El Hadj Diouf juge "peu convaincantes" les excuses de Willy Sagnol


El Hadj Diouf juge "peu convaincantes" les excuses de Willy Sagnol
L’attaquant sénégalais El Hadj Diouf, double Ballon d’or africain (2001 et 2002), juge les excuses de Willy Sagnol "peu convaincantes" et souhaite que "des sanctions exemplaires" soient infligées au technicien.
"Je l’ai entendu présenter ses excuses. A mon avis, le mal est déjà fait. Les propos qu’il a prononcés sont racistes", a expliqué l’ancien capitaine des Lions dans un entretien à l'APS. 

Diouf a évolué à Rennes et au RC Lens, après avoir été formé à Sochaux, tous des clubs français. 

Après avoir tenu lundi des propos controversés sur les footballeurs africains, qui seraient recrutés pour leurs aptitudes physiques, l’entraîneur bordelais Willy Sagnol a présenté jeudi ses excuses. 

"Si par mon manque de clarté et ma syntaxe imparfaite, j'ai pu choquer des gens, j'en suis désolé. Cela ne reflète en rien la pensée qui était mienne et surtout mes convictions humanistes. Le débat était un débat uniquement sportif, pas sociétal", a argué le jeune technicien. 

"Lorsque j'ai parlé de l'Africain moins cher et prêt au combat, je voulais simplement parler du jeune joueur africain qui arrivait en Europe avec toute sa volonté de réussir et souvent pour échapper à une situation précaire", s’est justifié Sagnol. 

Ces excuses "ne changent en rien ma perception de l’homme" (NDLR : Sagnol), a dit El Hadj Diouf, qui trouve les propos du technicien "très insultants".

"Si un footballeur africain avait prononcé de tels propos, il serait viré et ne serait pas pris par un autre club", a commenté Diouf qui, après la France, a évolué dans plusieurs clubs anglais : Liverpool, Bolton, Sunderland, Blackburn et Leeds United.

"Si j’étais un footballeur de Bordeaux, je lui aurais dit ce que je pense" de lui, a ajouté le footballeur sénégalais. "C’était un joueur que je respectais beaucoup. Mais sa sortie mérite une sanction."

El Hadj Diouf trouve "incroyable qu’un ancien joueur de sa trempe pense que les joueurs africains, les +Blacks+, ne sont recrutés que pour leurs seules qualités physiques".

"Ça s’apparente à du racisme", s’est-il indigné. "C’est d’autant plus grave qu’à Bordeaux, ce sont des joueurs +Blacks+ qui règlent les problèmes de Sagnol, en attaque, en défense comme au milieu."
Source : APS
 
Jeudi 6 Novembre 2014




1.Posté par Atypico le 07/11/2014 10:40
Diouf qui se comporte la plupart du temps comme un petit voyou arrogant et narcissique, donc irrespectueux d'autrui, nous
fait ici un numéro de professeur de morale anti - raciste ; avec un tel
professeur, le racisme aura donc de beaux jours devant lui ! Il est vrai que bien jouer au ballon,
aller en boîte de nuit pour y recevoir des claques de femmes qu'il insulte
sans même s' en rendre compte ne l'arme guère pour ne pas confondre bêtise, maladresse, d'un type qui présente des excuses avec le racisme véritable ! Mais c'est vrai que pour Diouf, pouvoir se retrouver sous les
projecteurs pour dire tout et n'importe quoi c'est le moyen de se sentir exister et de prendre son pied ! Alors laissons le aller de sa contibution délibérément stigmatisante ... donc pré - raciste ! C'est d'ailleurs le paradoxe de l'anti raciste qui désigne "l'autre raciste "comme devant être chassé, écrasé, humilié, déshumanisé !



Dans la même rubrique :