Échéances électorales futures : Arrivée en phase de maturité, l’Udes/R fait le maillage du territoire national


Échéances électorales futures : Arrivée en phase de maturité, l’Udes/R fait le maillage du territoire national

Les échéances électorales futures arrivent à grand pas. Dans les quartiers généraux (Qg) des Partis politiques, on affûte les armes et l’heure est aux derniers réglages.

C’est le cas à l’Union pour développement du Sénégal/Renouveau (Udes/R).  Ce week-end, le Parti de Fatoumata Niang Bâ a convié, à Grand-Yoff, tous ses responsables régionaux, départementaux et communaux. L’Objectif de la rencontre étant d’étendre les tentacules de l’Udes/R, à travers tout le pays.

Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com, Fatouma Niang Bâ indique que l’heure est déjà venue pour son parti d’être présent dans tous les départements et régions du Sénégal. « Après quelques années d’existence, l’Udes/R est désormais, en phase de maturité. Nous voulons faire le maillage du territoire national et occuper les villes et les campagnes du Sénégal », note le document.

S’exprimant sur la refonte du fichier électoral, l’Udes/R reconnait  qu’il y a eu des accords comme des désaccords. Mais l’un dans l’autre, cette revue du code électoral est arrivée à son heure.

« Le plus important, c’était de travailler à la révision de ce fichier pour permettre aux populations sénégalaises d’avoir, dans les années, à venir des élections beaucoup plus transparentes, un fichier fiable afin de limiter la fraude », soutient l’Udes/R qui souhaite l’application des conclusions de ce processus sur la refonte du fichier électoral.

Toutefois, l’Udes/R rejette la « mascarade politique » collée à la refonte du fichier électoral par certains Partis de l’opposition. « Ce n’est pas une mascarade politique », tranchent les camarades de Fatoumata Niang Bâ.

« Les plénipotentiaires des formations politiques ont passé deux mois et demi à travailler sur ce processus. Il y a eu des compromis et des concessions. En tant que leaders politiques, on a quand même réussi à créer ce dialogue qui n’était pas gagné d’avance. Si c’était de la mascarade, on n’aurait pas pu tomber d’accord sur les douze points », a réagi l’Udes/R, à la polémique estimant par ailleurs, que le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) est une « avancée démocratique qui va permettre aux élus et acteurs politiques de mieux gérer leurs localités ».

Actusen
Mardi 16 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :