Exclusif Dakaractu-Le respect de la promesse de réduction du mandat Présidentiel, les tomahawk de Me El Hadj Diouf, les critiques d'Ousseynou Faye... Les minutes de la rencontre de Macky Sall avec ses alliés de "Benno"


Exclusif Dakaractu-Le respect de la promesse de réduction du mandat Présidentiel, les tomahawk de Me El Hadj Diouf, les critiques d'Ousseynou Faye... Les minutes de la rencontre de Macky Sall avec ses alliés de "Benno"
Le cadre enchanteur du Terrou-Bi a abrité, pendant sept tours d'horloge, la rencontre d'hier samedi, entre le chef de file de l'APR et la quasi totalité des partis alliés. 
Selon nos sources, il nous revient que le Président de la République a effectué "une très grande prestation, tenu un discours rassembleur unanimement reconnu par les intervenants". 
 
Il a évoqué les grandes lignes du fonctionnement de l'Etat, les résultats obtenus lors des joutes locales, etc... Faisant un diagnostic "sans complaisance" de ses résultats, il n'a pas manqué se faire son autocritique, notamment sur les manquements. " Sur ce point, le Président a fait preuve de dépassement et d'humilité, ce qui lui a valu la reconnaissance de tous les participants ", nous soufflent nos informateurs.
 
Dans la foulée, le Président de la République a soutenu devant les caciques de sa formation et ses alliés, qu'il préférait le régime présidentiel au régime parlementaire, en dépit de la recommandation des Assises nationales et de ses animateurs. 

Suite au discours "rassembleur" du Président, il n'y a pas eu moins de 40 intervenants. "Ce qui démontre tout l'intérêt que les leaders de la coalition ont accordé à cette rencontre. D'ailleurs, ils ont fait une proposition à Macky dans le sens d'une réorganisation et d'une redynamisation du cadre qu'est Benno Bokk Yakaar."
 

 
A sa prise de parole, Me El Hadj Diouf, connu pour sa liberté de ton, "a jeté un pavé dans la mare, en critiquant ouvertement certaines coalitions, particulièrement celles qui ont perdu les élections. D'ailleurs, Me Diouf a annoncé qu'il avait quitté la coalition Benno Siggil Sénégal, avant d'annoncer son soutien désormais acquis au Président Macky Sall qui est "sur la bonne pente (...)", selon ses propres termes. 
 
Embouchant la même trompette, le marabout-politicien, Serigne Mansour Sy Jamil, a tenu un discours direct et incisif, dénonçant au passage, le mode actuel de scrutin qui privilégie la majorité absolue.
Quant à Ousseynou Faye de la coalition Benno ak Tanor, " il a nommément cité Mor N'gom, Benoît Sambou, M'baye N'diaye etc... à qui il reproche d'avoir plombé la communication du Président. En fait d'après lui, s'il n' y a jamais eu de rapprochement entre les différentes composantes de Benno, c'est bien de leur faute..."
Par la suite, il y a eu un mini débat qui a essentiellement porté sur la demande sociale, en terme de santé, d'éducation etc..., ponctué de questions/ réponses.
Et pour boucler la boucle, la tache est revenue à Momar Samb de lire la déclaration dans laquelle il a été  annoncé une batterie de mesures, notamment l'inauguration du siège de BBY. Ainsi, sera t-il proposé une structuration de la coalition, une harmonisation de la communication et un raffermissement des liens entre leaders.
A noter qu'hormis le Pm, ses alliés (Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Mamadou N'doye, Maguette Thiam etc...), le Président Sall était entouré d'hiérarques de sa formation politique, en l'occurrence Seydou Guèye, Malick Sarr dit Luc, Mahmouth Saleh entre autres...
 
Dimanche 21 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par LERENA le 21/09/2014 16:50
N'est ce pas Macky qui disait que son parti est majoritaire et qu'il va remporter haut la main la présidentielle de 2017 parce qu'il n'a pas d'adversaire? La vérité est qu'il ne croit même pas a ses propos puisqu'il veut faire revivre benno bok yakar parce qu'il sent le vent tourner. Sachez que s'il était convaincu de son fait, il serait le premier a plaquer la coalition qu'il a abandonné depuis son élection. Panique à bord, donc on demande de l'aide. Tiens tiens benno peut être utile...la conférence des leaders, c'est important. Pourquoi ne l'a t'il pas fait depuis 2012?
Le PS, la LD, le PIT, ne doivent pas se laisser saborder par le bateau APR qui coule.

2.Posté par archibalde le 21/09/2014 17:29
c bien comme ca il va tous les entrainer dans sa chute vertigineuse en 2017

3.Posté par kheich le 22/09/2014 12:16
2017 Benno ou tassaro tu quittera, tu etait elu pâr pur accident,

4.Posté par kia le 22/09/2014 12:42
tres contente de cette rencontre tous unis dans la sincerite vs vaincrez



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016