Emmanuel Adebayor s'en prend à son frère

Le feuilleton des révélations familiales d’Emmanuel Adebayor s’est poursuivi ce dimanche avec une nouvelle publication du footballeur togolais sur sa page Facebook. Cette fois-ci, c’est Rotimi Adebayor, un de ses frères, qui visé.


Emmanuel Adebayor s'en prend à son frère
Le footballeur togolais n'en a pas encore fini avec sa famille.
On vous livre in extenso ce qu'il a écrit sur son frère "Voici une autre partie de l’histoire que j’ai gardé dans mon cœur depuis longtemps. Aujourd’hui je sens l’envie de la faire sortir. Si je partage mon histoire, c’est parce que je pense qu’elle vient avec une leçon ; et cette leçon est pour ceux qui lisent ce message. Ceci est à propos d’un frère qui dit toujours que je ne suis pas un bon support pour notre famille. Il s’appelle Rotimi Adebayor. Quand il avait 13 ans, il a fait quelque chose de très mauvais. Lui et moi savons de quoi je parle. Pour cette raison, nos parents l’ont envoyé dans un village très loin de la ville. Quand j’ai commencé à avoir un peu de succès, je suis retourné en vacances au Togo et une amie de ma mère est venue nous visiter depuis le village. Elle nous a raconté comment Rotimi souffrait dans le village. Quand elle a raconté cette histoire, j’ai immédiatement ordonné de le remmener en ville. Une fois de retour, je me suis assuré de l’inscrire à l’école. Pour moi cela est normal.
En 2002, je suis parti jouer la CAN au Mali et j’ai eu le privilège d’échanger mon maillot avec Marc-Vivien Foé. Que son âme repose en paix. A mon retour au Togo, j’ai mis ce maillot dans un endroit sécurisé. Mon frère a trouvé un moyen de voler et vendre ce maillot.
Quand j’ai déménagé de Metz à Monaco, nous sommes arrivés à un niveau avancé de la Champions League et on a joué contre le Real Madrid. C’était un des plus beaux jours de ma vie parce que j’étais chanceux de recevoir un maillot signé de la légende Zinedine Zidane. Quand j’ai remmené ce maillot au Togo, mon frère a encore trouvé un moyen de voler et vendre ce maillot.
Quand j’étais à Metz, je gagnais environ 15,000€ par mois. Je voulais faire quelque chose d’unique pour ma mère pour la remercier de tout ce qu’elle a fait pour moi. Je voulais la rendre heureuse, Donc j’ai décidé de prendre 3 mois de mon salaire et je lui ai acheté un collier de la marque Cartier d’environ 45,000€. Rotimi, ses amis Akim(@Yam Freedom) et Tao (@Sao Tao Oyawole) ont fait un plan pour voler ce précieux collier. Ils l’ont vendu pour 800€. Quand nous avons découvert ceci avec ma mère, elle m’a dit de ne pas m’inquiéter parce que c’est le petit frère. Malgré cette situation, j’aimerais utiliser cette occasion pour souhaiter une bonne fête des mères à toutes les mamans du monde.
Dans ma maison, j’ai un magasin où je garde to mes effets personnels quand je voyage. Je suis le seul qui a la clé mais mon frère a trouvé un moyen de faire « un master key » qui était capable d’ouvrir toutes les portes de la maison. Il volait souvent des boissons et d’autres effets dans cette chambre.
Apres toutes ses histoires, nous avons continué à dire que "le sang est plus épais que l’eau" et nous avons passé a autres choses. C’est à ce moment que j’ai décidé de l’emmener jouer au foot à l’endroit où j’ai commencé mon football en Europe. Vous connaissez la suite de l’histoire. Il a volé plusieurs téléphones de ses coéquipiers et il a été viré aussitôt. En fait, quand j’ai publié la première partie de l’histoire il m’a appelé pour dire qu’il n’a pas volé exactement 21 téléphones. Il disait que c’était un peu moins. Quand même…Cela est-il acceptable? Il a aussi ajouté que je dois être content qu’il vole mes boissons parce qu’il est mon frère.
Jacques Songo’o qui est maintenant un joueur de football Camerounais retraité avait aussi son fils dans l’académie de mon frère. Ils étaient des amis proches. Permettez-moi d’ajouter que Songo’o faisait partie de mon développement en tant que joueur et il me donnait de bons de conseils. J’étais au Togo quand il m’a appelé. Il avait l’air très fâché. Il m’a donc expliqué comment mon frère a volé la PSP de son fils. J’ai demandé à mon frère et il a dit qu’il avait oublié l’appareil dans son sac. Comment tu peux oublier l’appareil de quelqu’un d’autre dans ton sac et voyager de la France au Togo? Depuis ce jour, ma relation avec Jacques a changé et il est devenu un peu distant de moi et ma famille.
J’étais à Monaco quand j’ai décidé de collectionner les crampons de tous mes coéquipiers et de les emmener en Afrique pour les plus démunis. J’avais un sac plein. J’ai remmené ce gros sac au Togo. Quelques jours après, quand j’ai decidé de partager ses crampons aux gens, j’ai remarqué que le sac avait disparu. J’ai compris après que mon frère a volé ce sac pour aller vendre les chaussures dans un marché connu dans mon pays nomméHedzranawoé.
Un jour, ma mère m’a appelé très tôt le matin quand j’étais toujours au lit. Elle m’a dit que Rotimi a reçu un visa pour aller jouer au foot à Dubaï. Il devait quitter ce jour la sinon son visa allait être annulé. Il était dans la même situation qu’un de ses amis, Kodjovi (@Denilsonde Souza). J’ai demandé à un de mes gars à l’époque (@Agui Mozino), d’aller prendre des billets pour eux. On n’a pas pu trouver de billets « economy» pour ce jour. Donc j’ai décidé d’acheter un billet « First Class » pour chacun d’entre eux. Après tout, c’était une opportunité en or pour lui d’aller faire carrière à Dubaï. Seulement 4 jours après il était de retour à Lomé. Il disait que le style de vie à Dubaï n’était pas fait pour lui. Il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait (faire la fête, embrasser les filles en public ou boire). Il a continué en disant que c’était strictement musulman.
La troisieme partie va bientôt sortir et ce sera à propos de l’homme qui lui-même se nomme « Le père de la famille » @Kola Adebayor A.K.A Lion of Judah".
Dimanche 10 Mai 2015
Dakaractu




1.Posté par ecouré le 11/05/2015 01:02
Kii moo soof deugg

Ca ce n'est pas notre culture pour que cela puisse etre relaté par notre presse




Dans la même rubrique :