Exclusivité Dakaractu-Le magistrat Alioune N'dao déchargé de ses fonctions de Procureur Spécial : Les vraies raisons d'une mesure


Exclusivité Dakaractu-Le magistrat Alioune N'dao déchargé de ses fonctions de Procureur Spécial : Les vraies raisons d'une mesure
En dépit du fait que la mesure soit laconique, rien d'officiel n'étant jusque la pas été avancé sur les raisons qui ont conduit à la décharge du magistrat Alioune N'dao de ses fonctions de Procureur Spécial, nous avons tout de même tenté d'en savoir davantage. 
 
Ainsi il nous revient de sources concordantes que "c'est un décret Présidentiel qui a mis fin aux fonctions de Procureur Spécial de Alioune N'dao". 
Des infos recueillies de nos informateurs, il ressort que "la mesure ne surprend pas ceux qui sont au parfum des relations devenues tendues entre le désormais ex Procureur Spécial et sa tutelle". Pour ainsi dire que le courant ne passait pratiquement plus entre l'ex Procureur Spécial et sa hiérarchie : le ministère de tutelle.
 
           Quid de ce climat froid?
 
Il nous revient qu'Alioune N'dao, connu comme "un pugnace", qui ne recule devant rien, aurait voulu convoquer dans les prochains jours, des pontes de l'ancien régime. Il s'agit du neveu, non moins ex garde du corps de l'ancien Président de la République, nous voulons nommer Lamine Faye, mais également la "liquide" Adja N'déla Wade (épouse du non moins balèze Mbaye Ndiaye, ex Dg des ADS), Me Madické Niang, entre autres. Dans ce lot des "visés" par l'ex Procureur Spécial figure également l'ancien "tout puissant" argentier du régime Wade, en l'occurrence l'ex ministre des finances Abdoulaye Diop. 
Des autorités se seraient opposées à ces auditions tous azimuts parce que "ne voyant la pertinence de telles convocations", nous souffle-t-on.
 
Aussi, tenons nous de bonnes sources que la fameuse convocation du maire de Ziguinchor et son audition au niveau de la Crei, porterait l'estampille d'Alioune Ndao, lequel prendrait des décisions unilatérales. Pour ainsi dire que le magistrat "n'avait pas l'aval de ses supérieurs sur cette affaire et sur bien d'autres cas".
 
 
L'autre motif avancé, n'en demeure pas moins que le dorénavant ex maître des poursuites au niveau de la Crei "a voulu cumuler" ce que d'aucuns appellent prosaïquement "l'affaire Tahibou N'diaye" au "feuilleton judiciaire Karim Wade". En somme, il a proposé que parallèlement au déroulement du procès Wade fils que les mêmes magistrats de la Crei s'occupent également du dossier de l'ancien Directeur du Cadastre sous nos cieux. "Niet catégorique de la hiérarchie déjà que le déroulement du procès Karim Wade est devenu pesant aussi bien pour la Cour, les avocats, les prévenus que l'assistance" nous revient-il.
En un comme en mille, Alioune N'dao qui, c'est un secret de polichinelle était des plus contestés, "ne faisait plus l'affaire d’où sa défenestration". 
Aux dernières nouvelles, le "feuilleton Karim Wade" a été suspendu jusqu'au 1er décembre prochain. Vous aurez compris, le temps de permettre au tout nouveau maître des poursuites, de s'imprégner de ce dossier volumineux qui fait...46 000 pages.
Mercredi 12 Novembre 2014
Dakaractu




1.Posté par cisse ngary le 11/11/2014 23:22
il fallait s'y attendre! son boulot est arrivé à terme. Laissons la place aux choses sérieuses, d'où il ressort qu'on s'achemine tranquillement vers la fin d'un long feuilleton politico judiciaire!

2.Posté par doro Gangue le 11/11/2014 23:29
Mes félicitations monsieur le procureur aliou ndao. Tous les sénégalais epris de justice vous sont eternelement reconnaissant vous resterez a jamais le procureur du peuple. Total respect et Merci.

