Escroquerie portant sur 117 millions de francs CFA : Un agent commercial et un client de Digital Technologie encourent 1 an de prison ferme


Escroquerie portant sur 117 millions de francs CFA : Un agent commercial et un client de Digital Technologie encourent 1 an de prison ferme
1 an de prison ferme ! Telle est la peine que le représentant du ministère public a requise hier, contre Assane Dièye et Mahamat Touré, respectivement client et agent commercial de Digital Communication. 

Ces derniers, attraits devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar, sont poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux dans un document privé et escroquerie portant sur la somme de 117 millions de francs CFA. Il ressort des débats d’audience que tout est parti d’Assane Dièye. Ce dernier peinait à éponger les dettes qu’il devait à l’entreprise Digital Technologie. C’est ainsi que son compte a été bloqué pour des impayés. Il s’est alors approché de l’agent commercial de la boite, en l’occurrence Mahamat Touré, aux fins que ce dernier lui livre des marchandises. Quid de leur mode opératoire ? Assane Dièye se faisait remettre de la marchandise en remettant à Mahamat Touré de faux bordeaux établis au nom de véritables clients qui en réalité n’avaient pas passé des bons de commande. Mais, le pot aux roses sera découvert quelques mois plus tard par le comptable de la société. Et sans perdre de temps, la société dépose une plainte, et les deux mis en cause seront arrêtés. 


Devant le prétoire, les deux prévenus ont battu en brèche les accusations portées à leur encontre. Assane Dièye a reconnu que Mahamat Touré lui a livré des marchandises mais, jure-t-il, elles ne font pas 117 millions de francs. Quant à Mahamat Touré, il a soutenu qu’Assane Dièye l'aurait envoûté, raison pour laquelle il a agi inconsciemment. L’avocat de la partie civile, Me Pape Laïty N'diaye, dans sa plaidoirie, a sollicité le remboursement des 117 millions de francs CFA avant de  réclamer, à titre de dommages et intérêts, la somme de 10 millions de francs CFA. 

Avocat de Mahamat Touré, Me Abou Abdoul Daff a plaidé la relaxe de son client. Car, à son avis, celui-ci est plutôt une victime parce qu’Assane Dièye a abusé de sa confiance. Pour sa part, Me Abdourahmane Sô dit Lénine, défendant Assane Dièye, a également plaidé la relaxe au bénéfice du doute pour son client. L’affaire est mise en délibérée jusqu’au 10 décembre prochain.
Jeudi 12 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :