El Hadji Hamidou Kassé, ministre conseiller en charge de la Communication du Président : " Si le non l'emporte, Macky Sall fera 14 ans "


El Hadji Hamidou Kassé, ministre conseiller en charge de la Communication du Président : " Si le non l'emporte, Macky Sall fera 14 ans "
Le projet de réformes constitutionnelles continue d'occuper les premières lignes de l'actualité politique nationale. Au niveau des acteurs politiques chacun y va de argument pour le Oui ou pour le Non selon son appartenance politique. Et face à ce méli-mélo, c'est tout naturellement que le ministre conseiller en Communication du Président de la République, El Hadji Hamidou Kassé, a agité la pertinence de répondre par Oui lors du référendum du 20 mars prochain. 
Ainsi au cours de cette conférence, Hamidou Kassé, en compagnie de Abdou Fall, a essayé de faire comprendre pourquoi le président ne pouvait pas aller à l'encontre de l'avis du Conseil Constitutionnel. 
Selon Mr. Kassé, le Président a usé de l'éthique républicaine. "Macky Sall a respecté son engagement d'éthique républicaine en suivant l'avis du Conseil constitutionnel", insiste-t-il non sans indiquer que si le non gagne, Macky Sall va faire 14 ans et continuer à construire le pays.  Toujours dans son argumentaire, le chargé de communication du Président de la République dira que depuis 1960, il y a des centaines de villages qui n'ont jamais connu de route goudronnée, de poste de santé, de forage etc et c'est arrivé depuis que Macky Sall est président de la République.  
Abdou Fall quant à lui, a soulevé la question de l'applicabilité de la non rétroactivité. " Je crois que le président Macky Sall a été respectueux de sa parole. Maintenant la question de l'éthique est purement politicienne et l'opposition est dans son rôle", se convainc Abdou Fall qui souligne que le président est allé  jusqu'au bout et au moment de la mise en oeuvre, il fallait voir les voies de recours d'où la saisine du conseil constitutionnel.  
L'ancien ministre de la Santé de Me Wade se  félicite de la décision de Macky Sall  de rendre irréversible et non négociable la limitation des mandats à deux pour une durée de cinq ans. Il conclut que le débat agité par l'opposition ne peut être que pernicieux...
Samedi 27 Février 2016
Dakar actu




1.Posté par diine le 29/02/2016 03:44
il faudrait d'abord qu'il gagne la presidentielle de 2019. C est dommage que le President n;est entoure que de personnes de mauvaises fois et mentteuses, ce qui lui perdra en 2019. Organiser les elections en toute transparence et nous verrons s'il fera 14 ans ou ???????/

2.Posté par eumeudou le 29/02/2016 11:57
Bonjour Mr Kassé

vous oubliez qu'il y 'a les élections législatives en 2017 et si votre benno sort minoritaire ensuite qui vous dit que le Président Macky SALL sortira victorieux en 2019. Êtes vous dépositaire d'une parcelle du pouvoir divin.

3.Posté par DIOP IBRAHIMA le 29/02/2016 12:59
A CONDITION QU IL SOIT RÉÉLU. EN CAS DE NON, LE PROCHAIN PRÉSIDENT SERA OBLIGE DE TENIR COMPTE DES 5 ANS QUE LE PEUPLE RÉCLAME. IL EST TENU DE LA FAIRE ET DE CHANGER FONDAMENTALEMENT LA CONSTITUTION POUR L’ADAPTER AUX CONCLUSIONS DES ASSISES ET A DEFAUT AUX CONCLUSIONS DU CNRI



Dans la même rubrique :