3.Posté par abdou le 12/11/2014 01:09
Sait on rendu compte que ALIOU NDAO est titulaire d'une capacité en droit? ce qui fait qu'il lui manque un peu de philo?

4.Posté par Realisme le 12/11/2014 04:36
Tres bel article. Dans le fond comme dans la forme.

5.Posté par Pr Ndiaye le 12/11/2014 05:38
En tous cas 2017 soriwoul
SI LES VOLEURS DU PDS NE SONT PAS EN PRISON LES VOLEURS DE L'APR y seront eux.

6.Posté par citoyen le 12/11/2014 08:43
Me Madické Niang et les autres personnalités citées sont des justiciables comme tous les citoyens sénégalais. Si c'est à cause de leurs supposées convocations que le Procureur Spécial a été démis de ses fonctions je peux dire que la rupture dont on parle n'est une utopie. Je profite de cette occasion pour lancer un appel à tous les mouvements sociaux en l'occurrence "le mvt y en a marre" et à tous sénégalais et surtout les magistrats épris de justice de faire pression sur le Gouvernement pour qu'il respecte ses engagements notamment la reddition des comptes. Le fortuné Me Madické Niang qui se cache derrière les jeunes marabouts en les manipulant contre le régime ne doit pas être un intouchable.

7.Posté par citoyen le 12/11/2014 09:17
Me Madické Niang et les autres personnalités citées sont des justiciables comme tous les citoyens sénégalais. Si c'est à cause de leurs supposées convocations que le Procureur Spécial a été démis de ses fonctions je peux dire que la rupture dont on parle n'est qu' une utopie. Je profite de cette occasion pour lancer un appel à tous les mouvements sociaux en l'occurrence "le mvt y en a marre" et à tous sénégalais et surtout les magistrats épris de justice de faire pression sur le Gouvernement pour qu'il respecte ses engagements notamment la reddition des comptes. Le fortuné Me Madické Niang qui se cache derrière les jeunes marabouts en les manipulant contre le régime ne doit pas être un intouchable.

8.Posté par Xeme le 12/11/2014 09:57
Soyons logiques avec nous même. Il ne faut pas que Macky pousse les choses au point qu'il nous faut renoncer à notre minimum d'intelligence pour le comprendre.
Ce que la CREI détient aujourd'hui comme dossiers à juger, ce sur quoi s'appuie le juge Grégoire et l'ensemble du tribunal, ce qui sert de base au ministre de la justice et au gouvernement, ce sur quoi le peuple passe ses journées de débat, ce que répète la presse, est en totalité le travail d'Aliou Ndao. C'est lui qui a initié, suivi, coordonné, retenu ou rejeté. C'est son travail et celui de personne d'autre. Au beau milieu de l'exécution de ce travail, Macky peut-il le limoger au motif qu'il n'a pas donné satisfaction et le faire remplacer par un autre ? Quelle sera la base de travail de cet autre, le même qu'Aliou Ndao avait concocté avec ses insuffisances que semble reconnaître Macky ? On aura beau nous répéter que le nouveau procureur choisi a telle ou telle expérience, s'il ne trouve aucun inconfort à poursuivre le procès sur la base d'un travail truffé de non droit, son expérience ne vaudra rien. Macky ne peut reprocher quelque chose au travail d'Alioune Ndao, le remplacer par quelqu'un qui s'appuie sur le même travail d'Aliou Ndao, et attendre de nous qu'on lui crédite d'un bon sens. Ou Aliou Ndao a très bien fait, et alors il fallait le laisser terminer, ou il a mal fait, et alors tout autre devra tout recommencer.

