Émeutes provoquées dans la banlieue : L’opération du 23 mars éventée

Un plan avait été ourdi pour «provoquer» des émeutes et des scènes de pillage dans la banlieue, le 23 mars prochain, selon des informations de la police. Parmi les cibles : le domicile d’Aliou Sall, maire de Guédiawaye et frère du Président de la République. Placés en garde à vue dans le cadre de cette affaire éventée par le commissariat de Guédiawaye, Samba Bâ dit Bathie Seras et Aminata Thiam dite Aminata Nguirane seront présentés au Procureur, ce matin.


Émeutes provoquées dans la banlieue : L’opération du 23 mars éventée
L'affaire est extrêmement grave si les faits visés par la Sûreté urbaine du Commissariat central de Guédiawaye se confirment. Dans la soirée de vendredi dernier, le lutteur Samba Bâ, plus connu sous le pseudonyme de Bathie Seras, a été placé en garde à vue par les hommes du Commissaire Adramé Sarr. Le lendemain samedi, Aminata Thiam, plus connue sous le nom d’Amina Nguirane, a été convoquée avant d’être à son tour arrêtée. Cette dernière est membre du Bureau de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales ((Ujtl), membre du Bureau exécutif national et présidente de Horizon 2017 avec Karim Wade. 

Comment en est-on arrivé là ? 

Libération révèle qu'il y a de cela quelques jours, les enquêteurs apprennent que Bathie Seras qui, a déjà fait ses «preuves» à l’âge de 16 ans - il avait été condamné pour meurtre - était le 06 mars dernier au Quartier général du Pds, lors d’une réunion bien spéciale. Le lutteur était chargé de recruter des nervis et de lancer plusieurs opérations dans la banlieue de Dakar, le 23 mars prochain, si Karim Wade est éventuellement condamné. En fait, il devrait s’agir de «provoquer» des casses qui devaient partir de «Bountou Pikine» pour s’étendre au «Rond Point Case-bi» avant de toucher la Patte d’Oie. Dans la foulée, le lutteur devrait, selon les informations de la police, coordonner l’attaque des domiciles de plusieurs responsables de l’Alliance pour la République (Apr) de la banlieue. 
Parmi eux, Aliou Sall, maire de Guédiawaye, et frère du Président de la République qui était en tête de la «liste rouge » du «commando».
Les investigations des enquêteurs ont permis d’établir que le relais entre les commanditaires de l’opération et Bathie Seras serait Amina Nguirane, interpellée à plusieurs reprises, lors de manifestations de l’opposition. Devant les policiers, cette dernière a naturellement nié les faits tout comme Bathie Seras. Pour autant, des réquisitions auprès des opérateurs de téléphonie ont établi plusieurs échanges entre Amina Nguirane et Bathie Seras dont le domicile a d’ailleurs été perquisitionné probablement pour chercher des armes. Quoiqu’il en soit, le lutteur et le responsable de la jeunesse féminine de l’Ujtl à Yeumbeul seront présentés au Procureur, ce jour, alors que d’autres rebondissements sont annoncés dans le cadre de cette affaire. 

Émeutes provoquées dans la banlieue : L’opération du 23 mars éventée
Lundi 16 Mars 2015
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 16/03/2015 08:45
Il faut les pendre c'est mieux car ils ne valent rien

2.Posté par deugue dji le 16/03/2015 11:48
Le 23 Mars, vous constaterez que les libéraux ont une grande gueule, mais qu'ils sont bonnes filles.
Qu'ont-ils tenté nos grands révoltés de la grande gueule, nos mirifiques pourfendeurs de toutes les iniquités pour assainir un peu la loi instituant la CREI pendant leur sinistre règne? Que cela ne vous parait pas bizarre s’ils se laissent vider sans protester le 23 mars.
Ils parlent beaucoup et agissent peu. Ils fanfaronnent, râlent, ont le verbe haut, sont indisciplinés, peu discrets ces libéraux. Mais le 23, il ne se passera rien, nada. Hé oui, certains ont vraiment une grande gueule au quotidien mais savent devenir subitement muets quand on passe aux choses sérieuses.
Et la République doit rester la République. Du PDS ou de ses alliés, ils ont tous voté en 2001 ces Lois qui nous protègent.
Ils veulent nous entrainer dans la politique du chaos où il n’en sortira rien d’autre que le chaos lui-même. A défaut de contrôler le pouvoir et de continuer leur politique de gabegie, de népotisme et de pillage des maigres ressources du pays, il faut empêcher le régime de montrer sa volonté de recouvrer les biens volés. D’où la stratégie du chaos des libéraux au risque d’embraser le pays?
Connaître l’impact du passé, comprendre les conflits présents, anticiper les explosions de demain, voilà ce qui doit motiver les autorités à faire face à ces bandits à col blanc.
Pour le 23 mars prochain, je fais mienne la réaction de Ndamal Kadior après la prière de l’Aïd El Kabîr de 2012.
«Force doit rester à la loi et l’Etat doit prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité des citoyens. Le fondement doit rester la justice et l’équité, la protection de tous les citoyens et de leurs droits ; éviter tout ce qui est relatif ou se rapporte au crime et à la sécurité de leurs biens. C’est une première obligation, garantir la sécurité…. C’est pourquoi (…) il faut s’appliquer de l’application stricte et de l’égalité stricte des citoyens face à la loi et laisser la justice le soin de trancher tous les conflits qui ne manquent pas d’exister dans toutes les sociétés, dans le respect des droits de tout le monde. Je déplore tout ce qui s’est passé (les casses des thiantacounes) récemment au niveau de Dakar… ».

3.Posté par boubs le 16/03/2015 16:36
Tous au palais le 23 Mars amoul Serall...Dakar sera comme Ouagadougou



Dans la même rubrique :