Elle terrorisait ses co-locataires : Codou Diop écope de 15 jours de prison


Aussi belliqueuse que la commerçante Codou Diop domiciliée à Yoff, il n'en existe pas deux. En effet, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar où elle a été attrait pour injures publiques, violences, voies de fait et destruction de biens appartenant à autrui au préjudice des parties civiles Jacqueline Tendeng, Lamarana Sy etIssa Cissé, elle a même été savonnée plusieurs fois par le juge pour son comportement. 
Ce dernier l'a du reste condamnée à 6 mois de prison dont 15 jours ferme. Par ailleurs, le représentant de la société civile, Cheikh Faye, qui l’a aussi rabroué avait requis la sentence de 6 mois ferme à son encontre vu la constance des faits a-t-il argué. 
En effet, les premiers nommés à savoir Jacqueline Tendeng, Lamarana Sy et Issa Cissé sont des locataires qui vivent avec la prévenue dans une même maison sise à Yoff.  Et cette dernière est partagée en appartements et Codou loge au 2e étage tandis que Jacqueline, elle est au 3e  sans oublier Lamarana, le vendeur de café qui y réside aussi. 
Cependant, habiter à des niveaux différents n’empêche pas des malentendus entre eux. Jacqueline et Lamarana ont révélé qu’ils font l’objet de menaces et d’injures de la part de la mise en cause pour des raisons qu’ils ignorent. Pour ce qui est d’Issa Cissé le «rastaman», il a été agressé par la prévenue, lorsqu’il venait rendre visite à son amie Jacqueline. Pour éviter que la situation ne dégénère, ils ont déposé plainte. 
Dans le procès verbal d’enquête préliminaire, le gérant de l’immeuble depuis 3 ans Mathurin Dieng a déclaré que le cas de Codou lui pose problème . Avant cette plainte, Codou a eu des différends avec plus de 10 locataires de cette maison. 
. Hier devant la barre, la plaignante Jacqueline Tendeng a narré les faits. «Nous partageons le même immeuble où j'habite depuis octobre 2016 et je loge au 3e. Je l’ai toujours évité. Je veux qu'elle me laisse tranquille. Je ne réclame pas de dommages et intérêts. Elle m'a insulté en me jetant des pierres lorsque je me rendais à mon commerce de café en affirmant que je préméditais sa sortie de la maison. Elle a fracassé la porte de mon appartement avec des pierres», a soutenu Lamarana Sy qui aussi n’a rien réclamé.

 L’inculpée Codou Diop a tout réfuté . Plaidant pour son compte Me Iba Mar Diop a demandé une application bienveillante de la loi à son encontre. Dans sa plaidoirie, la robe noire a souligné que sa cliente Codou a regretté son acte à la barre.  
Mercredi 27 Septembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :