DAKARACTU.COM

Entretien exclusif avec Me Khassimou Touré : « Ce que Serigne Touba a fait pour l’humanité… l’argent volé d’El Hadj Bara… Je ne suis ni de l’Apr ni d’ailleurs, mais… »

Vendredi 18 Novembre 2016 - 10:37

Me Khassimou Touré est certain d’une chose : Serigne Touba a beaucoup fait pour l’humanité. L’avocat qui accepté de se soumettre aux qustions de Dakaractu est revenu sur ses relations avec les Khalifes de Touba, sur la portée scientifique et juridique des écrits de Serigne Touba, sur les relations entre la magistrature et l’exécutif au Sénégal avant de chuter sur la rumeur qui le donnait proche du Président Macky Sall.


Dakaractu: Me Khassimou Touré à Touba 

Me Khassimou Touré : Je commencerai d’abord par rendre grâce à Dieu qui nous a permis aujourd’hui d’être dans cette ville sainte pour célébrer encore une fois les grâces que le très haut a accordées à Cheikh Ahmadou Bamba, notre guide ici-bas et dans l’au-delà . Donc,  c’est une énorme chance que le Sénégal a de posséder un aussi illustre grand monsieur qu’est Cheikh Ahmadou Bamba qui a été considéré à juste raison par des auteurs très sérieux comme quelqu’un qui peut être le sauveur de l’humanité et effectivement, il est le sauveur de l’humanité. Et ce,  pour avoir bravé beaucoup de souffrances, pour avoir vécu beaucoup de drames du fait du colonisateur, mais qui, par la grâce de Dieu, a survécu à toutes ces épreuves. Aujourd’hui, c’est pour rendre grâce à Dieu qui lui a fait subir ces souffrances, ces douleurs, qui lui a fait subir ces épreuves terribles en le confrontant avec le colon qui a eu par une décision de justice inique et inéquitable à le déporter au Gabon pour même le punir, le sanctionner, mais il ne savait pas qu’en faisant cela,  il rendait un énorme service à Cheikh Ahmadou Bamba. Donc, c’est après ce fameux procès, entre guillemets de 1895,  que Cheikh Ahmadou Bamba a eu à être jugé, sanctionné et arrêté dans l’illégalité la plus absolue. Mais,  c’était une occasion inespérée pour lui de vivre pleinement Dieu, de vivre pleinement le prophète (PSL) et de revenir sain et sauf, auréolé de gloire. Donc, c’est ce jour prestigieux, ce jour qui fait des jours les plus importants de l’humanité et de la Ouma islamique que nous allons célébrer, s’il plait à Dieu, le samedi 19 novembre 2016. 

Vous semblez être chez vous à Touba ? 

Oui par la grâce de Dieu, je suis à Touba chez moi parce que je suis venu depuis le samedi passé. Je reçois énormément de monde dans cette maison, des gens qui sont liées à ma modeste personne pour beaucoup de raisons, et qui savent que moi,  je suis un échantillon peu représentatif de ce que doit être un talibé de Cheikh Ahmadou Bamba. Et, mes invites viennent de partout, de l’Europe , des Etats-Unis,du Sénégal, de partout dans le monde pour venir célébrer avec moi cette journée mémorable, cette journée historique qui est une journée bénéfique pour toute l’humanité . Et donc, je suis chez moi. Mes invités ont commencé à venir. Je ne rechignerai jamais dans l’effort pour les choyer, faire tout ce qui est en mon modeste pouvoir pour les rendre heureux, pour leur permettre de rendre grâce à Dieu. Et, rendre grâce à Dieu c’est rendre grâce au prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui), rendre grâce à Cheikh Ahmadou Bamba. 

En quoi, Me les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba peuvent-ils aider le Sénégal à enclencher son développement économique ? 

Vous savez,  le Hizbut Tarquiya a créé une commission scientifique  chargée d’étudier et de se pencher sur les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba par rapport au développement économique, social, culturelle etc. de l’homme. Donc tous les pans de la société sont pris en charge par des intellectuels redoutables. Et ils m’ont fait l’honneur de m’écrire pour me demander de venir rejoindre cette commission scientifique qui est en train d’étudier la portée temporelle de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba pour le bonheur de l’être humain sur terre. Donc, des études ont été faites qui ont fait montre quand même de ce que le Magal de Touba offre d''extraordinaire à tous les acteurs de la vie sociale. Et le link entre ce Magal et la prospérité de ce pays n’est plus à démontrer. Il y a une convergence de tous les agrégats économiques vers Touba durant 72 heures au moins et, lorsqu’il y a une convergence de tous les agrégats macro-économiques, bien sûr, à Touba, cela donne une plus-value parce que c’est confrontation…, c’est un affrontement entre plusieurs agrégats macro-économiques.et cela donne donc naissance à de la lumière. Cela donne naissance à  de la richesse, cela donne naissance à des plus-values qui bénéficieront à tous les acteurs; même ceux qui sont non économiques bénéficient des retombées économiques du grand   Magal de Touba.  Donc c’est dire que si on essayait, comment dirais-je, d’interroger la portée économique du grand Magal, de nous pencher sur cette étude, cela allait nous prendre beaucoup de temps parce que je disais tout à l’heure, à l’entame de mon propos, qu'aucun compartiment de la société n’échappe aux bienfaits du grand Magal de Touba sur le plan culturel, sur le plan social, sur le plan du développement humain, donc sur le plan du bonheur de l’être humain sur terre. 
Le rang de Touba c’est une chance. Donc, c’est à nous scientifique, c’est à nous rationaliste entre guillemets, de nous pencher sur la portée juridique de Cheikh Ahmadou Bamba. C’est un champ en friches. Aucune étude sérieuse n’a été faite sur ça. Alors que dans les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, il y a une portée juridique très importante qu’on doit explore; la portée économique de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba, de grands penseurs sénégalais s’y sont penchés. Cheikh Anta Diop s’y est penché ; le président Abdoulaye Wade s’y est penché, beaucoup d’autres sénégalais, de distingués sénégalais. 
Il y a la portée culturelle de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba avec l’apport de Cheikh Ibra Fall, avec l’apport de Cheikh Moussa Kâ dans le domaine de la poésie, avec l’apport de grands hommes de ce pays qui ont eu à côtoyer Cheikh Ahmadou Bamba ; et qui ont eu a développer des arguments culturels très pertinents pour le pays. Donc,  je crois que l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba en est à ses débuts ; l’exploitation de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba en est à ses débuts. 
Les champs sont en friches mais s’il plait à Dieu, lorsque tous les éléments nécessaires seront réunis et que, Serigne sidi Makhtar Mbacké, le distingué khalife général des mourides qui est en train de faire un énorme travail avec l’appui bienfaisant, fraternel de Serigne Bass Abdoul Khadre, un distingué monsieur qui gère avec beaucoup de difficultés le porte-parolat que lui a conféré Dieu, le prophète Muhammad (PSL), Serigne Touba et Serigne Sidi Makhtar. Donc, avec l’apport de toutes ces éminentes personnalités, les champs qui sont en friches seront bientôt débroussaillés, cultivés et ce sera au plus grand bénéfice …. Ce sera le plus grand bénéfice de tous les êtres humains, je ne parle pas de la Ouma islamique, je ne parle pas du Sénégal, mais je parle du genre humain parce que Cheikh Ahmadou Bamba est une chance pour le genre humain. 

Vous avez côtoyé des Khalifes de Touba. Que retenez-vous d’eux ? 

C’est un héritage parce que mon père, paix à son âme,  El hadji Cheikh Touré (que Dieu l’accueille dans son paradis), était très lié à la famille de Serigne Touba. Il a toujours été le représentant du khalife général des mourides dans l’ancienne région du Sine Saloum. Après,  il y a eu la région de Fatick et la région de Kaolack, depuis donc 1945, depuis Serigne Modou Moustapha Mbacké,  premier khalife général des mourides,  jusqu’à ce qu’il disparaisse ; jusqu’à ce qu’il quitte le navire, paix à son âme, donc, durant tout son parcours, il a eu à bénéficier de la confiance, de l’aura et de l’appui constant des différents khalifes généraux des mourides qui l’ont toujours considéré comme membre à part entière de la famille de Cheikh Ahmadou Bamba. Il porte le nom de Cheikh Ahmadou Bamba ; nonobstant cela, tous les fils et petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, en tout cas la plus grande majorité, a eu à le fréquenter à Guinguinéo là où il habite, où il avait ses bases, et à entretenir avec eux des relations très profondes. 
Et de l’appui constant des différents khalifes généraux des mourides qui l’ont toujours considéré comme un membre à part entière de la famille de Cheikh Ahmadou Bamba, parce qu’il porte le nom de Cheikh Ahmadou Bamba. Nonobstant,  cela tous le fils et petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, en tout cas la plus grande majorité a eu à le fréquenter à Guinguineo, là où il habitait, où il avait ces bases et entretenait avec eux des relations très profondes basées uniquement et exclusivement sur l’adoration de DIEU, du prophète Mohamed (Psl) et de Cheikh Ahmadou Bamba. Donc c’est un héritage du côté de mon père. C’est un héritage du côté de ma mère. Ma mère fait partie des dernières à être baptisées par  Cheikh Ahmadou Bamba de ses saintes mains. Ma mère est la fille de Serigne Abdou Karim Touré. Cheikh Abdou Karim Touré est le neveu de Mame Cheikh Mbaye le père El Hadj Djily Mbaye et de Cheikh Ahmadou Bamba . Par conséquent, de par ma mère,  Cheikh Ahmadou Bamba est mon grand-père. Je suis dans ma famille, toute ma famille est Mbacké-Mbacké, toute ma famille est descendant de Serigne Touba. Mon neveu Serigne Abô Mbacké est là « mane ak yayam gno bok bene yaye » . Donc,  je suis très impliqué, très imprégné avec la famille de Cheikh Ahmadou Bamba, c’est mon grand-père du côté maternel. Je disais que c’est un héritage. Je ne vis que pour Cheikh Ahmadou Bamba. Je ne souffre que pour Cheikh Ahmadou Bamba parce que tout ce que j’ai aujourd’hui tout ce que je suis devenu aujourd’hui c’est par la grâce de Cheikh Ahmadou Bamba. C’est pourquoi tous les khalifes généraux que j’ai eu le bonheur et l’honneur de connaitre ont été très proches de moi. J’ai connu Serigne Saliou Mbacké, un très grand monsieur qui a beaucoup fait pour le Sénégal, pour la Ouma islamique et pour l’humanité. 
Nous avions eu des relations de proximité très sincères, très profondes. Il me considérait comme son fils. Il avait fait de moi le conseiller juridique de la communauté rurale de Touba. Qu’est-ce que je n’ai pas obtenu de lui. Après il y a Serigne Bara. C’est de notoriété mes relations avec lui. Serigne barra me considérait comme son propre fils, Serigne Bara a tout fait pour moi, j’étais son interlocuteur entre lui et la justice, un home de son temps, un homme intelligent, un homme humble, un homme que malheureusement beaucoup de Sénégalais n’ont pas connu et qui était plein de sagesse, qui était plein de d’ésotérisme, de ‘’baatine’’, mais caché dans une humilité extraordinaire. C’est ce qui a trompé beaucoup de monde. Mais, moi par la grâce de DIEU j’ai eu à le connaitre, à le pratiquer, il a eu à me former sur beaucoup de plans et je suis très heureux de me remémorer les moments intenses que nous  avons vécus. Et les relations que j’avais avec El Hadj Bara sont en train d’être entretenus et nourris avec brio par son khalife, son fils ainé Serigne Moustapha Bara. Nous étions aujourd’hui ensemble. 
A chaque Magal de Touba, la résidence que El Hadj Bara possédait et où il se retirait lorsqu’il était trop fatigué pour prier son Dieu, Cette résidence, à chaque Magal, Serigne Moustapha la met à ma disposition. Mes amis de la famille judiciaire, je les loge là-bas. Serigne Sidi Makhtar Mbacké qui était un ami très intime de mon père, qui connait très bien ma famille, avec qui j’entretiens d’excellentes relations…La preuve,  lorsqu’on a eu à voler chez lui énormément d’argents à qui il a pensé pour le défendre ? A votre modeste serviteur ? 
C’est à moi qu’il a demandé par l’entremise de son fils Serigne Moustapha Mbacké qui est venu me voir pour me dire que le khalife général voudrait que tu défendes son dossier. Honneur ne peut être plus grand que ça. Je n’ai plus rien à prouver et certains m’appellent l’avocat de Khadimou Rassoul. J’ai horreur de cela. Je ne peux pas être l’avocat de Khadimou Rassoul, Khadimou Rassoul est déjà son propre avocat. Beaucoup de chefs religieux,  beaucoup de communicateurs traditionnels,  lorsqu’ils me voient dans des cérémonies, ils disent que je suis l’avocat de Khadimou Rassoul. Je suis très honoré de par ce titre, mais je ne mérite pas ce titre parce que Cheikh Ahmadou Bamba est son propre avocat, c’est un abus de langage, c’est une générosité débordante de la part des mourides. 

Parlons d’autre chose, Maître. Beaucoup de sénégalais pense que la magistrature est à la solde de l’exécutif du Sénégal 

C’est une question qui me gêne beaucoup parce que je suis un acteur de la justice. J’ai d’excellentes relations avec les magistrats à tous les niveaux, j’ai d’excellentes relations avec le pouvoir exécutif à tous les niveaux et je suis avocat, un axillaire de la justice. Quelqu’un qui participe à la manifestation de la vérité, un acteur clé de la procédure, du droit, de la justice donc lorsque je parle ça fait un effet boomerang. J’ai eu à accorder une interview à un de vos collègues et lorsque j’avais dit que le pouvoir exécutif bouffe le pouvoir législatif. (Vous vous souvenez sans doute, le Populaire a mis ça à la une de son journal.) Maitre Khassimou Touré : « le pouvoir exécutif bouffe le pouvoir législatif ». Ca m’a valu beaucoup de déboires, beaucoup d’interprétations. Le pouvoir exécutif est un pouvoir, le pouvoir judiciaire est un pouvoir. En France, on ne parle plus de pouvoir judiciaire on parle d’autorité judiciaire. Aux Etats-Unis le mode de désignation des magistrats fait qu’ils ont un pouvoir extraordinaire. Des auteurs ont écrit pour que les magistrats n’aient pas autant de pouvoir parce qu’on ne veut pas parler du gouvernement des juges. Le gouvernement des juges ne peut pas être un gouvernement qui participe à la défense des droits de l’homme, à la construction permanente de l’Etat de droit. Il faut un contre-pouvoir et Montesquieu déjà,  avait prévenu dans «l’esprit des lois » pour que le pouvoir puisse arrêter le pouvoir. 
Le pouvoir exécutif est un pouvoir mais ce qui fait la force du pouvoir exécutif est à deux niveaux : la signature et l’argent. 
L’argent,  c’est le nerf de la guerre. C’est le pouvoir exécutif qui continue à nommer les magistrats à des postes, c’est le pouvoir exécutif qui affecte les crédits, après que l’assemblée nationale les ait votés, nécessaires au fonctionnement de la justice. Donc vous voyez ça pose problème. C’est un débat très intéressant. J’ai eu à me prononcer à plusieurs reprises dans des journaux de la place, dans des interviews, de par mes écrits sur ce que doit être les rapports entre le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire, mais aujourd’hui il y a une confrontation. Le pouvoir judiciaire est jaloux de son indépendance. Le pouvoir exécutif participe et fait ce qu’on appelle la réelle politique qui bouleverse toutes les certitudes, toutes les contingences donc c’est une tension à manipuler avec dextérité, c’est une tension à manier avec doigté pour ne pas heurter des sensibilités, pour ne pas frustrer des susceptibilités et cet exercice est un exercice périlleux. 

Comment trouvez-vous cette  relation qu’entretiennent l’exécutif et …. ? 

Que chacun joue sa partition conformément aux règles de l’art conformément aux règles fondatrices qui cimentent l’état de droit. 

Maitre khassimou Touré proche du président Macky SALL, on peut savoir pourquoi vous avez choisi de …. ? 

Vous êtes sûr que je suis proche du président Macky SALL 

Nous avons juste eu vent à travers la presse que vous avez eu un entretien avec le président de la  République Macky Sall et qu’au sortir on vous a donné l''étiquette de très proche de lui. 

