Equipe Nationale : le retour au système de 4-4-2 est inévitable !


Equipe Nationale : le retour au système de 4-4-2 est inévitable !
Ce que tous les spécialistes du ballon rond craignaient au sortir de la liste des 23 lions est malheureusement arrivé. Dans mon article intitulé « La Sélection Nationale : Le non-choix injustifiable de Diomansy Kamara ! », j’évoquai largement ce manque de jeu à travers ces lignes : « L’animation a toujours manqué à cette équipe. La plupart des buts qui étaient marqués durant ce tournoi (Eliminatoires de la CAN 2012) venaient de balles arrêtées, des corners et de cafouillages dans le camp adverse…Mieux était de grossir le milieu qui constitue le vrai maillon de toute équipe, pour une meilleure conservation et une distribution du ballon. Le Sénégal a presque gagné tous ses matches lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique. Mais est ce qu’ils ont été les meilleurs dans le jeu durant ce tournoi ? » Et il s’agit de cette question que la plupart des spécialistes étaient taxés de pourfendeurs. Mais au soir du Samedi 22 janvier 2012, les faits leur ont donnés largement raison.
Depuis le début de la campagne, Amara n’a jamais créée un fond de jeu. Pire, depuis presque une année qu’il a pris les rennes de l’équipe, il n’a pas réussi à constituer une équipe type, et mettre en place un système de jeu adapté à sa sélection. La foudre est maintenant passée, ce ne serait pas trop intéressant de revenir sur ce qui s’est passé. L’essentiel c’est de pouvoir bien analyser les erreurs technico-tactiques du match. Sur ce, un aspect non moins fondamental apparait, le système de jeu de l’équipe du Sénégal.
Amara continue à s’entêter avec un 4-3-3, constituait de trois milieux défensifs. Ce qui est malheureux à chaque fois qu’il met ce système, c’est une absence totale d’animation dans le jeu. L’écart est souvent considérable entre le milieu et l’attaque, aucune option les reliant. Conséquence, lors de la défaite contre la Zambie, aucun bon ballon n’a été servi aux attaquants. Diamé, jusqu’ici bon récupérateur, revêtant le costume d’animateur, fini par se perdre dans ce système. Dame Ndoye qui vient à la rescousse, fini par mordre de la poussière. Et de toutes les erreurs du staff technique, celle-ci semble être la plus absconse. Depuis maintenant bientôt trois ans, Dame Ndoye reste l’un des meilleurs attaquants du championnat danois. Chaque année il est récompensé du titre de meilleur buteur…et j’en passe. La dernière reste cette saison 2009 -2010, où il a encore remporté les prestigieux titres de meilleur buteur, doublé de meilleur joueur du championnat. Maintenant, la question que je me pose est la suivante: pourquoi à moins de 10 jours de la Can, on an voulu coute que coute changer le profil d’un très bon attaquant pour le redéfinir milieu meneur animateur. Je ne vois guère la réponse que le staff peut nous fournir. Ce choix est bête à la limite du terme, et ne peut rien faire d’autre que dégarnir le jeu, et perturber le joueur en personne, car se sentant très mal dans ce poste. Rappelons un vieux « dogme footballistique », que nos techniciens ne semblent pas bien comprendre : l’équipe ne fait pas les joueurs, ce sont les joueurs qui font l’équipe.
En termes clairs, un classement ne peut être élaboré qu’avec le concours des profils des joueurs dont dispose une sélection. Et sur cet effet, des joueurs à carrure totalement offensive ne manquent guère dans cette équipe. La sélection dispose de deux joueurs qui deviennent dorénavant incontournables par la force des choses, Issiar Dia et Ndiaye Dème Ndiaye.
Pour le premier, on n’arrive pas à comprendre jusqu’à maintenant sa non titularisation. Et pourtant, à chaque fois qu’il entre dans le terrain, c’est pour soit accélérer le jeu, changer le rythme du match, et donner de bons ballons de but. Comment on peut disposer de ce joueur à profil unique dans la sélection, et le confiner au banc de touche ? Pour rappel, lors du match retour des Eliminatoires contre le Cameroun, le jeu du Sénégal était totalement absent et pauvre de créativité. Il a fallu l’entrée en jeu d’Issiar Dia pour débloquer la situation. Il ne lui a fallu que quelques minutes pour modifier le rythme du match, et donner la balle du but à Demba Bâ. Pour le dernier, c’est le même constat. Avec sa créativité, son atout offensif et son beau jeu de ballons au pied, Ndiaye Déme Ndiaye ne peut plus déserter le onze de départ. Sa titularisation est devenue opportune dans l’équipe type.
Maintenant, la titularisation de ces deux joueurs amènera forcément un changement de système, qui redeviendra un système de 4-4-2 classique. Avec Issiar Dia comme excentré droite, Ndiaye Déme Ndiaye excentré gauche, et deux milieux récupérateurs fixes au milieu. Devant, il y’aura deux attaquants fixes (de préférence Demba Bâ et Papis Démba Cissé). La défense restera la même avec deux centraux, et deux latéraux (de préférence aussi Omar Daf à la place de Lamine Sané, par son atout offensif, ses montées pour créer le nombre devant, et sa statue de leader mental).
Rappelons seulement une chose : à chaque fois qu’Issiar Dia et Ndiaye Dème Ndiaye étaient ensemble sur le terrain, il y’avait un joli football, et beaucoup de buts. Le retour au système de 4-4-2 est inévitable.
Mardi 24 Janvier 2012
Moustapha Dramé




