Egypte : Au moins 36 morts après la collision de deux trains

La télévision d'Etat égyptienne rapporte qu'au moins 36 personnes ont été tuées et 123 blessées vendredi dans la collision de deux trains dans le nord du pays.


C'est l'un des accidents ferroviaires les plus graves de ces dernières années dans le pays. Deux trains se sont percutés vendredi dans le nord de l'Egypte, au niveau de la localité de Khourchid à l'entrée d'Alexandrie. La télévision d'Etat parle d'au moins 36 morts et 123 blessés, mais plusieurs médias nationaux et étrangers évoquent un bilan plus lourd. La majorité des blessés ont été pris en charge et transportés dans plusieurs hôpitaux d'Alexandrie.

Des images diffusées par la télévision publique égyptienne montraient l'un des trains en partie renversé et des secours transportant les morts et les blessés vers des ambulances. Les deux trains venaient respectivement de Port Saïd et du Caire, selon le média egyptien Ahram Online.

Quelque 25 ambulances étaient mobilisées sur les lieux de l'accident, a précisé un responsable des secours, Ahmed El-Ansari. La collision aurait été causée par l'arrêt de l'un des deux trains sur les voies après une panne, a rapporté la télévision d'Etat citant des responsables du ministère des Transports. L'autre train l'aurait alors percuté. Les survivants, en état de choc, ont été extraites des wagons et placées sur des couvertures le long des rails, dans un champ situé en périphérie de la grande ville méditerranéenne. 


Le ministre des Transports a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'accident, promettant «de demander des comptes» à ses responsables, a rapporté la télévision publique.
 
L'accident ferroviaire le plus grave depuis 2013


L'Egypte connaî régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées. Il s'agit de l'accident ferroviaire le plus meurtrier depuis la collision en 2012. 51 passagers, dont 47 enfants, avaient été tués dans une collision entre leur car et un train à un passage à niveau dans la province d'Assiout (centre).


En 2002, l'incendie d'un train avait fait 373 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire, la tragédie ferroviaire la plus meurtrière dans l'histoire de l'Egypte et une des plus graves de ces vingt dernières années dans le monde.
 

leparisien.fr
Vendredi 11 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :