Elle avait assassiné sa fille de 15 mois : Fabienne Kabou devant la Cour d’assises du Pas-de-Calais depuis hier


Elle avait assassiné sa fille de 15 mois : Fabienne Kabou devant la Cour d’assises du Pas-de-Calais depuis hier
C'est hier qu'a débuté le procès de Fabienne Kabou à la Cour d’Assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer, rapporte « francetv ». Cette femme aujourd’hui âgée de 39 ans est accusée d’avoir assassiné, dans la nuit 19 novembre 2013, sa fille Adélaïde, âgée de 15 mois. Quittant son domicile de la région parisienne en train, elle s’était rendue à Berck-sur-Mer, parce qu’elle trouvait « triste » le nom de cette ville. Avant de partir, elle s’était renseignée sur les horaires des marées et avait abandonné sa fille quand la mer montait. Il a fallu 10 jours aux enquêteurs pour retrouver sa trace : elle n’avait plus ni carte bancaire, ni sécurité sociale. Adélaïde n’avait jamais été déclarée à l’état civil. Fabienne Kabou a été décrite comme responsable de ses actes par les experts psychiatres, qui n’excluent pas une « altération » de sa volonté au moment des faits. Ils insistent sur les influences de la « sorcellerie » sur son esprit, qui s’explique par sa double culture : française et sénégalaise. Six personnes se sont constituées parties civiles : L’ancien compagnon de Fabienne Kabou, Michel L., père de la victime. Il n’était pas au courant du projet de Fabienne Kabou, mais son peu d’implication dans la paternité d’Adélaïde sera probablement mis en question. Les parents de Fabienne Kabou, qui ont eu connaissance de leur petite-fille au moment de l’annonce de son décès, sont également parties civiles, mais pas à charge contre leur fille. L’association Enfance et partage L’association L’Enfant Bleu L’association La Voix de l’Enfant La première journée sera consacrée à la constitution du jury et à l’examen de la personnalité de l’accusée. Le procès s’achèvera le 24 juin.
 
Mardi 21 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :