Equipe de France : il faut sauver le soldat Pogba

Perdu vendredi dans le dispositif mis en place par Didier Deschamps, Paul Pogba doit retrouver un rôle de relayeur qui lui convient bien mieux. Dès demain contre la Serbie ?


Paul Pogba ne s'est pas attardé vendredi soir dans les coursives du stade Alvalade de Lisbonne. Pas la tête des grands jours, pas envie de parler, encore moins de revenir sur une nouvelle contre-performance en équipe de France. Le Turinois est encore passé à côté de son match contre le Portugal, comme trop souvent ces derniers temps. Retour en questions sur le problème Pogba.

Deschamps lui a-t-il fait un cadeau vendredi ? Si oui, le cadeau était empoisonné. Pogba n'a pas compris son rôle dans ce 4-1-3-2 bancal et l'expérience s'est transformée en échec sur toute la ligne. Dans un rôle d'électron libre, il s'est positionné soit trop haut, soit trop bas, n'étant jamais dans de bonnes conditions et encore moins dans les bons coups ! Karim Benzema a d'ailleurs reconnu après la rencontre, sans viser son partenaire, que cela avait été dur parfois sans meneur de jeu.

En effet, la logique de Dider Deschamps est difficile à comprendre. Jeudi, il martèle que Pogba n'est pas un meneur de jeu et qu'il ne peut pas jouer dos au but adverse. Vendredi, il l'aligne dans l'axe derrière deux attaquants de pointe, recevant tous ses ballons dos au but !

Attend-on trop de lui ? On oublie souvent qu'il n'a que 22 ans et que, malgré tout son talent, il est encore très jeune. Mais le talent n'a jamais attendu le nombre des années. Pogba est l'un des meilleurs au monde à son poste. Il évolue dans l'un des plus grands clubs où il gagne titre sur titre. Il est donc normal que les attentes soient grandes et que l'exigence sur son niveau soit forte.

Vouloir qu'il devienne déjà le patron des Bleus, c'est peut-être demander un peu trop, un peu trop tôt. 
Source: Le Parisien
Dimanche 6 Septembre 2015




Dans la même rubrique :