Exclusion de Cairn Energy Plc et Kosmos par la Banque de Norvège : Les précisions du Dg de Petrosen


Il y a trois jours, le Bureau politique de l’Act, le parti d’Abdoul Mbaye, révélait que la Banque Centrale de Norvège avait exclu Cairn Energy Plc et Kosmos Energy Ltd (qui ont des filiales au Sénégal) de l’univers d’investissement du Fonds de Pension d’Etat, sur recommandation de son Conseil de l’Ethique. Des exclusions prises, sur la base d’une évaluation qui a montré un risque de violations sérieuses de normes éthiques fondamentales.
Ces informations ont été démenties par… Mamadou Faye, Directeur général de Petrosen qui monte au créneau suite à l’interpellation de l’Act qui réclamait «que des explications claires et précises soient données aux Sénégalais par les hautes autorités de l’Etat » ainsi que «les entreprises concernées». Ainsi en tant que « co-contractante pour le compte de l’Etat du Sénégal dans l’Accord d’association», la Société nationale des Pétroles du Sénégal (Petrosen) apporte des précisions. Son Dg estime que «si le bureau politique de l’Act avait vis-à-vis de lui-même les soucis de transparence qu’il exige des hautes autorités, il n’aurait pas omis, sciemment, de préciser que les compagnies en question n’ont pas été mises en cause pour des malversations financières ni pour des pratiques frauduleuses, encore moins contraires à l’Ethique…» Selon le Dg de  Petrosen, «le fonds norvégien qui détenait des parts dans l’actionnariat des compagnies Cairn et Kosmos a estimé nécessaire, pour des raisons politiques, de vendre ses parts suite à la signature par ces dernières de contrats de recherche dans le territoire non autonome du Sahara occidental».
Mamadou Faye précise, en outre, que «de manière générale, Petrosen, à l’image du gouvernement du Sénégal, se soucie dans ses relations de partenariat, d’observer et de faire observer rigoureusement les lois et règlements en vigueur dans le pays et à ce jour, aucune violation n’a été commise à cet égard par ces compagnies». Par ailleurs, souligne-t-il, «la société Petrosen tient à rappeler que la compagnie Cairn est entrée dans le permis Rufisque et Sangomar Profond, initialement détenu par Petrosen et First Australien Resources (Far), en 2013, c’est-à-dire lorsque Abdoul Mbaye était chef du gouvernement». Par conséquent, dit-il, «l’arrêté consacrant cette transaction a été numéroté par ses services et publié dans le journal officiel. Dès lors, si le bureau politique de l’Act se pose encore des questions, il lui est loisible de les adresser au Premier ministre Abdoul Mbaye.»
Le Pop
Jeudi 4 Août 2016
Dakar actu




1.Posté par Lawyer le 04/08/2016 14:52
On parle de Cairns et de Kosmos et c'est Petrosen qui s'explique. Avocat du diable ?



Dans la même rubrique :