Enquête sur la mort de Bass Faye : Comment l’expertise balistique a été organisée


Enquête sur la mort de Bass Faye : Comment l’expertise balistique a été organisée
 L’expert balistique français requis par l’Etat du Sénégal dans le cadre de l’enquête sur la mort de l’étudiant Bassirou Faye, est rentré depuis le week-end dernier à Paris. Ni vu, ni connu, il a débarqué dans la plus grande discrétion à l’aéroport Léopold Sédar Senghor, à la suite d’un choix porté sur sa personne par le ministère français de la Justice. Ce qu’il faut en effet savoir, c’est que l’envoi à Dakar d’un expert balistique n’est pas le seul fait du gouvernement sénégalais. C’est en effet dans le cadre de la coopération judiciaire entre Dakar et Paris que les démarches nécessaires ont été faites entre la garde des Sceaux, ministre française de la Justice, Taubira et son homologue sénégalais Me Sidiki Kaba. C’est dire qu’il n’y a aucun moyen de falsifier les résultats de l’enquête; les services spéciaux de ces pays occidentaux étant parfaitement informés sur ce qui s’est passé. Le dossier a en tout cas été versé dans l’enquête. La seule chose que certains des interlocuteurs du journal « enquête » regrettent, c’est qu’un grand pays comme le Sénégal ne dispose pas d’un seul expert balistique ! 
Mercredi 27 Août 2014
Dakaractu




1.Posté par asterix le 27/08/2014 09:16
Nous avons un expert balistique en la personne de Momar Ndao ASCOSEN. Mdrrrrrrrrrrr

2.Posté par wax dëg le 27/08/2014 11:18
Momar NDAW en est un!!!!!!!!!!! MDR!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Xeme le 27/08/2014 18:51
Question: quelle est la nouvelle mission du journal l'Enquête ?
Le titre, c'est: "Comment l’expertise balistique a été organisée".
Mais vous lisez jusqu'à la fin vous ne verrez que comment le choix de l'expert s'est fait et comment son voyage s'est déroulé. En fait d'EXPERTISE, pas un mot.
Mais ma question trouve son sens au vu de l'empressement du journaliste à aller à ses conclusions.
- "il n’y a aucun moyen de falsifier les résultats"
- "les services spéciaux de ces pays occidentaux étant parfaitement informés sur ce qui s’est passé"
Les motivations du journaliste s'affichent. Et vu que des journaux ont écrit, il y a un à deux jours qu'il y a flou dans l'enquête et que les résultats tardent pour une enquête qui a des témoins oculaires, il est difficile de ne pas soupçonner que Enquête a reçu mission de combattre ces idées.
Puisque Yakham, celui là qui nous avait trouvé une 3e arme pour disculper Barthélémy (où en est-il avec sa levée d'immunité qu'il voulait accélérer avec lettre individuelle pour chaque député ?), s'est retrouvé conseiller du président, les autres trouvent là une motivation.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016