Edition Speciale - Cheikh Yerim SECK - Présentation: Boubacar Diallo


Samedi 5 Avril 2014




1.Posté par Papy1 le 05/04/2014 21:22
Je voudrai seulement parler du sujet de la Casamance et pas autre chose.
CYS a tout a fait raison dans ses sentiments sur cette partie du Sénégal. Yaya Jammeh n'est pas le peuple gambien comme Macky n'est pas le peuple sénégalais. Yaya Jammeh est un individu, un exécutif, qui se trouve être le président d'un pays ou la population n'a AUCUNNE emprise de ce que fait Jammeh. Jammeh est un parent de la Casamance et précisément a ceux qui aspirent pour l’Independence de la Casamance. Depuis son coup d'état de 1994, Jammeh n'a jamais cessé de jouer sa partition à professionnaliser et militariser une section des rebelles surtout la faction de Salif Sadio. Rappelez vous de la prise d'otages des soldats sénégalais, cela a été une première dans la crise casamançaise. Rappelez vous aussi que les RG sénégalais et gambiens ont écrient des rapports sur les liens de Jammeh avec la rébellion depuis 1981. Tout jeune, Jammeh était le convoyeur de denrées et le receveur des cotisations des sympathisants vers la rébellion. Jammeh était aussi un agent double de feu Kukoie Samba Sanyang l'auteur du coup de 1981, Koukoie lui même l'a confirmer avant sa mort. L'ingerence de Jammeh dans le maquis casamançais ne date pas d'après son coup d’état. Le président Abdou Diouf le savait mais préférai fermer les yeux sur le danger Jammeh uniquement par obsession sur Sir Dawda Jawara qui avait trahi le Sénégal avec la confédération de 1982. Wade de son cote, a fait ce qu'il a pu mais malheureusement la diplomatie a finalement pris le dessus laissant Jammeh souffler sur le chaud et le froid qui est une arme naturelle du MFDC depuis l'éclatement de la rébellion armée il y a 32 ans déjà.
Le peuple Gambien n'a rien à voir avec la rébellion et n'a jamais soutenu la rébellion, c'est Jammeh en tant que individu qui s'implique dans la crise. Il urge donc de reconnaitre que c'est l'individu Jammeh qui fait ce qu'il veut a partir de la Gambie et c’est lui qui est l'ennemi du Sénégal comme l'a si bien décrit CYS.
Il faut que le Sénégal fasse une DISTINCTION entre Jammeh le président rebelle et le peuple frère de la Gambie.
Jammeh est l'unique problème des sénégambiens et les sénégambiens ont intérêt à faire cette distinction majeure.
Jammeh doit partir impérativement et les gambiens y travaillent nuit et jour.
Je vous remercie.

Ma deuxième intervention s'adresse aux autorités et aux sénégalais. Personne ne parle de prendre les armes et aller se battre avec l'armée gambienne pour renverser Jammeh, oh que non! C’est un non sens, le peuple gambien encore moins l’armée gambienne ne mérite pas ca.
Il existe bel et bien d'autres moyens d'atteindre un individu sans causer de dégâts collatéraux. C'est ce qu'on appelle CIBLER une personne.
Il y a des stratégies à ce niveau qui se préparent par des gambiens.
Ce que les sénégalais doivent comprendre est que Jammeh himself est une NUISANCE pour les gambiens et la Gambie plus que les sénégalais et la Casamance.
Les gambiens n'attendrons pas les sénégalais pour bouter Jammeh hors du pouvoir. Ils vivent 20 années d'horreurs et cela suffit.
Quand Jammeh sera parti, les sénégalais serons avec stupéfaction qui est l'homme Jammeh et ce qu’il a fait de mal pendant deux décennies au pouvoir.


2.Posté par Rouade le 06/04/2014 01:23
Je suis au Canada et j'aimerais savoir ou je peux trouver le livre de Cheikh Yerim Seck

3.Posté par cheikh malayine seck le 06/04/2014 16:51
Ligha wakh leep kouy khalate dinako naghou ndakhte domou Adama day khalate te khel do diarigne loudoul khalatte merci ama yakarni dina bakh

4.Posté par lamine thiam Etats Unis le 07/04/2014 04:52
Cheikh je suis vraiment fier de t avoir connu depuis le bas age dans le meme coin a louga et au lycee malick sall.in cha allah tout ira bien pour toi ,Et comme tu le dis c est quelque chose qui devait arriver dans ta vie,FORGET ABOUT IT AND MOVE FORWARD.
J aimerai bien avoir ce livre ,comment .????????????//

5.Posté par AMI le 07/04/2014 21:11
Qu'on l'aime ou pas il faut lui reconnaitre sa pertinence, il a rison sur tous les plans en ce qui conserne le developpement du senegal on ne peut sauter des etapes pour se developper.



Dans la même rubrique :