Etats-Unis: Facebook est-il (trop) démocrate?

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook vient d'ouvrir une enquête sur les accusations de manipulations que son réseau social effectuerait contre les opinions conservatrices exprimées dans sa section Tendances.


Facebook est-il un instrument politique au service des démocrates ? C'est ce dont l'accuse un de ses anciens collaborateurs et ce qui vaut à son patron une lettre du sénateur républicain John Thune qui lui demande des explications : est-il vrai que dans sa section Tendances sur son fil actualité, les opinions des conservateurs sont soit ignorées, soit manipulées ?

Mark Zuckerberg a répondu que ses allégations étaient prises très au sérieux et qu'il avait ouvert une enquête pour savoir si elles étaient fondées. Pour le moment, précise-t-il, il n'y a aucune preuve pour les étayer. Les inquiétudes des conservateurs, justifiées ou non, sont compréhensibles.

Un récent sondage du centre de recherches Pew montre qu'un nombre croissant d'Américains ont fait le choix de leur candidat dans les primaires en consultant les réseaux sociaux : 40% chez les baby-boomers nés après la Seconde Guerre mondiale, 54% chez la génération X (années 70-80) et jusqu'à plus de 70% chez les jeunes du millénaire. Aujourd'hui, un commentaire sur Facebook peut être plus important pour les candidats qu'un éditorial dans le New York Times...
Dimanche 15 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :