ETATS-UNIS : la réponse de l'ex-directeur du FBI à Donald Trump suite à son limogeage surprise

A Washington, la tempête déclenchée par le limogeage de James Comey, numéro un du FBI, par Donald Trump, ne faiblit pas. Le désormais ex-directeur de la police fédérale des Etats-Unis a envoyé ce jeudi 11 mai une lettre d'adieu à ses collègues.


« Je pense depuis longtemps qu'un président peut limoger un directeur du FBI pour n'importe quelle raison, ou sans aucune raison. Je ne m'étendrai pas sur la décision ou la manière dont elle a été appliquée. J’espère que vous non plus. C'est fait, et tout ira bien pour moi », écrit James Comey, qui a donc choisi de faire profil bas.

Il sait qu'au sein de la police fédérale, ses anciens collègues sont vent debout. De nombreux agents du FBI, choqués par le limogeage de leur patron, s'expriment ce jeudi dans la presse américaine. Sous couvert d'anonymat, ils expliquent être plus déterminés que jamais à poursuivre l'enquête sur des possibles liens entre l'équipe de Donald Trump et la Russie pendant la campagne présidentielle.

James Comey lui-même avait apparemment décidé d'y mettre les bouchées doubles, puisque pas plus tard que la semaine dernière, il aurait réclamé au ministre de la Justice des moyens supplémentaires dans cette même affaire.

Nommer un successeur

L'opposition démocrate mais aussi certains élus républicains ont vivement critiqué la décision de Donald Trump. Le président va maintenant nommer un nouveau directeur du FBI. Son choix doit ensuite être confirmé par le Sénat.

De leur côté, les démocrates réclament la nomination d'un procureur spécial et surtout indépendant pour superviser l'enquête sur une éventuelle ingérence russe dans la campagne présidentielle. Une exigence d'ores et déjà rejetée par la Maison Blanche qui ne la juge « pas nécessaire ».
Jeudi 11 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :