Emploi et chômage au Sénégal : L'état des lieux selon l'ANSD


Emploi et chômage au Sénégal : L'état des lieux selon l'ANSD
L'enquête de l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) sur l'emploi au Sénégal pour le premier trimestre 2017 a livré ses résultats. Dakaractu vous en livre la teneur.
Les enquêteurs ont constaté que durant le premier trimestre 2017, plus de la moitié (56,3 %) de la population en âge de travailler (15 ans ou plus) a participé au marché du travail ; avec une légère avance en milieu rural (57,4 %) contre (55,4%) en milieu urbain. En revanche, constatent les enquêteurs, il a varié sensiblement selon le sexe car là où les hommes en âge de travailler ont atteint 64,4 %, les femmes sont à 49,6%. A propos du niveau d'emploi, c'est à dire les personnes pourvues d'un emploi, l'enquête a décelé qu'au premier trimestre 2017, plus du tiers (35,6%) de la population de 15 ans ou plus détenait un emploi. Cependant, le taux est plus relevé en milieu urbain où 39,6% de la population en âge de travailler étaient en emploi contre 30,8% en milieu rural. Là encore, les hommes prennent la première place avec un taux de 48,3% tandis que les femmes s'adjugent le deuxième rang avec 25, 3%. pour ce qui concerne les emplois salariés, catégorie formée d’employés rémunérés ou de personnes en apprentissage ou en stage, mais disposant d’une rémunération, l'enquête a révélé qu'au premier trimestre 2017, 42,6% détenaient un emploi. Les écarts interviennent selon le milieu de résidence. En milieu rural, le taux d'emploi salarié est de 48,8% alors qu'en milieu urbain, il avoisine les 33%. A ce niveau aussi les hommes ne laissent aucune chance aux femmes puisqu'ils arrivent en tête avec un taux de 52,8% disposant d'un emploi salarié contre 26,7%. Selon le secteur d'activité, la répartition de la population indique que ce sont les “activités de fabrication” avec une part de 17,0%, la Construction 12%, l'Enseignement 12,1%, le Commerce et la Réparation 11,4%, le Transport et l'entreposage 9,5%, les activités spéciales des ménages 8,7%, l'Agriculture, la sylviculture et la pêche 8,0% qui regroupent la plupart des employés rémunérés. En terme de salaire moyen des employés par secteur d'activité, l'enquête de l'Agence nationale de la Statistique et de la Démographie a révélé au premier trimestre 2017 qu'il tournait autour de 125 437 FCFA. Les hommes s'arrogent la part du gâteau avec 137 225 FCFA là où les femmes se retrouvent avec 88 959FCFA. Le milieu est aussi déterminant dans cette catégorie puisqu'un salarié en milieu urbain gagne en moyenne 142 806 FCFA contre 85 144 FCFA en milieu rural. Au sujet des emplois indépendants, l'enquête de l'Ansd débusque que plus de la moitié de la population en emploi, à savoir 57,4% détenait un emploi indépendant ou travail pour compte propre. Ces travailleurs indépendants sont à retrouver en milieu urbain mais aussi en milieu rural sauf que les premiers sont en deçà des seconds puisqu'ils capitalisent un taux de 51,2% contre 67,1%. vu sous le prisme sexe, le taux d'emploi des indépendant est de 47,2% chez les hommes et de 73,3 chez les femmes. Si la comparaison est faite à partir du secteur d'activité, les résultats de l'enquête changent puisqu'ils montrent que la moitié, c'est à dire 49,5% des employeurs/indépendants ont exercé leurs activités dans le “Commerce et la réparation d'automobiles” alors que l'Agriculture, la Sylviculture et la Pêche permettent à 18,7% de trouver leur épingle du jeu. La fabrication est aussi un secteur d'activité dans lequel on retrouve des indépendants avec un taux de 8,6% tandis que 5,9% sont dans les Autres activités de services. Chômage L'enquête s'est intéressée au chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus et a révélé qu'au premier trimestre 2017, 22,7 étaient sans emploi. Ce désœuvrement s'est accentué en milieu rural où 27,7% de la population active sont au chômage contre 18,5% en zone urbaine. Les femmes sans emploi dépassent de loin les hommes avec un taux de 32,9% pour les premières contre 13,2% pour les seconds. Selon la tranche d'âge, le chômage a plus affecté les populations jeunes. En effet, révèle l'enquête, 6 chômeurs sur 10 (60,6%) concernent les 15/34 ans. Les taux les plus élevés sont observés chez les jeunes des tranches d'âge 20/24 ans et 25/29 ans, soit respectivement 31,5% et 29,2%. Les 35/64 ans sont moins affectés avec un taux de chômage estimé à 18,4%. Les diplômés viennent en dernier lieu et l'analyse de la situation du chômage à ce niveau montre que les personnes ayant le niveau BAC/DT/BT sont les moins affectées par le chômage avec un taux de 16,3%. les détenteurs d'un BAC plus 2 (27,5%) et les non diplômés (23,5%) s'exposent le plus au chômage. Par contre, les autres diplômés particulièrement ceux ayant le niveau CEPE/CFEE (20,5%), BEPC/BFEM/CAP/BEP (19,6%) et les détenteurs d'un BAC+2 (20,2%) sont relativement moins affectés. A noter que cette enquête a été entièrement financée par la Banque mondiale.
Vendredi 30 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :