Elections prochaines : Le MAC demande la réouverture des commissions d’inscription sur les listes électorales sans aucune velléité de fraude


Elections prochaines : Le MAC demande la réouverture des commissions d’inscription sur les listes électorales sans aucune velléité de fraude
Le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté (M.A.C)  s’est incliné devant la mémoire de feu son père fondateur Cheikh Demba Dia à l’occasion de l’anniversaire de son rappel à Dieu, le 28 Novembre 2015. Compte tenu de la proximité du Magal, les responsables, militants et sympathisants du  MAC ont décalé l’hommage mérité qu’ils comptent rendre au défunt leader le 13 Décembre prochain aux Parcelles Assainies. En outre, la dernière déclaration faite par le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo devant les membres de la CENA, à propos du référendum prévu en Mai 2016 et dont la rubrique y affairant ne figurerait pas dans la nomenclature du budget de son département, ne laisse pas indifférent le Mouvement pour l’Action et la Citoyenneté. En effet, le MAC rappelle aux Sénégalais les engagements que le président Macky Sall avait pris devant Dieu et les hommes au niveau du Conseil Constitutionnel pour limiter son mandat à 5 ans. Mieux, le président de la République euphorique avait même enjambé nos frontières pour prendre le même engagement ailleurs dans le monde. Aujourd’hui que Macky Sall est en mauvaise posture pour s’être plongé dans une incertitude totale  par rapport à sa réélection et la peur bleue qui l’habite quant à l’issue du référendum qui lui réserve naturellement des surprises, le MAC n’entend pas cautionner  ce « wax waxète »  qui profile à l’horizon et demande au chef de file de l’APR de respecter les compatriotes en tenant sa parole pour que la prochaine présidentielle se tienne en 2017 au lieu de 2019. Le plan ourdi par le pouvoir porte essentiellement sur les pièces d’identité qui vont arriver à expiration en 2016. Comme la confection de nouvelles cartes d’identité peut être brandie comme motif de report de l’élection présidentielle, le MAC demande à l’Assemblée Nationale de se pencher sur cette question afin de permettre la prorogation de leur validité jusqu’en 2017, sinon le pays sera ingérable. Le MAC estime que le bilan à mi parcours de Macky Sall se passe déjà de commentaires pour la bonne et simple raison que ses 3 années de gestion ont été jalonnées de contre performances à tous points de vue. Les derniers rapports de l’ARMP renseignent à bien des égards sur le niveau de la mal gouvernance d’Etat, les errements au plan diplomatique ont fait du Sénégal la risée du monde, le recul démocratique et l’absence de dialogue politique a fragilisé la stabilité du pays. Mais également, la mauvaise gestion du dossier de Mouna et les carences dans l’organisation du dernier pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam, le rang de notre pays parmi les 25 pays les plus pauvres au monde, l’inefficience de l’Acte III de la décentralisation qui a déjà privé d’emplois à 3000 agents municipaux, la mascarade parlementaire qui consacré 2 groupes parlementaires à un seul parti de l’opposition ainsi que les crises sociales et scolaires sont réels pour prouver l’incapacité du régime de Macky Sall. Il s’y ajoute le niveau actuel de la pauvreté au Sénégal et la précarité qui s’est installé dans les ménages, dus à une mauvaise politique de redistribution des richesses que le régime a très mal tenté de dissimuler derrière une gouvernance sobre et vertueuse qui n’en est pas une. C’est pourquoi le MAC demande aux Sénégalais de rester vigilants et demande au ministre de l’intérieur de rouvrir les commissions d’inscription sur les listes électorales sans aucune velléité de fraude.
Le Secrétaire chargé de la communication du M.A.C 
Mardi 8 Décembre 2015
Dakar actu




1.Posté par Mr Fall le 08/12/2015 20:23
Alors lâ l etat pourra demander la prorogation des cartes d identité. C est simple non ? Mais oû demander cette prorogation ? Je ne le sais pas. Nous sommes là et on attend.



Dans la même rubrique :