Etats-Unis : La mort d’une femme noire pousse un chef de la police à la démission

Pour le maire de San Franciso Ed Lee, il s'agit de « calmer la ville » et d'éviter un nouveau scandale avec la mort d'une femme noire. Car le décès de cette Américaine de 27 ans a l'air d'une bavure. La troisième en 5 mois. Elle a été tuée par la police, dans le même quartier que Mario Woods, un Afro-Américain de 26 ans, également mort sous les balles des forces de l'ordre, en décembre 2015.

La jeune femme était au volant d'une voiture volée et a refusé d'arrêter son véhicule. Deux policiers ont ouvert le feu alors que la jeune femme n'était pas armée. Quelques heures après ce nouveau drame, le maire a annoncé la démission de Greg Soeur, le chef de la police de San Francisco.

Depuis un an, la ville est secouée par de nombreux scandales liés à des faits à connotation raciste. Il y a un mois, c'était Luis Gongora, un Latino-Américain sans domicile, qui trouvait la mort. La démission de Greg Soeur était donc réclamée depuis longtemps par les habitants de la ville. Le maire a donc fini par céder et à contraindre le chef de la police à démissionner.

En 5 ans, c'est le deuxième responsable des forces de l'ordre de la ville qui quitte ses fonctions, suite à des scandales de ce type.


Pour le maire de San Franciso Ed Lee, il s'agit de « calmer la ville » et d'éviter un nouveau scandale avec la mort d'une femme noire. Car le décès de cette Américaine de 27 ans a l'air d'une bavure. La troisième en 5 mois. Elle a été tuée par la police, dans le même quartier que Mario Woods, un Afro-Américain de 26 ans, également mort sous les balles des forces de l'ordre, en décembre 2015.

La jeune femme était au volant d'une voiture volée et a refusé d'arrêter son véhicule. Deux policiers ont ouvert le feu alors que la jeune femme n'était pas armée. Quelques heures après ce nouveau drame, le maire a annoncé la démission de Greg Soeur, le chef de la police de San Francisco.

Depuis un an, la ville est secouée par de nombreux scandales liés à des faits à connotation raciste. Il y a un mois, c'était Luis Gongora, un Latino-Américain sans domicile, qui trouvait la mort. La démission de Greg Soeur était donc réclamée depuis longtemps par les habitants de la ville. Le maire a donc fini par céder et à contraindre le chef de la police à démissionner.

En 5 ans, c'est le deuxième responsable des forces de l'ordre de la ville qui quitte ses fonctions, suite à des scandales de ce type.
Vendredi 20 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :