Enquête sur les conditions d'acquisition de "Senegal House" : Samuel Sarr et Co dans le collimateur.


Enquête sur les conditions d'acquisition de "Senegal House" : Samuel Sarr et Co dans le collimateur.
DAKARACTU.COM  Derrière la mission de l'IGE envoyée en catimini à New York, l'Establishment semble avoir en point de mire l'ex-ministre de l’Énergie sous Wade, en l'occurrence Samuel Sarr. Le régime actuel veut "y voir clair car tout est flou dans cette opération estimée à la bagatelle de 41 milliards cfa", pour reprendre les termes de nos sources. Quelle est réellement  l'implication de l'ex-ministre de l'Energie dans cette transaction ? L'on se rappelle que nos confrères du Quotidien avaient levé le lièvre en écrivant: "La volonté de Wade d’avoir un pied-à-terre à New York l’a conduit à acquérir un terrain à Manhattan à un tarif exorbitant. La construction d’un immeuble sur ledit terrain va fortement contribuer à mettre les Finances publiques sous tension. Mais le mystère reste entier sur l’identité des financiers. Senegal House à New York, va coûter cher au contribuable sénégalais, avant que l’on puisse un jour l’admirer, si cela arrive. " Toujours est-il que cet immeuble, qui est censé, une fois achevé, régler bien des problèmes pour les officiels sénégalais qui se rendent à New York, a été à l’origine d’un endettement important, de 60 millions de dollars américains (environ 27 milliards de francs Cfa). Cette créance a été négociée par le ministre d’Etat Samuel Sarr auprès de partenaires qui ne sont connus que de lui et d’un nombre restreint de personnes.Quoi qu’il en soit, la créance se présente sous forme d’un partenariat, couramment appelé Build operate transfer (Bot), qui signifie que le promoteur va construire l’immeuble à ses frais, l’exploiter pendant une certaine période convenue en accord avec les parties et ensuite, une fois rentré dans ses fonds, remettre l’ouvrage à son propriétaire, au bout de 15 ans. L’opération a été con­clue par Samuel Sarr, le 25 octobre dernier. L’immeuble, dont la construction devrait durer deux ans en principe, devrait comprendre 17 étages. Selon les concepteurs, les dix premiers niveaux seront des bureaux, qui seront mis en location. Les sept autres niveaux abriteront les locaux de la Mission sénégalaise auprès des Nations unies ainsi que les appartements de l’ambassadeur, un auditorium, qui pourra accueillir de grandes manifestations privées des Sénéga­lais, ou pour le public en général. Des proches du Président Wade indiquent que cet auditorium lui permettra, par exemple, d’accueillir la communauté sénégalaise de New York en un lieu plus intime, sans avoir à encombrer les couloirs des hôtels de luxe dans lesquels il a l’habitude de descendre. L’un de ces proches souligne que les frasques des Sénégalais sont devenues si fréquentes que le chef de l’Etat est devenu "persona non grata" dans deux palaces aussi célèbres que le Grand Hyatt et le Waldorf Astoria, de New York.C’est d’ailleurs pour éviter ce genre de désagréments que l’immeuble comprendra aussi des appartements présidentiels, où le chef de l’Etat séjournera à son passage en terre américaine. Les initiateurs du projet indiquent qu’en quinze ans, l’immeuble pourra être totalement rentabilisé. Ils estiment ainsi, que cette dépense se justifie plus qu’amplement. Ce projet date de longtemps, on se le rappelle. C’est en 2009 que le gouvernement sénégalais a acquis ce terrain de New York, à 14 milliards de francs Cfa. (Voir Le Quotidien n°2068 du 3 décembre 2009). A l’époque, le prix de l’immobilier venait de chuter fortement mais cela n’a pas empêché que l’Etat du Sénégal  a payé 14 milliards de francs Cfa, pour un terrain qui au départ, en valait 3. Le Quotidien avait raconté en 2009, toutes les péripéties entourant l’achat de ce terrain et expliqué pourquoi les autorités avaient failli y renoncer au dernier moment. Il a fallu une forte campagne de presse des promoteurs immobiliers, pour les contraindre à aller jusqu’au bout de la transaction. Et déjà à l’époque, c’est le ministre d’Etat Samuel Sarr qui avait débloqué les choses, en trouvant l’argent nécessaire pour désintéresser les vendeurs. Quand Le Quotidien l’avait approché pour lui demander ce qui justifiait son implication remarquée dans ce deal, celui qui n’était à l’époque que ministre de l’Energie, avait répondu sans ironie : «C’est ma belle maîtrise de l’anglais qui a fait que j’ai servi d’interprète, et rien d’autre.» Aujourd’hui, c’est certainement sa belle maîtrise des transactions financières qui lui a permis de trouver 27 milliards de francs Cfa quand le gouvernement ne trouve aucun sou à inscrire dans le budget pour cette construction.
Il faut savoir qu’une partie de ce financement va servir à réhabiliter les locaux diplomatiques du Sénégal aux Etats-Unis. En plus de la Mission diplomatique de New York et de la résidence de l’ambassadeur accrédité auprès des Nations unies, qui doivent être toutes les deux évacuées rapidement pour cause de vétusté et de taux anormalement élevé de plomb (voir Le Quotidien n°2639 du lundi 31 octobre). Si l’on se rappelle que ce terrain de New York avait coûté 14 milliards au Trésor public, du fait que la créance avait fini par être inscrite au budget de 2010, on peut considérer que Sénégal House, «La Maison du Sénégal», qui est censée élever notre pays au rang des puissances diplomatiques qui comptent dans le monde, comme la France, l’Ouganda , le Nigeria et autres pays, nous aura d’abord saigné à blanc.
Mercredi 3 Octobre 2012




1.Posté par Medinois le 03/10/2012 11:46
Sammuel Sarr à travers sa société Afric Invest sise aux Almadies est trempé jusqu'au cou.

2.Posté par nitt le 03/10/2012 12:01
its energy minister, a financial adviser and even the ruler of Senegal himself, the plaintiffs say. They add: "Although the check may have been in the mail, it never arrived, and Senegal has been unable to fund the purchase price." The plaintiffs say they have suffered more than $15 million in damages, and that because of Senegal's bath faith, will be forced to enter into a deed in lieu of foreclosure with the lender. The plaintiffs are represented by Neal Barlia with Dickstein Shapiro. traduction

son ministre de l'énergie, un conseiller financier et même la règle du Sénégal lui-même, les demandeurs disent. Ils ajoutent: «Bien que le chèque a peut-être été dans l'e-mail, il n'est jamais arrivé, et le Sénégal a été incapable de financer le prix d'achat." Les plaignants affirment avoir subi plus de 15 millions $ en dommages-intérêts, et qu'à cause de la foi bain du Sénégal, sera forcé de conclure un acte tenant lieu de forclusion avec le prêteur. Les plaignants sont représentés par Neal Barlia avec Dickstein Shapiro.

3.Posté par nitt le 03/10/2012 12:03
les dommages et interets de 15 MILLIONS DE DOLLARDS , du bleuf , samuel doit rendre compte de cette fameuse médiation qui a couté de l'argent au seul payeur perdant nous senegalais

4.Posté par Tullius Detritus le 03/10/2012 12:50
Samuel Sarr ? C'est bien le même qui apparaît dans « Sénégal - Affaire Me Sèye - Un meurtre sur commande », cet ouvrage abominable de M. Abdoulatif Coulibaly ? 1993-2012… Belle carrière !

5.Posté par imputrescible le 03/10/2012 13:18
J'espère que nos magistrats traiteront dignement et en toute indépendance cette nébuleuse, comme ils l'ont fait avec l'affaire yérim seck et ndeye aissata tall (fille de leur collègue),qui à mon avis est beaucoup moins importante que le détournement des déniers publics.

6.Posté par Sophie le 03/10/2012 13:26
Envi d'éliminer le stress et la fatigue ?
Laissez vous séduire par un bon massage doux ou tonique, dans un cadre enchanteur et très discret !!!
Faites nous confiance et nous faisons le reste.
Tel: 33 865 25 21 / 70 829 95 95

7.Posté par Maton le 03/10/2012 13:29
kou begeu akara ngagaye niamé kani

8.Posté par Cnqp Cnqp le 03/10/2012 13:45
SOS CNQP
Le Centre National de Qualification Professionnelle (CNQP) créé par l’état du SÉNÉGAL pour rehausser le niveau de qualification professionnelle des ouvriers des secteurs modernes de l’industrie et de l’artisanat traverse aujourd’hui une situation critique et si on n’y prend pas garde il risque une disparition prochaine. En effet depuis la nomination du Directeur Général beau-frère de l’ancien Ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Moussa SAKHO en Octobre 2007 et celle de Madame Coumba NDIAYE comme Présidente du Conseil d’Administration le CNQP ne cesse de vivre les pires moments de son existence. L’actuel Directeur Général horticulteur de formation nommé par Moussa SAKHO est la principale cause de cette situation, car ne maitrisant pas les règles élémentaires de la gestion d’une structure de formation. En plus ils ont mobilisé (DG et PCA) tous les moyens du centre en 2011 et 2012 pour des meetings du PDS à Ziguinchor et à Mbacké. Ces meetings comme on le sait étaient destinés à élire Abdoulaye WADE pour un troisième mandat. En ce moment nous les travailleurs du CNQP nous n’avions que nos cartes électeurs pour bouter WADE dehors et élire Monsieur Maky SALL président de la république du Sénégal. Aujourd’hui que WADE et son Ministre Moussa SAKHO ne sont plus là, les voilà (DG et PCA) maintenant dans le camp de l’APR pour brouter encore.
Une voiture 4x4 immatriculée AD est mise à la disposition de la PCA Coumba NDIAYE, elle a changé la plaque d’origine pour pouvoir l’utiliser pour les besoin de son restaurant sis aux almadies. Présentement cette voiture est actuellement à ziguinchor pour ses propres besoins. On lui a donné une autre voiture avec beaucoup de carburant toujours pour son restaurant ceci en complicité avec le directeur général.
Qu’est-ce que nous avons fait pour mériter cela ?
En tout cas nous avons tout fait (rencontrer l’actuel ministre de La formation professionnelle et ceci avant leur ralliement à l’APR, conférences de presse, etc…) mais on dirait que la politique prime sur la formation professionnelle des jeunes sénégalais. On ne peut pas comprendre des individus (DG et PCA) qui ont pillé les ressources du CNQP pour combattre Monsieur Macky SALL soient toujours maintenus à leurs postes.. Nous comptons sur l’aide de tout le monde pour qu’enfin le CNQP retrouve son lustre d’antan.

9.Posté par yETA le 03/10/2012 13:56
yeta vous prosopent un massage doux ,relaxant ,tonifiant et sportif dans un cadre calme et discret.Pour tout contact veuillez apeler au 774312250.

10.Posté par Facecoran le 03/10/2012 14:31
Facecoran.com : La preuve que le coran est la parole de Dieu

11.Posté par modem le 03/10/2012 16:01
Si vous voulez le wifi sur le keugui kheweul (512k) ou 1méga pour conecté vos iphone, ipad, téléphone etc...
contacter moi, kelk soit votre modem (livebox, d-link,netgear,linksys etc...)
satisfaction garantie mon numéro 77 459-31-26 ou m o d e m r o u t e e u r @ g m a i l . c o m

12.Posté par djoloff le 03/10/2012 16:37
SAMUEL SARR EST UN ESCROC DE PREMIER POINT ET DEVRAIT ETRE JUGE POUR L'ARGENT VOLE. SA SOCIETE AFRIC INVEST SISE AUX ALMADIE EST UN RESEAU DE BLANCHIMENT. MACKY ECOUTE LES CONSEILS DE ABDOUL MBAYE TON PM ET FAIS TON BOULOT. NE CEDE PAS A LA PRESSION DES FAUX MARABOUTS QUI FONT TOUT POUR LE PROTEGER. SINON IL SERA TON PLUS GROS PROBLEME BIENTOT.

13.Posté par Ban le 03/10/2012 17:10
VENTE VILLA HAMO II PRES DU ROND DE LA CASE CAMBERENE ..ARRIVE A LA CBAO 1ère route a droite a l'angle de la corniche .PREMIER ET DERNIER PROX FCFA 35 millions intermédiaires s'abstenir . Tel 773696060

14.Posté par VILLAGEOIS DU PAYS le 03/10/2012 17:10
le veritablement probleme c'est un dossier monté de toutes pièces par samuel , l'immeuble en question etait le siège social de global voice qui voulait gerer cette histoire de telephone international entrant ou sortant .Ce immeuble avait un prix de 3 milliards aujourd'hui on nous parle de 27 milliards il ne faut pas nous leurer SAMUEL SARR CONSEILLER FINANCIER ALORS QU IL ETAIT MINISTRE DE WADE - LES SENEGALAIS NE SONT PAS DUPES MACKY DOIT BIEN VOIR CE PROBLEME DE VOLS ORGANISES DES NOMS FICTIFS DES EMAILS FITIFS DES ARTICLES DE PRESSE FICTIFS TOUT CELA POUR VOLER ET LE MASQUER AVEC SES COMPLICES



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016