El Hadji Diouf: » Aprés 2002, Manchester United, Barcelone, le Real Madrid étaient à mes pieds»


El Hadji Diouf:  » Aprés 2002, Manchester United, Barcelone, le Real Madrid étaient à mes pieds»

Elhadji Ousseynou Diouf Déjà ambassadeur de bonne volonté du Sénégal,  est proche de nombreux responsables de son pays. « J’ai le projet de devenir businessman après le football et je pense aussi à la politique car ma vie, je n’ai pas envie que d’autres la prennent en charge. J’ai envie de changer les choses dans le sport en Afrique, pourquoi ne pas être au ministère des sports », déclare t-il.

– Metsu, « mon père » –

En attendant sa reconversion, alors que la fin de sa carrière approche, le « Lion du Teranga » n’y va pas par quatre chemins pour évoquer ceux qui ont compté dans son parcours: « Le plus important, c’est Bruno, lui c’est mon père! ». Bruno Metsu, ce « sorcier blanc » qui avait emmené le Sénégal en quart de finale du Mondial-2002, après avoir notamment battu au premier tour la France (1-0), alors championne du monde et d’Europe en titre.

« Il n’y a pas eu de moment plus intense. Et il faut le dire, pas de moment plus fort et beau que l’enterrement de Bruno… ». Le silence s’installe, l’émotion est véritable.

Mort d’un cancer, Metsu, qui s’était converti à l’islam, a été inhumé au Sénégal. « Avec son fils, j’ai accompagné son cercueil dans l’avion qui l’a ramené vers le Sénégal, il est maintenant chez lui ».

Son vrai père, Boubacar Diallo, fut lui attaquant du Réveil de Saint-Louis, parti ensuite en France (Rouen) et qui porta le maillot du Benfica. « Mon seul regret, c’est de ne l’avoir jamais vu jouer », confie El Hadji à propos de son géniteur, toujours en vie.

Son autre mentor, c’est « Rolland » Courbis, qui l’avait fait venir à Lens, club qui quelques années plus tôt l’avait jugé insuffisant pour son centre de formation.

Après une saison 2001/2002 où Lens termine 2e et où il inscrit 10 buts, El Hadji est très convoité. « Tous les clubs étaient à mes pieds, Manchester United, Barcelone, le Real Madrid ». Il choisit les Reds. « Le fait que Houllier (l’entraîneur) était français a compté pour moi, je ne regrette pas mon choix ».
Avec Galsenfoot

Mercredi 5 Août 2015




1.Posté par fall le 05/08/2015 17:40
INSS.... PROMO POUR EL HADJI DIOUF,MAIS DE GRACE EPARGNE NOUS CE MEC...BUZZ BI SORINAKO, C DU PASSE..



Dans la même rubrique :