C’est une question qui me gêne beaucoup. Effectivement, c’est vos confrères qui ont écrit que Me Khassimou Touré a rejoint le Président Macky Sall après une audience dont j’ai eu l’honneur de bénéficier de sa distinguée part. C’est vrai que j’entretiens d’excellentes relations avec le Président Macky Sall. Nous avons eu à nous voir à plusieurs reprises. Mais ce ne serait pas pertinent de ma part de dévoiler la teneur de nos relations à l’opinion publique. C’est à lui, Le Président de  tous les sénégalais, qui a eu, par sa générosité, à me distinguer parmi des millions de Sénégalais, à me parler parmi des millions de sénégalais, c’est à lui qu’il revient de dire ce qu’il pense de moi et ce qu’il attend de moi. En tout cas, je suis à la disposition de ma nation. Je suis à la disposition de mon Etat. Je n’ai jamais fait de la politique. J’ai des amis très sincères parmi toute la classe politique Sénégalaise. Je ne vais pas cité pour ne pas heurter des consciences. Tout le monde connait mes relations avec d’éminentes personnalités de la société politique Sénégalaise. Aujourd’hui, je suis l’avocat du président Malick Gackou. Lorsqu’il a des problèmes qui lui sont très chers , c’est à moi qu’il parle. J’assume mon indépendance et je le défends. Tout le monde sait mes relations…, les excellentes relations que j’ai toujours nourries avec le président Pape Diop. Le président Macky Sall le sait. Il sait que j’ai des relations très profondes avec le président Pape Diop. Le président Ousmane Tanor Dieng est un frère pour moi. Idrissa Seck,  nous avons presque le même marabout Serigne Moussa Naawel Mbacké. Ecoutez ! Et je peux en citer encore, encore, encore, des leaders de l’opposition, des leaders de la majorité qui sont très liés à moi. Et je joue des rôles officieux auprès de ces gens pour les rapprocher, pour les réconcilier, pour le développement de notre pays, pour la paix dans notre pays. Et je le fais dans la plus grande discrétion. Eux,  ils savent.  Moi,  je sais et je n’attends rien en retour. Donc, aujourd’hui, s’ils me voient m’entretenir avec le premier des Sénégalais, m’acoquiner, passez-moi l’expression, le Président Macky Sall, qui est en train de bien travailler quand même, il faut le reconnaître. Moi,  je suis honnête : il est en train de bien travailler. Et j’assume mes mots. Je ne caresse pas les gens dans le sens du poil.  C’est quelqu’un de très humble. C’’est quelqu’un de très sérieux et quelqu’un qui a une grande ambition pour ce pays. Cela ne veut pas dire que les autres sont mauvais. Non. Il faut une symbiose, une connexion, des plages de convergences. Et ne pas jouer un rôle nihiliste, négativiste. Non,  moi je n’aime pas ça. Chacun peut apporter une petite plus-value pour ce gros, beau et grand pays que nous partageons ensemble : le Sénégal. Donc, comme je le disais tout à l’heure, mon éducation, mon profil ne m’autorisent pas à dévoiler des entretiens pertinents et sérieux que j’ai eus avec le Président Macky Sall. C’est à lui qu’il revient de dire à l’opinion publique sénégalaise de quoi nous avons parlé. 

Par conséquent, maitre Khassim Touré n’est ni à l’APR ni dans un autre parti 

Je n’ai jamais fait de la politique. Je ne sais pas de quoi demain sera fait;. Je suis très prudent si on parvient à me convaincre parce que boroomi mbookk laa te boroomi mbookk balaa muy djuk da koy xool xolaat ko boroomi mbookk balamuy djuk da koy xool xolaat ko te kat si reew mi la dëkk te reew mii dafa bare ñoo xamniko da ñu maa bëgg . Donc, pour que je puise acheter la carte de parti il me faut des arguments convaincants, des arguments pertinents,  des arguments opératoires qui vont me permettre de ne pas me divorcer d’ avec mes principes, de ne pas renier mes principes, mais de travailler pour ma nation.  

Donc, grosso modo  et en définitive, je n’ai jamais fait de politique, je n’ai jamais acheté de carte de membre de parti politique même si j’ai des relations profondes avec certains leaders politique. Mais, je  ne sais pas de quoi demain sera fait . Si,  par extraordinaire quelqu’un parvenait à me convaincre, et que ses idées puissent épouser les miennes, que ses convictions puissent épouser les miennes, et que les autorisations que je dois avoir, ( parce qu’il y a des personnes morales qui ont une grande influence sur moi,)  et que ses autorisations me sont données, je jouerais s’il plait à Dieu pleinement ma partition. 
Je vous remercie.
 


Dakaractu



1.Posté par ispaghol le 18/11/2016 13:33
ISPAGHOL ou PSILLIUM est une fibre 100% naturelle qui régule le transit intestinal et lutte contre :
 La Constipation
 L’Hypercholestérolémie (réduit le cholestérol)
 La Colopathie fonctionnelle (colon irritable)
 La Colite ulcéreuse
 Le Ndokhou Sitii
 L’Obésité
 La Diverticulite
 L’Ulcère gastroduodénal
 L’hyperglycémie (diabète)
 Les Maladies hémorroïdaires
 Les maladies cardio-vasculaires
 La Soif aiguë
Contactez : 77 602 20 20 - 70 501 71 71 – 76 485 51 08 - 33 867 79 50
Facebook : ispagholsenegal // ispagol psyllium www.ispagholsenegal.com
Adresse : 126 Sicap Liberté 6, Cité Conachap après le camp pénal

Texto | People & Sports | Actu | Politique | Télévision | Radio | Musique | Radio Nederland | Contribution | Photos | Laser du Lundi | Revue du Web | Sport | Business | Dépêches | International | Religion | Off | Référendum 2016 | Magal Touba



SUR FACEBOOK

LES DERNIÈRES NEWS DE DAKARACTU

SUR TWITTER
Dakaractu : Fenerbahçe: Les fans retournent leurs photos en hommage à Moussa Sow | #Sénégal #Kebetu https://t.co/cUOHMXOFHV https://t.co/ymZofnWTNZ
Vendredi 9 Décembre - 17:31
Dakaractu : Présidence de la commission de l'Union africaine : Les cinq candidats... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/ZEs0Uyyh1x https://t.co/OSl8PCgxoz
Vendredi 9 Décembre - 16:30
Dakaractu : MACKY SALL A TIVAOUANE : " L'Etat va prendre ses responsabilités... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/5Sxfk0kz0B https://t.co/Or9SAeQcBy
Vendredi 9 Décembre - 15:56
Dakaractu : 400 migrants forcent la frontière Maroc-Espagne à Ceuta | #Sénégal #Kebetu https://t.co/zGMczW4sDc https://t.co/Kw6IfPToAk
Vendredi 9 Décembre - 14:01
Dakaractu : Changement management Yawuz Selim : Assane Dioma Ndiaye choisi par... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/nPSMfcEZLz https://t.co/28kzkBctUX
Vendredi 9 Décembre - 13:11
Dakaractu : Cri de détresse des populations de Malika impactées par la V.D.N 3 | #Sénégal #Kebetu https://t.co/cUNpYXzoU0 https://t.co/h3UfMPtLst
Vendredi 9 Décembre - 13:11
Dakaractu : Egypte : Six morts dans une attaque contre la police | #Sénégal #Kebetu https://t.co/pfrVVYpPVx https://t.co/WtClNVypPm
Vendredi 9 Décembre - 12:26
Dakaractu : COS-PETROGAZ : En droite ligne des initiatives inabouties. | #Sénégal #Kebetu https://t.co/ra4ohaeGG9 https://t.co/VyUQSJ0UsU
Vendredi 9 Décembre - 12:15
Dakaractu : Extrait de "Teuss" du Vendredi 09 Décembre 2016 avec Mantoulaye... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/z2ANl5OhFm https://t.co/vq2gvB4JrK
Vendredi 9 Décembre - 10:56
Dakaractu : Ronaldo innocenté par un document ? | #Sénégal #Kebetu https://t.co/Y659EjK1Rf https://t.co/QbibmJ2Pjv
Vendredi 9 Décembre - 10:31