ETATS-UNIS : Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

La guerre du bois de construction reprend entre les États-Unis et son voisin canadien. Le ministère du commerce américain impose en effet depuis mardi 25 avril une taxe d'environ 20% sur les planches et structures en bois principalement utilisées pour bâtir des résidences importés du Canada. C'est la cinquième fois depuis les années 80 qu'un tel conflit commercial se déclenche entre les deux partenaires, au grand déplaisir des Canadiens.


Injustifiée, déraisonnable, infondée… Les dirigeants canadiens et québécois manquent de qualificatifs pour dénoncer la décision américaine d'imposer une taxe sur le bois canadien destiné au marché américain. Le Premier ministre Justin Trudeau est monté au créneau lors d'une visite dans une entreprise informatique.

«Mon travail consiste à m'élever pour défendre les intérêts canadiens, qu'il s'agisse de bois de construction ou de logiciels, a-t-il déclaré. Nos économies sont incroyablement liées, et il ne s'agit pas d'une relation dans un seul sens. Il y a des millions d'emplois bien rémunérés aux Etats-Unis qui dépendent d'une bonne circulation des biens et des services entre nos deux pays ».

Arbres à moindre coût

Les producteurs américains forestiers sont convaincus que leurs concurrents canadiens ont accès à des arbres à moindre coût. Par conséquent, certaines compagnies forestières du Canada pourraient avoir à payer des droits d'exportations sur des ventes déjà effectuées depuis trois mois, en plus des 20% imposés sur les exportations actuelles.

Selon Raymond Chrétien, qui représente le gouvernement québécois dans ces négociations, les Américains ont un objectif bien précis. « C’est une question de part de marché, explique-t-il. La dernière fois, c’était 31% du marché américain qui était réservé à des exportations canadiennes, et maintenant, ils veulent baisser ce chiffre ».

À en croire cet ancien diplomate, l'industrie forestière américaine voudrait que le marché de la construction aux États-Unis n'achète pas plus de 20% de bois canadien chaque année
Mercredi 26 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :