Etats-Unis : Trump enchaîne les polémiques et perd du terrain dans les sondages

Aux États-Unis, pas une journée ne passe sans une nouvelle sortie polémique de Donald Trump. Après son mépris affiché pour les parents d'un soldat américain musulman mort au combat, puis son appel aux défenseurs du port d'arme à stopper sa rivale Hillary Clinton, le candidat républicain a encore frappé ce jeudi 11 août. Il a accusé Barack Obama d'être « le fondateur de l'État islamique », déclarant que le groupe terroriste faisait « honneur » au président sortant. Si cette stratégie de communication permet à Donald Trump de dominer la scène médiatique nationale et internationale, elle le décrédibilise au sein d'une partie de l'électorat conservateur.


En cet été 2016, les observateurs surveillent les sondages sur l'élection présidentielle comme le lait sur le feu. Dans les 19 dernières enquêtes réalisées au niveau national, Hillary Clinton mène la danse. Selon le site Real Clear Politics, elle devance son adversaire républicain de 8 points en moyenne.

Donald Trump payerait-il ses déclarations provocatrices et ses sorties à l'emporte-pièce? Pour Françoise Coste, maître de conférences à l'Université de Toulouse, le milliardaire séduit toujours les électeurs blancs qui ne sont pas allés au-delà du lycée. Cependant, « il est en train de sérieusement baisser chez les Américains blancs qui ont un diplôme universitaire, affirme-t-elle. Cette catégorie traditionnellement, comme elle est aisée, vote plutôt pour les républicains. Et là, justement pour des questions de compétences et d'adhésion aux valeurs fondamentales, les électeurs les plus éduqués sont en train de basculer vers Hillary Clinton ». Un constat qu’une étude publiée cette semaine par la chaîne NBC News tend à confirmer.

Un autre sondage alerte les républicains: pour la première fois, Hillary Clinton devance Donald Trump dans deux États du Sud, l'Arizona et la Géorgie, qui sont de véritables bastions conservateurs.

L'entourage de Donald Trump veut pourtant rester serein. La rentrée politique est encore loin et la véritable campagne ne commencera qu'en septembre, a fait savoir son équipe.
Jeudi 11 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :