Environnement : Le coordonnateur du PMF FEM pour une implication des communautés dans les futurs processus de prise de décision sur les politiques environnementales


Environnement : Le coordonnateur du PMF FEM pour une implication des communautés dans les futurs processus de prise de décision sur les politiques environnementales
Le Coordonnateur national du programme de microfinance du FEM, Khatary Mbaye a, ce matin lors de l’atelier annuel des organisations bénéficiaires du programme de micro financement du fonds pour l’environnement mondial, plaidé auprès du ministère de l’environnement pour une implication des communautés dans les futurs processus de prise de décisions sur les politiques environnementales.
« L’objectif stratégique PMF FEM pour la nouvelle phase c’est d’essayer de capitaliser  les bonnes pratiques de ces communautés pour que les autorités puissent faire de ces communautés, des sortes de prestataires de service pour que dans les futurs processus de prise de décisions sur les politiques environnementales les acquis de ces communautés puissent être prises en compte » dira-t-il.
Le réseau national des organisations pour la protection de l’environnement concentre les quatre zones écho-géographiques du Sénégal  et regroupe toutes structures qui ont bénéficié du financement du micro-FEM depuis 1993 au Sénégal.
Souleymane Diallo, directeur de Cabinet du ministre de l’environnement et du développement durable, a noté que le réseau est sur la bonne voie. Mais il doit, ajoutera t-il, « se consolider, se renforcer et s’élargir particulièrement avec tous les organismes nationaux et les organismes non Gouvernementaux. » Et aussi, faire en sorte qu’il y ait une plateforme pertinente d’échanges de dialogues, de connaissances avec tous les organismes communautaires de base. « C’est aussi l’occasion de voir comment ce réseau pourra bénéficier de la dimension innovante que l’on appelle la Responsabilité Sociétale des Entreprises », fera t-il savoir.
Le Président du réseau national d’organisations pour la protection de l’environnement (RENOPE), Malamine Diatta, sur les activités du réseau fera savoir que « on  a un maillage national, chacun une spécificité de protection de l’environnement des réalisations importantes ont été faites. Le reboisement, la lutte contre les feux de brousse mais également contre les coupes illicites de bois ».
Le réseau, fera-t-il savoir en outre, assiste comme des auxiliaires au pouvoir public, « nous sommes des réseaux pertinents dans les villages les plus reculés. »
 
Jeudi 28 Janvier 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :