Espagne : la sortie médiatique de Xabi Alonso qui a mis en colère le vestiaire de la Roja !

Auteur de propos remettant en cause le manque d'ambition d'une sélection espagnole gavée de trophées ces dernières années, Xabi Alonso s'est attiré les foudres du vestiaire de la Roja.


Espagne : la sortie médiatique de Xabi Alonso qui a mis en colère le vestiaire de la Roja !

« Nous n’avons pas su maintenir la soif de victoire. Nous étions repus de victoires et de succès. »Cette phrase, lâchée par un Xabi Alonso désabusé par l’élimination précoce de l’Espagne en Coupe du Monde, n’est pas passée inaperçue dans le vestiaire d’une Roja déchue de son titre de championne du monde après six ans de règne sans partage (1 Mondial, 2 Euros). Andrés Iniesta avait d’ailleurs immédiatement réagi en zone mixte aux propos du Madrilène

« Quand les choses ne vont pas bien, il ne faut pas remettre en question l’envie d’aller au bout parce que nous voulions le faire. Nous n’avons seulement pas été à la hauteur de l’événement. Il y a peu de choses à dire. C’est un moment très difficile, c’est compliqué pour tout le monde. Le coup est très dur pour nous tous. » Une version appuyée par le buteur numéro un de la Seleccion au Brésil, Diego Costa. « Je ne suis pas d’accord avec ses mots. Ici, tous voulaient gagner. Moi je suis ici parce que je veux gagner et je voulais aller en finale. Bien sûr qu’il a manqué quelque chose parce que du point de vue qualitatif, notre équipe est supérieure à bien d’autres sélections. »

Soutenu par Arbeloa

Deux avis contraires à la pensée d’Alonso qui reflètent l’ambiance régnant au sein du vestiaire espagnol. Ce matin, le journal Marca a d’ailleurs fait sa une en titrant sur l’indignation du vestiaire ibère à l’encontre du milieu de terrain. À 32 ans, Alonso a-t-il senti le vent tourner après tant d’années de succès ? Ses dires ne choquent en réalité personne hormis ses compagnons tant il est aisément compréhensible qu’une équipe ayant tout gagné puisse avoir une baisse de motivation.

Partenaire d’Alonso au Real Madrid laissé à quai par del Bosque, Alvaro Arbeloa n’a pas hésité à lui témoigner son soutien via son compte twitter. « Mon respect et mon admiration pour ceux qui préfèrent blesser en disant la vérité plutôt qu’à ceux qui racontent des mensonges. » Un remue-ménage qui pourrait bien avoir des conséquences sur la participation (ou non) du milieu de terrain lors du dernier match de la Roja au Brésil face à l’Australie. Mais à 32 ans, Xabi Alonso a peut-être déjà tourné la page rouge de son roman.

footmercato

Vendredi 20 Juin 2014




Dans la même rubrique :