Exposition internationale de la pêche de Busan : Les produits halieutiques sénégalais à l'honneur à Busan

Le Sénégal a encore marqué sa présence à l'Exposition Internationale de la Pêche et des Produits Maritimes de Busan en Corée du Sud. Pour l'édition 2016, une séance de dégustation des produits halieutiques du Sénégal a été organisée.


Le Ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, a pris part du 27 au 29 octobre 2016 à l’Exposition Internationale des produits Halieutiques et des Pêches de Busan en Corée du Sud, à laquelle ont pris part les administrations, les professionnels et les partenaires au développement des pays côtiers. La délégation sénégalaise était dirigée par Madame Ndèye Dické NDIAYE DIOP, Secrétaire général du Ministère de la Pêche et de l’Economie maritime. Il était accompagné d’une délégation composée de l’Ambassade du Sénégal en Corée, de l’Institut des Technologies Alimentaires (ITA), des structures sous tutelles du département des pêches et de l'économie maritime (PAD, COSEC, ANA, ANAM et DITP) et du secteur privé. La rencontre a été marquée par une exposition des produits et matériels de pêche et une série de rencontres entre acheteurs et vendeurs venues du monde entier. L’édition de 2016 a été marquée par l’organisation d’une journée du Sénégal à travers la dégustation de produits halieutiques.
Prenant la parole à la cérémonie d'ouverture officielle, le Secrétaire général a d’abord fait une brève présentation du Sénégal au public venu du monde entier. « Situé en Afrique de l'Ouest, entre la Mauritanie, le Mali, la Gambie, la Guinée Bissau et la République de Guinée, le Sénégal a une façade maritime de 718 km sur l’Océan Atlantique, 212 000 km2 de territoire maritime et 3472 km de cours d’eau. Sa position géographique exceptionnelle fait de lui un carrefour entre l’Europe, l’Amérique et le reste de l’Afrique. » dira-t-il avant de poursuivre.  « Le secteur de la Pêche et de l’Economie maritime, constitue pour notre pays, un levier stratégique pour son développement économique et social, par sa contribution aux équilibres macroéconomiques, au développement des échanges commerciaux internationaux et à la satisfaction des besoins alimentaires des populations. Le sous-secteur de la pêche apporte une contribution importante au développement socio-économique du pays avec des indicateurs clés suivants à savoir plus de 600000 emplois ; premier poste d’exportation en 2015 avec 195,4 milliards de Fcfa ;  3,2 % du PIB et 70% aux apports nutritionnels en protéines d’origine animale. Ce qui justifie d’ailleurs sa place dans le Plan Sénégal Emergent parmi les 27 moteurs de croissance. Sur le plan politique, le Sénégal bénéficie d’une stabilité reconnue de tous. Avec le plan Sénégal (PSE) les objectifs sont pertinents et la croissance est passée de 1,7% en 2012 à 6,5% en 2015. Ainsi, j’invite les investisseurs ici présents à venir investir au Sénégal. » En marge de l’exposition, Mme le Secrétaire général a eu des visites et des séances de travail, notamment au niveau du chantier naval Daewoo Maritime Technologie spécialité dans la fabrication des embarcations de pêche artisanale, au niveau de l’Institut des Sciences de la Pêche et de l’Aquaculture et enfin au niveau de la conserverie de thon de Dongwon repreneur de la SE-SNCDS.  Ces rencontres ont permis aux deux parties d’échanger sur le renouvellement de la flotte de pêche artisanale et le développement de l’aquaculture au Sénégal. De leurs côtés, les autorités coréennes ont salué cette présence constante du Sénégal au Busan Seafood et compte œuvrer d'avantage pour booster les  relations de coopération entre nos deux Etats. 
 
Mercredi 2 Novembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :