En bande organisée, ils ponctionnaient frauduleusement de l'argent sur le compte de clients ORANGE MONEY : Comment des agents véreux de PCCI sont tombés


En bande organisée, ils ponctionnaient frauduleusement de l'argent sur le compte de clients ORANGE MONEY : Comment des agents véreux de PCCI sont tombés

 

C'est connu, Orange Money est une alléchante offre de la Sonatel. Une trouvaille qui permet  aux clients de s'acquitter de leur facture d'eau, d'électricité, de téléphone, ou transférer de l'argent. Qui plus est, Orange Money permet aussi de recharger des cartes de crédit. En somme, c'est un portefeuille ambulant...

                                
Quid du modus operandi?


Depuis plusieurs mois, la société de téléphonie Orange reçoit des plaintes et complaintes de ses usagers pour des malversations dans leurs comptes. C'est ainsi que la Sonatel (maison mère) mit à contribution son service technique aux fins de déceler les failles, non sans procéder à des remboursements de sommes d'argent volés sur des comptes Orang Money. De fil en aiguille, 5 individus, qui se trouvent être des employés de la société PCCI -assurant une partie du service de la Sonatel- ont été identifié comme les auteurs de ces irrégularités. C'est ainsi qu'une plainte a été déposée au niveau de la Section Recherches de la gendarmerie nationale, qui ne tardera pas à cueillir Aminata Dia -et son mari Jean Kalaya Loua-, Mariétou Ba, Ahmadou Bamba Mbacké et Salimata Ndiaye, tous agents de PCCI. 

il ressort de l'enquête rondement menée par les pandores de la SR qu'ils reçoivent des appels de clients Orange pour des réclamations, profitaient de leur statut leur permettant d'accéder dans les comptes- clients pour y procéder à des ponctions frauduleuses en réinstallant les codes secrets. Pour exécuter leur forfait, ils empruntent le téléphone mobile d'une tierce personne où ils insèrent une puce et le tour est joué.


En somme de par leur pratique frauduleuse, ils réinstallent le mot de passe des comptes Orange Money. Après cette réinstallation, ils modifient l'identité du détenteur, c'est ainsi qu'ils vident complètement le compte avant même que le vrai titulaire ne s'en rende compte.
Au terme du délai de leur garde à vue, ils ont bénéficié d'un retour de parquet, et feront face au juge à nouveau, ce jeudi. Pendant ce temps, l'enquête se poursuit!
Jeudi 21 Août 2014
Dakaractu




1.Posté par onditout le 21/08/2014 13:23
La course à l'argent ! mais par tout moyen! voila le vrai problème ! ces employés signent pour un salaire et aussitôt mettent leurs neurones pour VOLER !!!Seules des sanctions exemplaires qui serviront d'exemple pourront arrêter ce virus ! ils doivent être dépossédés de tous leurs biens et même tarif pour ceux qui en ont profité !

2.Posté par ondirien le 22/08/2014 10:47
Ceci n'est pas vrai. La première je la connais pas. Mais ya en qui sont des conseillers modèles, matures, responsables. Certes ya des personnes mal intentionnées partout mais faut pas mettre TT le monde des le mm lot... Puisse DIEU les assister et que la vérité soit connue...



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016