En tournée politique à Kolda : Landing Savané fait le procès de l’Alternance en Casamance


En tournée politique à Kolda : Landing Savané fait le procès de l’Alternance en Casamance
«Toutes les promesses de Wade en Casamance ne sont pas respectées», selon Landing Savané en tournée ce week-end à Kolda. Il en veut pour preuve d’abord la question de la paix que Wade «a promis de résoudre en un temps record». Ensuite, le désenclavement constitue l’un des maux dont souffre cette partie sud du pays. Une doléance que Landing Savané dit avoir posée sur la table du Pré­si­dent Wade depuis 2000, mais jusqu’ici sans suite. Deux questions aussi importantes qui ne sont pas les préoccupations de Wade. Landing Savané invite les populations à tourner le dos au régime libéral dont le bilan est «un grand échec constaté partout dans cette Casamance naturelle». Pourtant, la question de la Casamance était une des conditions majeures autour desquelles Landing et Wade ont noué une alliance. Mais, constate M. Savané, «il n’y a jamais eu de respect strict des engagements de Wade vis-à-vis de la Casa­mance».
Faisant l’état des lieux du parc routier, le «Folliste» en chef dira : «C‘est dans cette partie où nous avons les routes les plus mauvaises. Wade s’est contenté de faire la route du Pakao qui passe par le village de Oudoucar d’où est originaire sa mère. C’est cela l’Etat patrimonial : mon père, ma mère, mon fils, ma fille, mon épouse.» Pourtant la Casamance, c’est beaucoup de chantiers qui intéressent les bailleurs de fonds, car la région peut être un «véritable pôle d’é­mergence». Selon Landing Sava­né, «les Américains et le Mca sont prêts à investir en Casamance pour nous aider ; mais malheureusement pour investir, il faut avoir confiance au gouvernement qui est là ; ce qui n’est pas le cas aujourd’hui». Pour le retour de la paix en Casamance, M. Savané invite Wade à «une approche inclusive qui permet à chacun d’apporter son grain de sagesse».

Landing Savané a peint un tableau sombre, un procès dont le verdict condamne un régime libéral sans sursis dans cette partie sud du pays. Face à la presse, il est revenu sur la candidature de Wade à la Prési­den­tielle de 2012. «Malgré le voyage tou­ristique de ses constitutionnalistes qui n’ont aucun titre, Wade ne peut être candidat», a lancé Landing Savané. Pour lui, les Sénégalais sont aujourd’hui davantage fâchés contre Wade qu’avant «son séminaire bi­don». Malgré tout, le leader de And-Jëf plaide en faveur de l’implication des sages, des notables, des chefs religieux et coutumiers pour amener Wade à renoncer à sa candidature.

Par ailleurs, Landing Savané se dit pas surpris de voir l’opposition peiner pour arriver à une candidature unique. Il soutient qu’«une candidature unique de l’opposition est contre-productive». Qu‘à cela ne tienne, ses camarades et lui serrent les rangs et s’engagent à bouter dehors le Pds. A la question de la dualité au sommet d’Aj/Pads, M. Savané minimise : «Il n’y a pas de dualité et tout le monde le sait, même les enfants et 99 % de la population. Il y a juste un petit epsilon qui essaie de faire croire que le soleil se lève à l’ouest, mais cela ne passera pas.» Les militants d’Aj, venus nombreux, ont posé des doléances à leur Secrétaire général national. Il s’agit de moyens financiers et logistiques pour les activités du parti. Landing Savané a enregistré de nouvelles adhésions dans le dé­partement de Médina Yoro Foulah.

( LE QUOTIDIEN )
Mardi 29 Novembre 2011




1.Posté par Jeebreel le 29/11/2011 15:10
Mister ridiculus...vos 30 millions mensuels sont encore là, vous pouvez passer quand vous le souhaitez encaisser et émarger.....



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016