par le port du voile.

‘’L’Etat doit prendre ses responsabilités, étant donné que les lois régissant les écoles n’autorisent personne d’en renvoyer les filles qui portent le voile. C’est à l’Etat, aux autorités, de régler ce problème-là’’, a affirmé le chef religieux sur la Radio futurs médias (privée).

Les expulsions d’élèves au motif du port du voile, ‘’ce n’est pas un problème en réalité. Des gens ont créé un faux-débat [sur ce sujet]’’, a dit l’imam Mbengue dans son sermon, à l’occasion de la fête de Tabaski célébrée dimanche par une partie de la communauté musulmane sénégalaise.

Il considère qu’il suffit d’appliquer le règlement régissant le fonctionnement des écoles pour mettre fin à des expulsions.

‘’Rien n’interdit le port du voile’’, a soutenu Alioune Badara Mbengue, rappelant que ‘’personne n’a le droit de faire sortir quelqu’un d’une école’’ pour cette raison.

Les responsables des écoles privées confessionnelles ‘’n’ont pas le droit de les (élèves voilées) faire sortir de leur établissement. Ils doivent les accepter […] On ne doit pas les renvoyer de l’école parce qu’elles portent le voile, ce qui est une obligation divine’’, a fait valoir l’imam. ‘’C’est vraiment très déplorable’’, a-t-il soutenu.

‘’Au Sénégal, les établissements privés, laïcs ou confessionnels, sont régis par des textes qui imposent à l’école de recevoir tout Sénégalais de n’importe quelle confession. Donc, il n’y a pas de discrimination de confession’’, a rappelé en septembre dernier le ministre de l’Enseignement élémentaire, du Préscolaire, du Moyen-secondaire et des Langues nationales Kalidou Diallo.

‘’Ces textes n’interdisent pas à des Sénégalais de venir avec des tenues qui correspondent à leurs croyances et à leur religion et aucun établissement du Sénégal ne peut faire un règlement intérieur qui est contraire à notre principe général’’, avait-il précisé.

Des associations religieuses sénégalaises ont annoncé que des filles ont été expulsées d’écoles privées confessionnelles, à Dakar, pour avoir porté le voile. Elles ont dénoncé cette mesure et appelé le gouvernement à veiller au respect des règles encadrant le fonctionnement des écoles du Sénégal, pays qui se déclare laïc dans sa Constitution.

En ce qui la concerne, l’école privée catholique est ‘’respectueuse de la liberté religieuse de tous ceux qui la fréquentent. Elle récuse tout autant les attitudes et les comportements contraires aux principes et à l’esprit de son projet éducatif’’, a dit le cardinal Théodore Adrien Sarr, lors de la fête de Toussaint, mardi.

( APS )
Dimanche 6 Novembre 2011




1.Posté par dan le 06/11/2011 16:52
Bravo, maintenant ce sont les étudiants qui vont régenter le Sénégal.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016