Effets collatéraux du supposé recyclage de drogue dans la police: Malaise et moral en baisse


Effets collatéraux du supposé recyclage de drogue dans la police: Malaise et moral en baisse
DAKARACTU.COM De sources proches des limiers, les accusations de trafic de drogue au sein de la hiérarchie policière ont eu une incidence néfaste sur le moral des troupes.
En effet, il nous revient que le découragement et le dépit sont les sentiments les mieux partagés dans les services de sécurité en général et dans la police en particulier, depuis la sortie sous forme d'accusation du Commissaire Cheikhna Keïta. Résultat des courses, une consigne muette consistant à éviter de traiter tout ce qui a trait à la drogue, tant dans la police que dans la gendarmerie. D'ailleurs, un constat effectué à partir des récentes statistiques de saisie de drogue, indique une forte baisse depuis l'éclatement de cette triste affaire qui tarde à trouver son épilogue tellement tout le monde se garde d'être l’exécuteur de flics.
Suite à nos investigations, Dakaractu est en mesure de révéler le parquet ne veut même plus entendre parler de cette affaire, idem pour la DIC et la SR, qui ne savent pas par quel bout entamer cette procédure qui risque d'éclabousser plus d'un.
D'une affaire crypto-personnelle semblerait-il au départ, la Justice se retrouve avec une affaire d'Etat entre les mains, et ne soyons pas surpris de voir cette affaire se dégonfler comme une baudruche, sans gagnant ni perdant hormis la police qui aura pris un sacré coup au passage.
Et plus grave la DEA aurait suspendu toute assistance vers le Sénégal en attendant d'y voir plus clair. Cette agence américaine de lutte contre la drogue avait fini de faire du Sénégal sa tête de pont en Afrique dans le cadre de la lutte anti-drogue et caressait même le projet d'implantation d'une base et d'un centre de formation pour une meilleure prise en charge de la question.
En effet, la DEA avait eu à bénéficier de l'expertise Sénégalaise pour traquer les narco-trafiquants en Afrique de l'ouest et les résultats obtenus dans les deux Guinée, au Mali et en Mauritanie avaient fini de convaincre les yankees d'ouvrir une base opérationnelle à Dakar.
Il est tout de même à espérer que le nouveau patron de la police saura trouver les mots justes pour remotiver ses troupes dont le moral est vivement atteint. Attendons de voir...
Dakaractu2




Jeudi 15 Août 2013
Notez


Dans la même rubrique :