9.Posté par momo le 12/11/2014 10:35
Dépité!!!! je suis profondément dépité.Et l'indépendance de la justice dans tout ça? Combien de fois les tenants du pouvoir nous ont rabattu les oreilles avec la prétendue réalité de l'indépendance de la justice sous l'ère seconde alternance? les sorties du président clamant l'indépendance de la justice ne se comptent pas du bout des doits.A chaque occasion ,il laisse entendre que seul procureur est maître des poursuite,qu'il est libre de convoquer ou de ne pas convoquer;que l'exécutif ne s'immixe pas dans la conduite de la chine judiciaire dont fait partie intégrante le parquet.
Ajourd'hui qu'on nous parle d'opportunité de convoquer des gens supposés prédateurs de l'argent du pays, c'est insulter l'intelligence des sénégalais.Pour qui nous prennent-ils pour apprécier la pertinence d'une convocation des ces délinquents? C'est le contraire qui devait motiver le remplacement de Alioune ndao, c'est à dire laisser ces voyous financiers pavaner et narguer les honnêtes et dignes citoyens qui triment jour et nuit pour des miettes.De toute façon on avait des doutes sur la neutralité de la poursuite des bandits à col-blanc du pds dès les premières heures du déclenchement de la traque. Pour moi et dieu sait que je suis pas seul dans cette conviction,toute traque sérieuse devait commencer par Abdoulaye wade et personne d'autre.

10.Posté par Xeme le 12/11/2014 11:08
Aliou Ndao voulait arrêter de grosses pontes de l'ancien régime, c'est pourquoi il est limogé. Et aussi pour ne pas poursuivre le théâtre devant tous les grands quelqu'un qui seront parmi nous pour le sommet. Ces personnalités n'étant pas venus pour rire.
Cela fera une sucette pour les fanatisés. Ils auront où s'accrocher: "le grand Aliou Ndao voulait arrêter tous les "voleurs" sans aucune considération". Ce faisant, ils ne verront pas tout ce que leur sucette leur fait perdre. Ils oublieront que c'est le "grand" Macky qui a limogé le "grand" Aliou Ndao. Il leur faudra choisir leur dieu. Ils avaient retenu que Macky ne protégera personne, que c'est la rupture, la bonne gouvernance; la reddition des comptes pour tous, sans exception, et d'ailleurs la déclaration de patrimoine; que Macky ne s'immiscera pas dans des affaires pendantes à la justice, que la justice sous Macky est libre et indépendante (pas la même chose que sous Wade), que Macky ira jusqu'au bout. Maintenant, notre fanatisé se retrouvera obligé de mettre une croix sur tout ce gargarisme intérieur pour faire place net au nouveau concept : le grand L'Autre a limogé le grand-ci parce que le grand-ci voulait appliquer l'indépendance de la justice, qu'il voulait aller jusqu'au bout, qu'il ne voulait de protection pour aucun "voleur", et toutim. Il va bien falloir faire son choix: le grand L'Autre ou le grand-ci.

Xeme vous dit: libérez-vous, reprenez votre cerveau. Sinon, tant ira la cruche à l'eau qu'à la fin elle se cassera.


11.Posté par Moustapha le 12/11/2014 12:05
Toute explication de ce limogeage de Alioune Ndao n'est que pure spéculation! Cependant, ce qui est constant c'est que toute l'accusation reposant sur le travail de ce dernier tombe comme un château de cartes. Il faut dès lors arrêter cette farce qui n'honore point notre pays dont le statut de pays phare de la démocratie ne justifie pas l'existence de juridiction spéciale.

12.Posté par iba sy le 12/11/2014 12:26
Comme Diouf dans les années 80 , Macky recule . C'est grave !

13.Posté par sago le 12/11/2014 12:36
C'EST FAUX ET ARCHIFAUX Vous dites ce que vous voulez peut être des haines envers ceux cités mais ce n'est pas vrai taisez-vous et travailler beaucoup au lieu d'imaginer l'imaginaire

14.Posté par deug le 12/11/2014 14:51
Je pense qu'il n'en voulait plus. C'est le président qui a commis l'erreur de nommer Sidiky Kaba comme ministre de la justice. Kaba a combattu la CREI en tant que avocat.

15.Posté par deug le 12/11/2014 16:26
Je pense qu'il n'en voulait plus. C'est le président qui a commis l'erreur de nommer Sidiky Kaba comme ministre de la justice. Kaba a combattu la CREI en tant que avocat

16.Posté par ibrahima le 19/11/2014 13:28
qu ils arrètent de nous faire tourner svp du serieux la loi rien que la èt qu ils ns èpargnent de leur blèm internes



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016