Escroquerie : Aïssatou Ndongo se faisait passer pour la «niarel» du maire de Guédiawaye


Attraite à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour escroquerie, la dame Aïssatou Ndongo mariée et mère de 3 enfants, a amèrement regretté son geste.  Ayant comparu pour une première fois en 2015 et condamné à 2 mois ferme pour s’être fait passer pour la fille de Serigne Mourtalla Mbacké, Aissatou Ndongo a choisi cette fois, d’être la deuxième femme du frère du président Macky Sall.
La partie civile Aminata Diop avait accompagné sa mère à l’Hôpital où elle a été abordée par la dame Aïssatou Ndongo. Elle a argué avoir été à la Mecque avec la maman de la partie civile et qu’elle aurait même partagé le même vol et logée dans le même hôtel avec son mari de « maire ». Son entrée réussie, elle a indiqué avoir un dîner de gala où elle doit se rendre et voudrait acquérir des cheveux naturels auprès de Aminata Diop. Elle a commandé une valeur de 540 000 Fr Cfa.
« Elle m'a même remis son numéro et le lendemain elle m'a appelée pour me dire qu'elle va prendre un taxi parce que le maire était à la maison et elle ne pouvait pas prendre la voiture. Arrivée chez la partie civile, elle a pris la commande prétextant que son argent est gardé à la banque pour éviter, avec la traque des biens mal acquis, actuelle qu’elle ne soit auditée.
Elle a aussi pris de l'huile de palme que vendait la mère de la pauvre Aminata Diop avant de se fondre dans la nature.
Des regrets à la barre, la mairie de Guédiawaye saisie
 
Après maintes tentatives, la partie civile s'est rendue à la mairie pour expliquer le problème.  Le secrétaire du maire l'a accueillie avant d'alerter la vraie « niarel » de Aliou Sall. Celle-ci qui reconnait la prévenue a aussi promis de payer la totalité de la somme due.
Alpaguée, le maître des poursuites a requis une peine de 2 ans dont 6 mois ferme contre la prévenue.
Le tribunal a suivi le réquisitoire du procureur en la condamnant à 2 ans de prison dont 6 mois ferme et une amende de 550 mille FCFA pour toutes causes de préjudice subi. 
Mercredi 7 Juin 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :