Enquête au Sénégal sur le milliardaire écroué pour blanchiment : Sur les pas d’Olividiu Tender

Libération a pu retrouver les traces, au Sénégal, d’Olividiu Tender, quatrième fortune roumaine, écroué pour blanchiment portant sur la rondelette somme de 21 milliards de F Cfa. Au total, l’homme a mis en place sept sociétés entre 2011 et 2013 et trois de ses entités ont été constituées le...même jour. De quoi susciter des interrogations.


Enquête au Sénégal sur le milliardaire écroué pour blanchiment : Sur les pas d’Olividiu Tender
A la suite du journaliste Baba Aïdara, Libération écrivait que l’homme d’affaires roumain, Olividiu Tender, avait été condamné à douze mois de prison, dont trois mois ferme, pour blanchiment et fraude fiscale portant sur la rondelette somme de 21 milliards de F Cfa.
Le même jour qu’une Cour d’appel roumaine prononçait ce verdict, après dix ans de procédure, Tender a été cueilli chez lui et placé en détention au moment où la justice traque ses biens en vue d’une éventuelle saisie. 
Présent dans beaucoup de pays du monde, en général, et d’Afrique en particulier, Tender a réussi à forger plusieurs tentacules au Sénégal. On savait déjà, qu’à travers sa structure Tender Oil and Gas Casamance Sarl (Tog), son groupe avait, cette année, obtenu les blocs Saloum Onshore et Sénégal onshore Sud. En vérité, ces deux permis ne sont que l’arbre qui cache la forêt.
Au total, Olividiu Tender est détenteur de sept permis d’exploration au Sénégal. Pour preuve, Libération a pu retrouver ses traces dans sept structures montées entre 2011 et 2013. Petrospect Sarl est sans doute la dernière née des sociétés sénégalaises de Tender. Montée le 05 mai 2013, elle a vu le jour après Tender Oil and Gas Casamance Sarl, constituée le 05 août 2012. Ces deux entités sont sous la coupe de l’homme de confiance de la quatrième fortune de la Roumanie, le Français Eric Anthony Williams. 
Ce dernier n’a fait que prendre la place de Florin Lazar Vladica qui gérait, dans un premier temps, les affaires sénégalaises de Tender. À titre illustratif, il a monté à Dakar, le 27 septembre 2010, Tender Africa Sarl basée au 17 Cité Africa Ouakam. Puis La-mina Ressources Sarl. 
Logée à la même adresse que Tender Africa Sarl, elle a été mise sur pied le 02 août 2011. Comme l’indique son objet social, elle est spécialisée dans «toutes activités de recherche, d’exploitation de mines de toutes sortes et de commercialisation de substances minérales provenant directement ou indirectement du sol ou du sous-sol et notamment, l’exploitation de tout périmètre minier concédé par le Consortium constitué entre Tender Sa, Prospectinuni Sa et Tender Africa Sarl». 
Une autre structure a été montée le même jour que Tender Africa Sarl. Il s’agit de Bafoundou Ressources Sarl, logée comme ses «sœurs» au 17 Cité Africa Ouakam. Son gérant, lors de sa création, était aussi Florin Lazar Vladica. Cette entreprise a pour objet social «toute activité de recherche, d’exploitation de mine de toutes sortes et de commercialisation de substances minérales provenant directement ou indirectement du sol ou du sous-sol...». 
Au 17, Cité Africa Ouakam est encore logée Saloum Ressources Sarl constituée le 02 août 2011, c’est-à-dire le même jour que Tender Africa Sarl et Bafoundou Ressources Sarl. Enfin, le 06 mars 2012, Phosphates Ressources Sarl a vu le jour avec comme objet social «toute activité de recherche, d’exploitation et d’exportation de mine de toutes sortes et de commercialisation de substances et/ou produits miniers et plus particulièrement, de phosphate provenant directement ou indirectement du sol ou du sous-sol». 
Il reste à savoir si la justice roumaine, qui traque les biens de Tender, ne va pas s’intéresser aux investissements conséquents qu’il a faits dans notre pays, surtout si on sait que c’est le délit de blanchiment d’argent qui est visé dans le cadre de cette affaire.
Mercredi 22 Juillet 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016