Exploitation sans autorisation d’une société de gardiennage : Vieux Sandiery Diop prend 1mois de sursis et une amende de 100 000 FCFA


Attrait à la barre du tribunal pour répondre des délits d'ouverture et exploitation d'une entreprise de surveillance et gardiennage sans autorisation, l'ex garde du corps de Idrissa Seck a été condamné à un mois assorti de sursis et une amende de 100.000 francs CFA.
Devant la barre il a reconnu les faits, mais souligne que ses employés ne détiennent pas de vraies armes, mais plutôt des armes factices et des alarmes et qu'il a changé les tenues que les éléments de la sûreté urbaine lui contestaient parce que ressemblant à s'y méprendre aux uniformes de la police nationale.
L'ancien inspecteur de classe spéciale rappelle au tribunal qu'il était policier jusqu'en 2007 où la police l'a interpellé pour retirer sa carte professionnelle.
Le maître des poursuites a requis une peine de 6 mois assortie de sursis, arguant que les infractions sont établies à son encontre.
Il  a été relaxé du délit d'usurpation de fonction et déclaré coupable du délit d'ouverture et exploitation d'une entreprise de surveillance et de gardiennage sans autorisation. Et donc condamné à un mois ferme...
Vendredi 26 Août 2016
Dakar actu




1.Posté par camara le 26/08/2016 15:31
sandiéri du courage. c'est pour avoir Idrissa, ca ne passera pas. dans quel nous sommes. nous sommes fatigués avec ces gens qui n'ont de vison.



Dans la même rubrique :