1.Posté par Assane DIOP le 24/01/2012 05:28
Amara n'est pas du tout objectif, personne ne sait comment il fait ses choix. Nguirane n'est pas un joueur technique la preuve il ne fait que changer de club. Je suis d'accord avec ce choix. Reduire un attaquant faire sortir Nguirane et utiliser le 4-4-2 avec Issiar et Ndiaye Deme> Comme Amara est tetu il va continuer sur la meme lancee et malheureusement pourrai gagner les petits match mais des qu'il aura affaire a une grande equipe son systeme va encore montrer ces limites.
Dommage nous n'avons pas un bon entraineur mais un bon nombre de bon joueurs qu'il ne sait meme pas bien optimaliser.

2.Posté par GUELEWAR le 24/01/2012 07:47
Amara quelque soit alpha sera défendu par les entraineurs locaux et certains journaliste qui l ont créé.
VS NE VERREZ JAMAIS LES SENEGALAIS COMMENTAIENT UN MATCH DE BASKET DE HAND :PARCEQU ILS N Y CONNAISSENT RIEN.MAIS LA FOOT ON LE CONNAIT CAR Y A UNE CERTAINE LOGIQUE.
Amara devrait s inspirer de BRUNO metsu qui avant le mondial asiatique a écouté les sénégalais en :
avançant Aliou Cisse au poste de libéro du milieu et mettre Pape Malick Diop au poste de libéro de la défense on a vu la suite:une équipe trés équilibrée
Amara a la grande gueule il savait qu il allait échoué raison pour laquelle il AVAIT EXIGE UNE AVANCE SUR SALAIRE DE 60 000 000 de frs:vs comprenez maitenant
nous un axe central lourd:il doit mettre Daf latéral droit et Sane libero du milieu et sortir Nguirane en attaque mettre le duo Ba et P Cisse qui tournera autou de Ba sur les flans ISSIAR ET NDIAYE DEME

3.Posté par Baye Peulh le 24/01/2012 12:07
Tous des grandes gueules qui ne savent même pas faire correctement ce qu'ils ont comme boulot. En 2002 Metsu n"'a écouté personne pour changer quoi que ce soit. Il a joué un match en Arabie Saoudite où il a pris une pluie de but (3) et il a vu ses lmacunes défensives , ce qui a été à l'origine du repositionnement de aliou et l'entrée de Pape Malick. Cà c'est sur le terrain. Alors il faut pas nous casser les tympans avec ces techniciens dont vous parlez qui sont loin d'être plus que Amara, Laye Sarr et Mayacine . Amara a fait ses preuves en club et j'attends de voir ces spécialistes faire autant. Rien n'a fonctionné dans l'équipe samedi et c'est tout. Le Sénégal a toujours joué des matchs poussifs avec les équipes supposées plus faibles et de grands matchs avec les gros calibres. En plus pour bcoup d'équipe jouer le Sénégal est une motivation supplémentaire. On a vu le Burkina tenir la dragée haute face au Senegal et se faire lynché au match suivant en Tunisie 2004. Les joueurs étaient dans un jour sans et malgré tout ils auraient pu avoir le nul. Donc arrêtez de faire les experts-aprés-coup. On parle de Diomansy alors que tout le monde sait que son péché c'est qu'il garde trop le ballon. C'est la seule chose qui l'a empêché de faire une grosse carrière car des entraineurs anglais étaient tombé sous son charme mais refroidis par ce défaut garve dans le foot moderne. Je ne desepère pas de voir Amara changer son dispositif car tel est son boulot mais pas parce qu'il a reçu la pression des incultes.
pour une fois on fait preuve de fierté en promouvant des fils de la nation sortis des mêmes écoles que les toubabs à qui on payait 3 fois plus et tout ce qu'on trouve à dire c'est " Khamoul dara" comme si on est encore nostalgique de nos maitres blancs. Une équipe ne se construit pas sur un coup de tête çà prend du temps avec beaucoup de match pour avoir des automatismes. Des pays ont des joueurs aussi jeunes que les notres mais mieux coordonnés parce qu'ils ont fait ensemble la petite catégorie ce qui n'est pas notre cas.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016