Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)


Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)
Honorables invités,
Mesdames et messieurs,
Camarades de C221,
 
 
Cette flamme aux couleurs verte, jaune et rouge, frappée d’une étoile à cinq branches au milieu de la bande or, parle plus que le discours que j’entreprends.
L’emblème de Citoyenneté Sénégal (C 221) véhicule un message lourd de sens : nous brûlons de la passion du Sénégal.
Nous partageons, chers camarades, l’amour de cette terre à l’histoire glorieuse vieille de plus de 150 000 ans, mais aussi et surtout la volonté de lui bâtir un présent en or et un avenir en diamant.
Je dois être cru quand je proclame nourrir une grande ambition pour mon pays. Tout dans mon histoire personnelle l’illustre.
A 21 ans, j’ai écrit au chef d’état-major de l’armée pour demander à être enrôlé afin de pouvoir  combattre, défendre l’intégrité territoriale du Sénégal contre les assauts de la rébellion casamançaise. J’aime le Sénégal.
A 40 ans, j’ai abandonné une position enviable en Europe pour revenir servir mon pays. J’y ai investi tout ce que j’ai gagné à l’étranger et y ai créé à ce jour quatre entreprises et une centaine d’emplois. J’aime le Sénégal.
Journaliste écouté, je crois avoir toujours pris des positions publiques dans le seul souci de protéger les intérêts des Sénégalais. Au prix de risques élevés. J’aime le Sénégal.
L’heure est venue pour moi, après plusieurs années où j’ai été témoin, de devenir acteur de la vie politique de mon pays.
Tout m’y autorise. Après avoir visité presque tous les pays du monde, je capitalise une expérience, fruit du voyage et de l’investigation journalistique. Je connais personnellement des dizaines de chefs d’Etat et de capitaines d’industrie. Ce portefeuille relationnel a aiguisé ma connaissance du fonctionnement et des réalités du monde. Je n’ai pas le droit de ne pas tenter de faire bénéficier le Sénégal de ce dont le bon Dieu m’a gratifié. Voilà tout le sens de la création de C221.
Avec des hommes et des femmes qui brûlent de la même passion que moi, nous sommes plus de 107 000 à travers tout le pays à porter ce mouvement citoyen pas comme les autres. C221 est à la fois un instrument de veille citoyenne, une sentinelle de la République et de l’intérêt général, une vigie de la bonne gouvernance, une arme de conquête du pouvoir qui va présenter 27 candidats aux élections locales du 29 juin prochain.
Nous sommes des hommes et des femmes déterminés à prendre notre destin en main, comme l’indique la dénomination du mouvement en wolof : « Kham lignou beug, Défalko Sougnou Bop ». Nous voulons  appuyer les efforts des femmes laborieuses de notre pays, apprendre des métiers aux diplômés sans emploi, nettoyer  nous-mêmes nos villes et villages, secourir nos écoles et hôpitaux… mais aussi desserrer l’emprise des politiciens professionnels qui confine notre pays dans le sous-développement depuis cinquante-quatre ans.
L’irruption de C221 sur la scène va à coup sûr déchainer  les foudres des forces conservatrices. Je voudrais, chers camarades, vous assurer que je suis blindé contre les missiles verbales de toutes sortes. Après avoir été accusé, jeté en prison, calomnié, je ne peux plus connaître pire que j’ai vécu. Je suis carapacé contre toutes formes d’attaques. Rien ni personne ne pourra me détourner de l’essentiel : constituer dans ce pays une alternative citoyenne à cette nomenklatura politicienne qui nous ruine depuis l’indépendance.
Animé par des cadres de haut niveau, des personnalités respectables de la société civile et du secteur privé, C221 est un think tank qui va proposer des solutions élaborées aux maux qui gangrènent le Sénégal.
Je suis sûr que les Sénégalais, ulcérés par la politique politicienne, vont continuer à rejoindre en masse notre mouvement. Je suis tout autant certain que Dieu, le maître des jours à venir, protecteur de ses créatures soucieuses de vérité et de droiture, gardera un œil vigilant sur nous.
 
Honorables invités,
Chers camarades de C 221,
Il me reste à souhaiter aux Sénégalais de vivre dans un pays où on cultive ce que l’on mange et transforme sur place ce que l’on extrait du sous-sol, un pays où l’école cesse de faire grève pour recommencer à enseigner, où l’hôpital soigne riches et pauvres, un pays où les jeunes trouvent du travail et aiment à rester, un pays où les dirigeants cessent de se partager l’argent public et les privilèges pour s’occuper avec sérieux des enjeux stratégiques, un pays où la pauvreté laisse place à la prospérité, où la fierté née du progrès supplante la honte liée au sous-développement… C’est de ce Sénégal que rêve Citoyenneté Sénégal (C 221). Puisse ce rêve devenir réalité !!!
Je vous remercie de votre attention.   
 
 

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)

Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)


Exclusif ! Le discours de lancement de C221 (Par Cheikh Yérim Seck)
Dimanche 13 Avril 2014
Dakaractu




1.Posté par discours le 14/04/2014 06:52
Discours ambitieux, qui me rap pelle presidente Diouf

2.Posté par thiané le 14/04/2014 08:11
que faire pour adhérer à ce mouvement
merci



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016