Exploitation des terres du Fouta : Wade fait aveu d’échec


Exploitation des terres du Fouta : Wade fait aveu d’échec
En visite dans l’Ile à Morphil, Wade fusille le Parti socialiste et promet beaucoup de ponts.Mais, pour n’avoir pas suffisamment exploité les nombreuses potentialités agricoles que recèle cette zone, le président de la République a battu sa coulpe.

(Envoyé spécial) - Dans des habits de présidentiable pour février prochain, Abdoulaye Wade qui était, samedi dernier, l’hôte de l’Ile à Morphil a encore brocardé le régime socialiste. Sauf que, à force de maculer le bilan de ses prédécesseurs, Me Wade a fait une glissade, sorte d’aveu d’échec : ‘En survolant l‘île à morphil par hélicoptère, je n’ai vu que de la poussière. J’ai compris que les terres ne sont pas exploitées et je demanderai à Hamath Sall (directeur de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire, Ndlr), de s’en occuper pour valoriser toutes ces potentialités.’ Ce qui est, pour le chef de l’Etat, une façon de créer des emplois et de lutter contre l’exode massif des jeunes.
En inaugurant la centrale électrique de Walaldé et les ouvrages de désenclavement de Saldé et Ngouye, le secrétaire général du Pds et porte-étendard des Fal 2012 a demandé aux populations locales de poser une question simple lors de la campagne électorale à ses adversaires : qu’est-ce que ces derniers ont fait pour elles au cours des quatre décennies pendant lesquelles ils ont dirigé le Sénégal ? Et d’embrayer, dans le Wolof, en plein pays Pulaar : ‘Kou defoul dara dagne laye fatté’ (on oublie vite ceux qui n’ont pas marqué leur passage, Ndlr). Sur un ton railleur, Me Wade a invité ses prédécesseurs à raser les murs plutôt que de venir essayer de pêcher des voix dans une zone qu’ils ont toujours délaissée.

Contre-manif étouffée

Dans une chaude et colorée ambiance, le patron des libéraux a invité les insulaires à exprimer leurs préoccupations en matière de développement économique et social. ‘Je ferai de mon mieux pour les satisfaire parce que le gouvernement ne peut pas tout faire’, a-t-il déclaré avant de se réjouir de l’apport des fils du terroir.

Aux jeunes qui lui avaient promis un accueil rouge et qu’il a, d’ailleurs, reçus en audience, Wade a dit qu’il est très sensible à leurs doléances et va donner des instructions fermes à ce niveau pour que des solutions soient vite trouvées.

Rappel des troupes

A signaler que c’est sous le signe de l’unité et des retrouvailles que les libéraux de Podor ont accueilli leur mentor à Walaldé. Abdoulaye Racine Kane, maire de Galoya, la députée Astel Sall, Amadou Kane Diallo, président de la fédération départementale, Hamath Sall, responsable Pds à Guédé village, Alioune Diop, maire de Bodé Lao, Amadou Niang de Dahra Halaybé, Mamoudou Dème, maire de Golléré, Djiby Mbaye, maire de Pété et Seynabou Ly Mbacké, responsable Pds à Saldé, par ailleurs ministre de l’Entreprenariat féminin ont battu le rappel des troupes pour réserver un accueil coloré à leur favori.

Mort du Parti socialiste

A Ngouye, dans l’arrondissement de Saldé, Wade a inauguré le pont de la localité. Un ouvrage qui a coûté la bagatelle de 4 milliards et demi. Sur place, Wade a repris son refrain favori, avec plus de cynisme cette fois. Selon Wade, en effet, ‘le Parti socialiste est mort dans tout le Fouta’. Quant à l’opposition dans son ensemble, Wade souligne qu’elle n’y existe que de nom. ‘Personne n’a fait ce que j’ai fait en si peu de temps dans ce pays. C’est pourquoi j’ai mes raisons de dire que je serai réélu dès le premier tour. Ma réélection dépendra de mon bilan et je pense que le bilan est largement positif’, dira Me Wade devant des milliers de jeunes munis de leurs pancartes et qui scandaient que la victoire est gagnée d’avance.

Promesses

En plus des quatre ponts en phase de réalisation dans le département, le président de la République a promis d’en réaliser deux autres. Ces six ouvrages serviront, selon lui, à ‘complètement désenclaver la région de Saint-Louis’.

Régates et …condoléances

A Ngouye, le président de la République a eu droit à des régates organisées par les pêcheurs de la localité.Auparavant, Me Wade a rendu visite à la famille feu Thierno Adama Gaye, disparu la semaine dernière à l’âge de 95 ans.

AMBIANCE - MOBILISATION
Amadou Niang, Lobatt Fall, Astel Sall, Oumou Salamata Tall et la mairie de Démette relèvent le défi

Le ministre du Commerce et natif de Walaldé, les autorités municipales de la localité, Lobatt Fall, président national des transporteurs du Sénégal, la mairie de Démette ont mis les petits plats dans les grands. Au niveau de Démette, ce sont des moyens conséquents avec plusieurs cars qui ont été mobilisés pour réussir les paris de l’organisation et de la mobilisation.

Quant à la présidente départementale des femmes libérales, Oumou Salamata Tall, qui a assisté à ce meeting et non à celui organisé à Ngouye, elle a frappé fort. Ce sont, en effet, quatre bus de 70 places, un autre qui a servi à transporter les populations de Fanaye récemment affectées par les malheureux événements qui s’y sont produits, en plus des 23 ‘Ndiaga Ndiaye’ et ‘7 places’, 1 500 tee-shirts, 1 000 pancartes et banderoles qu’elle a mises à la disposition des militants du département. Devant leur président, Oumou Salamata Tall et ses sœurs du département se sont engagées à le ‘réélire dès le premier tour’. ‘Notre seule arme pour le faire, ce sont les nombreuses réalisations qui sont à l’actif de notre leader’, selon Oumou Salamata Tall.La même ambiance mécanique a été notée du côté de Astel Sall.La députée libérale de Podor a assuré la logistique des jeunes Ujtl de la commune.

Abou KANE

( WALF )
Lundi 28 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016